Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°008
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°008


La France d’en-haut

« Dégueulasserie »

Mis à jour le :15 janvier 2004. Auteur : Olivier Cyran.


Dans le fond, Philippe Val est un idéaliste. Il vit dans un monde où le dirlo du Nouvel Obs est une grande conscience de gauche, où le directeur d’antenne de France Inter est un rempart à la barbarie, où avoir son anneau de serviette à la Brasserie Lipp est un raffinement digne des Lumières. Dans le monde enchanté de Philippe Val, il n’y a pas de rapports de forces, d’espaces de liberté chèrement acquis, de dominants et de dominés. Il n’y a que des protectorats et des faits du prince. Aussi, lorsqu’on s’avise de démonter le formatage médiatique, le sang du rédacteur en chef de Charlie Hebdo se met-il à bouillir instantanément. Quitte à se cramer lui-même.

Jusqu’à présent, ses ébullitions nerveuses se manifestaient par des attaques répétitives et indistinctes contre les « gauchistes », assimilés en vrac à l’antisémitisme, au rejet de la démocratie et au fascisme rouge. C’était consternant, ou tristement risible, mais néanmoins inoffensif : Val prenant garde à ne citer aucun nom, ses coups de chaud se diluaient dans le vent à l’instant même où ils débordaient de la casserole. Mais à force de vaporiser le néant, il a fini par comprendre qu’il devait affiner, si l’on ose dire, le tir. D’où l’extravagant édito publié dans le Charlie du 24 décembre dernier. Oubliant pour une fois d’invoquer Spinoza, il y mène une charge hargneuse et criarde contre Serge Halimi, journaliste au Monde diplomatique, accusé entre autres de « se vautrer dans la dénonciation » et de prendre pour modèles les « feuilles d’extrême droite des années trente ». Il faut dire que Halimi a commis un péché abominable : il participe à un journal de critique des médias, PLPL (www.plpl.org), qui a l’insigne muflerie d’appeler Laurent Joffrin par son vrai nom, Laurent Mouchard (consigné dans le Who’s Who, ouvrage à coup sûr crypto-nazi, lui aussi). Ce manque de respect est une « dégueulasserie », s’étrangle Val, prêt à tout pour être réinvité à dîner par le dirlo du Nouvel Obs : « j’ai de l’estime pour l’homme et pour son talent de journaliste », argue-t-il. Et comment ne pas partager cette estime ? Joffrin-Mouchard, ce visionnaire du socialisme en stock-options (« On a été les instruments de la victoire du capitalisme dans la gauche », se réjouissait-il en juin 1993), fait assurément partie, comme dit Val, de « ceux qui se font la plus haute idée de leur métier ». Tout le contraire de Halimi, ce « dégueulasse »…

La place et le courage nous manquent d’énumérer ici la ribambelle de flagorneries et de gags involontaires accumulés par Val, dont la soif de reconnaissance (ah, tenir table égale avec les « grands » éditorialistes !…) trouvera bien un jour de quoi s’étancher : lorsqu’il aura fini de carboniser Charlie, il pourra toujours, lui, se recycler au Nouvel Obs ou à France Inter. Pour ceux que ça intéresse, le site de l’Acrimed (http://acrimed.samizdat.net) apporte de bonnes pièces au dossier. Juste une remarque, tout de même : dans son édito, Val appelle Halimi à démissionner du Diplo, ce qui revient - et ça, ce n’est pas du tout « dégueulasse » - à exhorter le Diplo à virer Halimi. Motif ? Halimi critique Le Monde, or Le Monde est actionnaire du Diplo, donc Halimi critique son employeur. Et ça, pour Val, c’est impardonnable. A Charlie, ils sont quelques-uns à en savoir quelque chose.

Olivier Cyran

Publié dans CQFD n°8, janvier 2004.






>Réagir<

ghd uk
| 22 février 2013 |

http://www.eucommunicationplaza.org/forum/viewtopic.php ?f=4&t=158001
http://www.eucommunicationplaza.org/forum/viewtopic.php ?f=4&t=157327
http://aubergedulutin.free.fr/viewtopic.php ?p=3893#3893
http://ghazi1.com/vb/newreply.php ?do=newreply&noquote=1&p=198171
http://www.deepwhite2.com/phpbb/viewtopic.php ?f=4&t=474773

test70988785643
louis vuitton sac
| 20 février 2013 |

http://forum.ksk.si/viewtopic.php ?f=27&t=167365
http://jesosymamonjy.net/forum/viewtopic.php ?f=2&t=86740
http://mbaisland.com/pages/forum-thread-view ?r=O92ZCMARGU&send_to=%2Fpages%2Fforum#software_comment_12513
http://www.administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=184063
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=181002
http://www.haroypb.com/forum/index.php ?showtopic=152490
http://jesosymamonjy.net/forum/viewtopic.php ?f=9&t=86295
http://jesosymamonjy.net/forum/viewtopic.php ?f=2&t=86332
http://xn—l1adgmc.xn----7sbbsrahbcdqne5cfn4cyc.xn—p1ai/viewtopic.php ?f=3&t=179903
http://vygoncollecutanee.fr/forum/viewtopic.php ?f=8&t=118503

test7098854222
> « Dégueulasserie »
Clément SERNICLAY | 31 janvier 2006 |
Bon, on peut changer d’avis. Si on veut être dégoûté de Val, on peut lire ses articles sur la Constitution européenne. Certains lecteurs de Charlie m’ont dit après le référendum qu’après c’était mieux, qu’il faisait de bons articles anti-Sarkozy. S’il n’y a plus que l’oppositon à Sarkozy qui en vaut la peine… > « Dégueulasserie »
Steve | 12 août 2005 |

Ravi de lire des critique sur ce Philippe Val, qui me fait horreur dans ces pauvres chroniques sur France Inter. Je ne le connais que par ce biais là, et je m’étais fait une idée claire du personnage : outrecuidance débordante, deconnexion totale avec la réalité, pauvreté d’analyse (qui ne fait que répéter les idées d’une certaine France qui n’est qu’une minorité numérique en France mais qui s’est octroyé le droit d’innonder tous les medias de leurs miasmes de propagandes)

Philippe Val, je t’en conjure, tais-toi, disparaît, va sur Mars, mais débarasse les médias de ta présence imonde.

> « Dégueulasserie »
Clément SERNICLAY | 30 avril 2004 | Dégueulasserie

Je trouve attristant les conflits qui opposent des personnes comme Serge Halimi et Philippe Val et que vous alimentez. Car il ne s’agit pas là d’un simple conflit d’idée, mais aussi d’une haine latente entre personnages qui, me semble t-il, ne la mérite pas plus l’un que l’autre.

Je suis lecteur de « Charlie Hebdo » et je lis avec intérêt les éditoriaux de Philippe Val, même si je ne suis pas souvent d’accord avec lui. C’est effectivement dommage je pense qu’il ait comparé « PLPL » à une feuille d’extrème-droite -comparaison qu’il ne justifie pas d’ailleurs- et il y a d’autres exemples de choses « dommages » de la part de Philippe Val sans doute. Peut-être Philippe Val fait-il aussi un peu trop dans l’hypothèse quand il écrit, pour discréditer « PLPL », que Halimi écrit la plupart des articles, ceci dit on ne pourrait pas faire ce genre de conjecture si les articles de « PLPL » étaient signés (La pertinence du principe de ne pas signer les articles dans « PLPL » m’échappe, mais je ne veux pas dénigrer gratuitement ce choix de « PLPL », peut-être pouvez-vous m’éclairer à ce sujet.) Ce point-là n’est peut-être pas très important mais je n’ai pas en tête tous les articles concernant ce sujet et j’évoque mes souvenirs un peu comme ils me viennent. Halimi ne semble pas toujours à la hauteur de sa finesse non plus dans son droit de réponse publié dans « Charlie Hebdo », par exemple quand il écrit n’avoir pas la même audience médiatique que philippe Val, il tend une perche à ce dernier qui saisit l’occasion de se moquer de lui. Il me parait peu crédible de voir Philippe Val comme quelqu’un disposant d’une grande capacité médiatique par rapport à Serge Halimi.

Si Val fait une charge hargneuse et criarde contre Halimi, les charges contre Val (et Corcuff) dans « PLPL » ne sont pas moins hargneuse et criarde et elles sont nettement plus nombreuses.

J’apprécie que « Charlie Hebdo » ne soit pas un bloc monolithique d’opinions toutes faites. Val lui-même est parfois critiqué, comme c’est arrivé récemment avec Siné sur le thème de l’extrème-gauche. Il nya pas de pub, ce qui, il me semble, est fondamental quand on prétend faire un journal de gauche, vraiment de gauche, et pour les annonces faites pour « Libération », c’est sans doute un choix éditorial regrettable, mais je n’ai pas l’impression que l’on puisse considérer ces annonces comme des pubs avec lesquelles « Charlie Hebdo » se ferait de l’argent. Il ne s’agit pas d’un journal avec une quelconque visée commerciale, et c’est déjà ça de respectable, comme ce l’est pour des journaux comme « PLPL », « CQFD »… Je respecte donc tous ces journaux, même si je ne suis pas toujours d’accord avec leurs rédacteurs, et je pense que ces journaux dont est « CQFD » ont à m’apprendre.

J’espère avoir été suffisamment compréhensible. Je vous souhaite bon courage et je compte bien continuer à vous lire.

Clément SERNICLAY

clement_lunik@yahoo.fr

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |