Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°038
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°038


RAYONNEMENT CULTUREL AU RABAIS

LE FRANÇAIS CLANDESTIN

Mis à jour le :15 octobre 2006. Auteur : François Maliet.

Alors que la francophonie pérore au sommet, ses petites mains cumulent contrats précaires et fiches de paye bidons. Témoignage d’une stambouliote d’adoption.

« LA PRÉCARITÉ DES PROFESSEURS de français à l’étranger  » aurait pu être le thème principal du 11e sommet de la francophonie qui s’est tenu les 28 et 29 septembre derniers à Bucarest. Mais les organisateurs lui ont préféré « Les technologies de la communication dans l’enseignement  », nettement plus fashion… Pardon, à la mode.

Dommage, car Zoé [1] et ses collègues profs vacataires auraient pu apporter leur témoignage de petits soldats du rayonnement de la culture hexagonale. Française installée à Istanbul depuis plus de dix ans, elle donne des cours à de jeunes Turcs. « J’ai un permis de séjour car j’ai résidé cinq ans de suite en Turquie, mais je n’ai pas de permis de travail  » confie-t-elle à CQFD. Cela ne l’empêche nullement de bosser dans différentes structures officielles, comme l’Institut français d’Istanbul. Et tout est à l’avenant : elle n’a pas de contrat de travail, mais signe une « lettre d’engagement » dès qu’on lui octroie un « cours », soit trente-huit heures de boulot réparties sur dix semaines. « L’Institut dépend de l’ambassade de France, qui dépend du ministère des Affaires étrangères  », mais fournit sans vergogne des papiers à rendre dingue n’importe quel inspecteur du travail. Zoé détaille sa fiche de paye : « Il y a écrit “Ambassade de France”, puis le nom et le prénom, le mois, le nombre d’heures effectuées, le tarif, le total et c’est tout.  » Pas de cotisation retraite, ni de congés payés… Elle rit : « Il n’y a même pas mon numéro de sécurité sociale !  » Une fiche de paye bricolée par un chômeur heureux en quête d’un appart’ est mille fois plus crédible. Mais son authentique papelard ne lui donne droit ni à la sécu, ni aux congés maladie : « Je cotise auprès de l’assurance du ministère des Affaires étrangères, et je ne tombe pas malade  », sourit-elle.

Sur les vingt-cinq vacataires de l’Institut, pour seulement cinq contractuels, Zoé n’est pas la plus mal lotie : « Une de mes collègues n’a qu’un visa touristique et elle doit sortir du pays tous les trois mois pour refaire tamponner son passeport ». Ce qui nécessite une petite logistique : « Elle fait l’aller-retour jusqu’à la frontière grecque en vingt-quatre heures. Elle arrive le soir tard, dort à l’hôtel et rentre le lendemain matin. Comme ça elle rate moins de cours, et donc perd moins d’argent. » Pendant ce temps, en Roumanie, Chirac baragouinait à la tribune : « L’éducation, besoin primordial des populations et mission essentielle des gouvernements, conditionne la capacité à promouvoir une société plus juste.  » Et la définition de « plus juste » en français ?

Article publié dans CQFD n° 38, octobre 2006.


[1] Le prénom a été changé.





>Réagir<

LE FRANÇAIS CLANDESTIN
eugene | 22 avril 2007 | francais clandestin

cou cou je peux vous assurer que ayant decider cette annee 2007 d’intervenir ici en chine pour faire apprendre le french a des etudiants chinois,je m’eclate,et mes etudiants n’ont pas l’air si frustres !!!

ILest vrai que je suis endehors,volontairement de toute structures french.

Je n’enseigne pas le fle, mais la translinguistique.

EUGENE chercheur independant en anthropo

LE FRANÇAIS CLANDESTIN
eugene | 20 avril 2007 | francais clandestin

COU COU LES CLANDOS !!! Prof de french dans une fac ici en CHINE,(un pretexte pour mes recherches en anthropo),j’ai du par curiosite,faire la demarche du contact des representants frenchs.(demande de materiels)

OUF HEUREUSEMENT JE N’AI QU’UN PASSEPORT FRENCH !!!!

EUGENE chercheur independant en anthropo

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |