Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°037
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°037


TOUT DOIT DISPARAÎTRE

LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE

Mis à jour le :13 septembre 2006. Auteur : Arthur.


Avec les Verts, censés représenter l’écologie politique, nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise hilarante. On sait - résumé des chapitres précédents - que ce ramassis étique de travailleurs du chapeau, instits barbichus, enseignants feignants, travailleurs sociaux frustrés, bobos citadins- ne représente que lui-même et que leurs réunions de famille s’apparentent à un gala organisé au profit des organisateurs de galas. En clair, on se coopte délégué régional et on file aux raouts nationaux manger son pil-pil et son pain complet et surtout (choses vues) chahuter en public devant les caméras. Le MEP, alias mouvement d’écologie politique, est né à Lyon en 1980. Pas de chance, j’y étais. Avec les amis de La Gueule Ouverte. Devant nos yeux naïfs un grand jamboree de motions, contre-motions et manœuvres d’appareil, du style congrès des radicaux de gauche, a mis l’héritier millionnaire Lalonde et ses Amis (parigots) de la Terre au pouvoir. Faut savoir que dans « écologie politique » le mot important, c’est politique. À savoir accès au pouvoir, voitures de fonction, escortes de gendarmes et fellations journalistiques. L’écologie, c’est un simple prétexte. Faut bien avoir une étiquette à coller sur les bulletins de vote. L’ancien PSU Lalonde a ainsi été ministre de l’Environnement sous Mitterrand avant de virer carrément à droite dans les valises de Madelin quand il se fit éjecter par Waechter-la-moumoute, écolo alsacien. Mais ce dernier, adepte du « ni-gauche,ni-droite », a succombé rapidement sous les coups d’une anesthésiste jurassienne, la mère Voynet, ex-gauchiste très versée dans les coups d’État internes. On connaît son palmarès : force d’appoint de Jospin, et son bilan : la pastille verte sur les pare-brises. Que du lourd ! Au passage, la dame a liquidé toute opposition (Mamère, Cochet, Lipietz) avec un art consommé de la magouille.

C’est ainsi que l’écologie - seule science globale à prendre en compte sur la planète - est devenue une simple tendance du monde politique, un alibi de campagne, un cache-sexe qui ne cache que du vide. Les électeurs ne s’y sont pas trompés qui lui accordent moins de voix qu’à Chasse-Pêche et kil de rouge. Nos enfants et petits-nenfants ne sont pas sortis de l’auberge. Pendant ces jeux d’appareil si délicieux qui ouvrent les colonnes du Monde et de Libé à quelques analphabètes bombardés porte-parole, la dégradation planétaire continue de plus laide. Nous avons donc vu arriver cet été, aux franges des Verts, quelques individus très célèbres, venus « discuter » avec la bande à Voynet : l’hélico-compatible Hulot et l’ancienne ministre de droite Lepage. Le but de ce rapprochement morganatique est de réunir une dream team de l’écologie, selon la formule sportive d’un nommé Benhammias qui pantoufle au Conseil économique et social en lisant L’équipe. Alors là, si ce rassemblement des énergies prend forme, nous pouvons espérer un numéro comique digne de la grande époque des noces et banquets. C’est pas 2 % que fera l’écologie aux élections, c’est 2,5 % ! Mais Hulot, ex-pote à Chirac, et Lepage, ex-potesse à Juppé, vont-ils savonner la planche à Voynet ? Ou lui faire la courte échelle ? Faites vos jeux ! Toujours friands de congrès burlesques, les journalistes vont se battre pour couvrir l’événement. Rappelons - par pure méchanceté - ce qu’écrivait Pierre Fournier dans Hara-Kiri-Hebdo d’avril 1969 : « Pendant qu’on nous amuse avec des guerres et des révolutions qui s’engendrent les unes les autres en répétant toujours la même chose, l’homme est en train, à force d’exploitation technologique incontrôlée, de rendre la terre inhabitable, non seulement pour lui mais pour toutes les formes de vie supérieures qui s’étaient jusqu’alors accomodées de sa présence… Au mois de mai 68, on a cru un instant que les gens allaient devenir intelligents, se mettre à poser des questions, cesser d’avoir honte de leur singularité, cesser de s’en remettre aux spécialistes pour penser à leur place. Et puis la Révolution, renonçant à devenir une Renaissance, est retombée dans l’ornière classique des vieux slogans, s’est faite, sous prétexte d’efficacité, aussi intolérante et bornée que ses adversaires, c’est aux Chinois de donner l’exemple, moi j’achète l’évangile selon Mao et je suis. » Devoir de rentrée scolaire : illustrez ces mots avec des exemples d’actualité !

Publié dans le n°37 de CQFD, septembre 2006.






>Réagir<

LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE
| 16 décembre 2006 |
Vous faites bien de taper un peu sur ces « instits barbichus » et « enseignants feignants ». C’est le même discours qu’à droite, mais comme vous êtes de gauche, tout va bien. LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE
Chingis | 12 octobre 2006 |
Tous des pourris !!! Qu’attendez-vous pour faire mieux ? LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE
| 11 octobre 2006 |
Pour ceux qui croient encore que l’écologie ne peut avancer qu’avec la représentation politique et sa logique pourrie et qui se questionnent sur les pratiques, il faut savoir que de très nombreuses pratiques existent au sein de petites assos, de collectifs non institutionnalisés ou au niveau individuel. Ces pratiques (écologiques) ont un sens infiniment plus fort politiquement que tous se qu’on peut trouver chez les Verts (y’a pas à chier là-dessus c’est clair). L’échange d’informations y est très riche et les remises en cause sont constantes. Alors c’est sûr, c’est pas médiatisé et du coup c’est pas accessible même au quidam qui lit libé, le monde diplomatique, voir CQFD, mais ça existe parfois (souvent ?) par des voies qui nécessitent l’illégalité, le piratage et donc une médiatisation à très petite échelle. Tant mieux d’ailleurs. Alors au lieu de chercher vainement sur ton ordi ta télé ou dans ton journal, va parcourir les champs, la campagne et tu y trouvera peut-etre une bande de joyeux lurons qui construit son lieu autonome avec un fonctionnement vraiment écologique (au sens scientifique du terme, pas au sens des Verts). LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE
Pitchounet | 18 septembre 2006 |

Le pire dans tout cela, c’est que c’est vrai. J’écris ça et je me dis que notre société est vraiment pitoyable. Nous sommes des vampires planétaires, et nous faisons tellement bien les choses, que nous en arrivons même à nous faire croire que défendons l’écologie. La preuve, on a un parti politique …. :)

Notre mode de vie devra disparaitre avant nous, sinon nous disparaitrons avec lui …

LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE
| 17 septembre 2006 |

Hier, j’ai trouvé sur un vide-grenier quelques numéros de la Gueule Ouverte : un vrai coup de pot ! Du régal, des outrances, des idées loufs ou en avance- ou les deux- et quelques royaux amuse-gueule. J’ai lu : la nutrition, l’occitanie, ITT au Québec, Font qui parle de ciné, Berroyer qui rencontre Dieu, des corses qui légitiment la lutte armée ; un syndicaliste parano-mégalo ; un autoproclamé « phallo au troisième degré ». Les planches de Reiser sur les photopiles. Les dessins de Cabu sur la candidature de Mouina Aguigui ! Me reste à lire… plein de choses, un dossier sur la médecine selon Illich, un autre sur le nucléaire… En 1975, la destruction de la couche d’ozone était déjà d’actualité dans la Gueule ouverte. Avec 25 ans d’avance !

Arthur, tu écris que Lalonde a pris le pouvoir, puis Voynet. Mais toi, Isabelle et les autres, si actifs, si foutraques, si plein d’idées, qu’êtes-vous donc devenus ? C’est de vous dont l’écologie aurait besoin. Bon, j’arrête, tu vas t’imaginer que je te vois sur le fauteuil d’un conseil municipal ! Les idées d’alors, et le sain recul sur le système qu’elles trimballaient, peuvent vivre encore !!! De la liberté, encore, on en demande nous autres consomnateurs de papier et cochons de payants ! Bon, allez, salut citoyen.

LA DREAM TEAM DE L’ÉCOLOGIE
philippe | 15 septembre 2006 |
bon, vous faites pas mieux que Libé ou Le Monde, puisque vous goisez sans limite sur les petits jeux d’appareils de partis. Vous vous moquez de cadres des verts qui selon vous ne font rien, et laissent crever la planète. Que faites-vous vous même, pour la sauver, à part écrire des petits billets satiriques bien faciles ? Je crois que vous cédez facilement à la mode qui est de déverser tout son fiel sur les partis officiels et de leur imputer la responsabilité de tous les problèmes. C’est super constructif. D’ailleurs, j’ai l’impression que tous les blogs de gauche un peu radicaux ne font que ca. Ca mange pas de pain, c’est la mode et ca fait rebelle. Mais ce qui est sûr, c’est que ca n’avance à rien. Bon, je vais me coucher, vous me fatiguez tous.
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |