Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°039
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°039


CLIENTÉLISME INSISTANT À L’UMP MARSEILLE

UN APÉRO SARKO, SINON RIEN

Mis à jour le :17 novembre 2006. Auteur : Gilles Lucas.

« Si ce boulot te plaît pas, y a du monde qui attend derrière. » La précarité est une phénoménale source de matière première. En période électorale, ce vivier fragilisé est une aubaine. Bruno Gilles, député-maire du 3e secteur de Marseille, détourne le fichier des vacataires de sa mairie au profit de son candidat.

La lettre est à en-tête : « L’avenir se joue en 2007. Construire ensemble », slogan accolé aux noms de Jean-Claude Gaudin, Renaud Muselier et Bruno Gilles, le signataire de la missive. Expédié en septembre 2006, ce courrier est adressé entre autres à M. F. Surprise et stupeur ! M. F. n’a jamais rencontré Bruno Gilles, député des Bouches-du-Rhône et maire du 3e secteur de Marseille, dont dépendent les 4e et 5e arrondissements. Son seul contact récent avec la mairie a été un emploi de vacataire pendant quelques semaines. Mais ce courrier n’annonce pas une nouvelle embauche, ni même quelque compliment à propos du travail effectué, mais une invitation appuyée à participer à la prochaine campagne présidentielle. Bruno Gilles, « personnellement engagé aux côtés de Nicolas Sarkosy [sic]  », demande de l’aide à M. F. Aide sans laquelle « les échéances électorales, capitales pour notre pays, ne pourront être gagnées… » Demande teintée d’intonation mafieuse : « Comme vous avez pu compter sur moi, je sais pouvoir compter sur votre soutien », insiste l’élu. Dans un document joint, un catalogue de collaborations est proposé, où le sollicité doit cocher les cases de son choix : « Garder les bureaux de vote, Participer au phoning, Afficher, Distribuer des tracts, Faire des mailings, Organiser un apéritif à mon domicile, Participer aux visites de quartier »… En inversant les termes, M. F. entend mieux la menace. Si je ne peux pas compter sur votre soutien, ne comptez plus sur moi, insinuerait en fait le notable.

Si l’édile dispose de l’adresse de M. F., c’est parce que son contrat, au moment de son embauche, est passé entre les mains d’un administratif de la mairie de secteur. De là à imaginer que l’UMP aurait détourné des fichiers municipaux à des fins électorales [1] ! Une telle manœuvre ne peut venir d’un fan de Sarkozy, va-t-en guerre anti-racaille, Torquemada de l’insécurité et industriel de la peur… Tout laisse à penser que l’opération résulte plutôt d’un excès de zèle de quelque secrétaire intérimaire… Ce pauvre Bruno Gilles signe tellement de paperasse ! Contactée, la permanence de l’UMP Bouches-du-Rhône a répondu à CQFD : « On envoie ce type de courrier à des militants ou sympathisants. En l’occurrence, il doit s’agir d’une personne à laquelle M. Gilles a rendu service. Son nom est probablement dans les fichiers municipaux. C’est ce qu’on appelle un renvoi d’ascenseur. » Dans cet ascenseur-là, à chacun son étage. Les précaires vers le sous-sol, le maître chanteur vers les terrasses ensoleillées

Publié dans CQFD n°39, novembre 2006.


[1] Pour exemple, « le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné à 20 000 francs (3 049 euros) d’amende, jeudi 13 septembre, le député-maire de Toulouse Philippe Douste-Blazy (UDF), reconnu coupable de recel d’un fichier confidentiel de parents d’élèves pendant la campagne des élections municipales ». (Le Monde, 13/09/2001)





>Réagir<

Documents en ligne
550 | 1er décembre 2006 | Les documents scannés
Les documents sont accessibles sur le site du CMI de Marseille :
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |