Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°036
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°036


PETIT CYNISME ORDINAIRE

DE L’ORDRE DANS LES DRONES

Mis à jour le :15 juillet 2006. Auteur : François Maliet.


Avant l’affaire Clearstream et les délits des initiés Forgeard et Lagardère qui ne savaient rien, on se devait d’évoquer EADS avec déférence. Il s’agissait tout de même du fleuron de l’industrie européenne, qui tenait la dragée haute aux États-Unis. À peine pouvions-nous faire remarquer du bout des lèvres son implication dans la fabrication et la commercialisation de matériel de guerre. Mais, alléluia, ces temps sont maintenant révolus et nous pouvons nous gausser à loisir. Par exemple, pour la conception d’avions sans pilote, les fameux drones, Français et Allemands d’EADS travaillent sur des projets différents. Alors que l’Hexagone tente désespérément d’élaborer l’Euromale, inspiré d’un drone israélien, on s’échine outre-Rhin sur l’Eurohawk et le Barracuda. Mais ne regrettons pas ce manque d’harmonisation, les forces de répression seront bien assez tôt équipées de ces sales engins.

Surtout que des petites entreprises pas transnationales du tout poussent gaiement à la roue : Tecknisolar, basée à St-Malo, s’est targuée lors du salon de l’armement Eurosatory d’avoir élaboré un petit drone fonctionnant à l’énergie solaire. « Cet équipement est particulièrement adapté au survol de manifestations rassemblant plusieurs milliers de personnes. En cas de débordement, il peut identifier rapidement les émeutiers grâce à sa caméra embarquée, et les immobiliser en projetant du gaz  », avançait alors son gérant. Les premières fois, ça risque de surprendre un tantinet. Mais nous nous y habituerons, comme les Palestiniens se sont accoutumés aux drones de Tsahal équipés de caméras et armés de missiles. Qui tombent parfois comme pluie en été, comme le 4 juillet sur l’université islamique de Gaza.

Article publié dans CQFD n° 36, juillet-août 2006.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |