Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°036
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°036


À L’ARRACH’

FOUTAGE DE GUEULES ACADEMY

Mis à jour le :15 juillet 2006. Auteur : Olivier Cyran.


On comprend pourquoi les comiques ne font plus rire : la réalité est un gag si énorme qu’il laisse sur le carreau toute tentative de caricature. Pour preuve, le dispositif « pour l’emploi des jeunes en difficulté » lancé le 6 juillet par Catherine Vautrin, ministre déléguée à la Cohésion sociale. Le nom de ce nouveau trucmuche ? « Job Academy ». Ce n’est pas une blague. « La terminologie employée - “jobber” pour chômeur, “job acteur” pour encadrant - est volontairement empruntée à un vocabulaire jeune inspiré de la “Star Academy” pour aller plus facilement au-devant des jeunes des quartiers défavorisés  », a expliqué la dame patronnesse. Riche idée ! Pour donner aux djeun’s le goût du turbin précaire, appâtons-les avec les sucreries que leur enfournent les télés ! Ne disons plus ANPE, mais « Agence nationale pour la Nouvelle Star ». Ne disons plus livreurs de pizzas, mais « télé-Tubbies ». Ne disons plus précarité, mais « happy jobbing ». Gérée par le géant de l’intérim Manpower et soutenue par la Fondation Agir Contre l’Exclusion, un club d’entreprises créé en 1993 par Martine Aubry, la Job Academy fonctionnera comme son modèle télévisé, calqué lui-même sur le marché du travail, comme ça la boucle est bouclée : on prend les candidats et puis on élimine. Selon la ministre, il s’agira de « créer un climat d’émulation et d’entraide au sein de chaque promotion d’une vingtaine de candidats  ». L’émulation : fredonner Tout le bonheur du monde en façonnant dix cheeseburgers à la minute. L’entraide : applaudir le copain puis lui piquer sa place. Un millier de jeunes, pardon, de « teens », devraient être embauchés d’ici la fin de l’année. Non par une boîte d’intérim, bien sûr, mais par la Big Boss Academy.

Article publié dans CQFD n° 36, juillet-août 2006.






>Réagir<

FOUTAGE DE GUEULES ACADEMY
laoubi abdel hafid | 26 mai 2007 |
je cherche un poste agent de securite incendie jai le diplome de s s i ap^1 je suis dorigine algeriene je métraise la longue arab français kabyle née le 03/10/1972 abejaia
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |