Accueil
Sommaire du N°038
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°038



ANTHOLOGIE DES DÉLUGES US

Mis à jour le :15 octobre 2006. .


« Un tas de gens qui pourraient aider préfèrent participer à la guerre. Et maintenant, ils ont donné leur accord pour qu’on tire sur nous. Le seul espoir réside chez les prolos.  »
Kanye West, chanteur de rap, 14 septembre 2005

« Nous nous sommes enfin débarrassés des logements sociaux de la Nouvelle-Orléans. Nous n’étions pas capables de le faire, alors Dieu l’a fait.  »
Richard Baker, représentant républicain de la Louisiane, septembre 2005

« L’enfer va se déchaîner contre les responsables, et en premier lieu l’administration Bush. Les premières réactions vont venir de la coalition des églises et communautés noires, puis des organismes de solidarité. On fera connaître au monde entier la véritable nature de Bush.  »
Serlena, militante syndicale au SEIU (syndicat international des employés), Solidaire n°39, octobre 2005

« Au May Day, j’ai rencontré Taz, un jeune Afro-américain qui avait entendu parler de la marche par des amis. “C’est ça dont la Nouvelle-Orléans a besoin !” m’a-t-il dit, enthousiasmé par cette masse de gens exubérants. En rejoignant la manif, il me demanda ce que les marcheurs chantaient : “Le peuple uni jamais ne sera vaincu” en espagnol. Taz a incliné la tête et souri : “Yeah, ça c’est vrai : jamais nous ne serons vaincus”. »
Jordan Flaherty, Left Turn, mai 2006

« Le “village du survivant” est un campement érigé le 3 juin 2006 par les résidants des logements sociaux de la Nouvelle-Orléans. Ceci en réponse au déni réitéré de leur droit à retourner chez eux et à reprendre leurs baux, droits garantis par l’ONU aux personnes déplacées. Après quatre mois de manifestations et d’actes de désobéissance civile pour protester contre le verrouillage des quartiers, les résidants ont décidé, avec le soutien de leurs avocats, d’établir un campement sur Bernard Street, afin de rendre leur situation visible.  »
www.survivorsvillage.com, juin 2006

« J’ai vu un voisin tirer sur un Noir qui tentait de cambrioler sa maison. Il l’a atteint aux jambes. La police est arrivée et a implicitement incité le tireur à achever le voleur. […] 20 % des morts ont péri par noyade, les autres par balles. »
Gilles Marshall, français rescapé de Katrina, Midi Libre, 20 septembre 2005

« Une compagnie de bus américaine “Gray Line” a lancé ce concept touristique : 35$ par adulte et 28$ par enfant pour visiter certains quartiers dévastés de la Nouvelle-Orléans suite à l’ouragan Katrina.  »
www.planetenonviolence.org, 3 octobre 2006

« La ville était pleine de barrages du FBI, de la police. Sans compter les services de sécurité privés comme Black Water, qui nous empêchaient d’entrer dans Renaissance Village, un des quartiers les plus pauvres, les plus sinistrés, les plus visés par la spéculation immobilière. Ces gens tirent sans sommation ! Ironiquement, la même compagnie opère en Irak pour le compte d’Halliburton, la société de Rumsfeld.  »
Stanley Greene, Le Monde, 9 septembre 2006

« Quand je lis les articles que nous écrivions en 1969, j’ai l’impression qu’ils datent de 2003.  »
Bull Whip, ancien Black Panther, in Panthères noires, Tom Van Veersel, L’échappée, 2006

Anthologie publiée dans CQFD n° 38, octobre 2006, accompagnant l’article BELLA, BELLA, BELLA AMERIKA !.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |