Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°008
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°008


Faux-amis

Neuneu le libéral

Mis à jour le :15 janvier 2004. Auteur : Le bouledogue rouge.


Appelons-le Neuneu. C’est le surnom qu’il s’est donné lui-même, dans un sursaut rétrospectif de lucidité. Après cinq ans passés à la CFDT, Neuneu décide de quitter la voiture-balais du Medef. Il n’est pas le seul : depuis que la direction a approuvé, entre autres, le laminage des retraites et la compression des chômeurs, ils sont environ vingt mille cocus à avoir claqué la porte du syndicat. Neuneu, lui, a été l’un des premiers de la dernière vague. Le 26 juin 2003, il adressait au fichier national des adhérents la démission que-voici : « Madame, Monsieur, C’est avec une certaine tristesse que je vous écris. […] Depuis l’ère Notat, je me demande chaque mois comment continuer à adhérer à un syndicat dont les instances dirigeantes sont obsédées par la montée des adhésions et se font photographier bras dessus bras dessous avec n’importe qui. […]Cautionner le début du démantèlement des retraites dans le cadre d’un projet qui fait porter l’effort à 90 % sur le salarié, au nom de deux ou trois miettes péniblement concédées par Fillon, voilà, me semble-t-il, l’acte terminal d’un syndicat capable, par ailleurs, d’afficher dans son mensuel des pleines pages de publicité pour Total ou des fonds de pension camouflés en épargne-retraite. […]A l’heure où je vous écris, je ne sais si j’irai rejoindre le courant “jeune” de la CGT. Tout ce que je sais, c’est que j’arrête mon prélèvement automatique à partir d’aujourd’hui. […] » Si le départ de Neuneu afflige la direction, elle a la dignité de n’en rien laisser paraître, comme l’atteste sa réponse deux semaines plus tard : « Bonjour, Pour enregistrer votre démission, pouvez-vous contacter votre syndicat : Syndicat général de l’Education nationale, CFDT Haute Corse. Cordialement, le Fichier national des adhérents. »

Emu de voir la direction aussi acharnée à le retenir, Neuneu change d’avis et décide de se réinscrire illico, mais sous une fausse étiquette. Le 20 août, il envoie une demande d’adhésion digne d’un parfait crétin : « Bonjour, Je suis un jeune cadre libéral et me considère “de droite” ; jusqu’à présent, l’idée de faire du syndicalisme, pour de nombreuses raisons (tradition familiale notamment), ne m’avait guère effleuré. Néanmoins, je dois m’avouer impressionné par le réalisme et le pragmatisme dont François Chérèque et les autres dirigeants de la CFDT ont fait preuve, notamment lors des crises des retraites et des intermittents du spectacle, leur flexibilité et leur ouverture d’esprit, dont j’ai encore eu la preuve en lisant sur votre site l’interview accordée par M. Chérèque à Capital, journal d’inspiration libérale auquel je suis abonné. De même, le partenariat qu’il a su instaurer avec M. Seillière me semble de très bon augure. Pourriez-vous donc me faire savoir à quelles conditions je peux rejoindre la CFDT, qui me semble un facteur de progrès dans un océan d’immobilisme corporatiste ? » Pas question, évidemment, de faire poireauter une recrue aussi prometteuse. Deux jours seulement après l’envoi de sa fausse candidature, Neuneu reçoit la bienvenue empressée du syndicat : « Bonjour, Je vous remercie de l’attention que vous portez à la CFDT. L’adhésion se fait auprès d’un syndicat local rattaché à une fédération nationale. Dans la mesure où vous ne m’indiquez pas le secteur professionnel dans lequel vous travaillez, ni le département, je vous demande donc de me fournir ces précisions afin de vous orienter vers la bonne structure. Salutations syndicales, Jean-Pierre Wascowiski, secrétaire confédéral, chargé du Service central de perception et de ventilation des cotisations [sic] » Neuneu, faux-ami du mois… Pas le nôtre, pour une fois, mais celui de la CFDT, conne authentique.

Publié dans le n°8 de CQFD, janvier 2004.






>Réagir<

ghd straightener
| 22 février 2013 |

http://powerupmysite.com/forum/profile.php ?mode=viewprofile&u=687563
http://www.phil-hosting.com/forum/viewtopic.php ?f=13&t=1000545
http://www.kira.puntostrategico.com/spearhead/index.php ?/topic/4412-seroquel-xr-200-mg-kullananlar/page__st__120__gopid__7176&#entry7176
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=196907
http://in-nature.ru/pbb/viewtopic.php ?pid=1073173#p1073173

test70988785643
sac louis vuitton
| 20 février 2013 |

http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=182983
http://chopblockers.com/topic/483029-ts1loisac-louis-vuittonlouis-vuitton-sacsacs-louis-vuittonid2jsp/
http://velzone.com/clientsupport/viewtopic.php ?p=14669#14669
http://forum.eve-gerki.de/viewtopic.php ?f=3&t=315466
http://genrebookreviews.createforum.net/viewtopic.php ?f=12&t=225243
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=181258
http://www.doktorjo.at/forum/viewtopic.php ?f=7&t=678114
http://forum.dlya-vseh.com/index.php ?/topic/13187-fm0fhfsac-louis-vuittonlouis-vuitton-sacsacs-louis-vuittonau9jni/
http://nikol.net.ru/viewtopic.php ?p=67979#67979
http://www.allobabysitting.com/infos/viewtopic.php ?f=6&t=33797

test7098854222
> Neuneu le libéral
| 25 août 2004 |
he he he, quand je pense qu’il y a encore des gens qui pensent que les syndicats sont là pour défendre les salariés, je me marre (jaune). Un syndicat est une petite entreprise qui vit de la crise qu’on maitrise. Quand les gens commencent à gueuler, les sergents recruteurs sortent du bois en espérant gratter quelques cotisations bien fraiche. Car un syndicat, ça coute cher à entretenir. Combien touche un délégué syndical ? Combien touche un de ces chefs de syndicats qui se pavanent dans les médias, à faire semblant de gueuler. En tout cas, certainement beaucoup trop pour les résultats obtenus. Mais bon, il parait que c’est tout ce qu’on a, donc ….
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |