Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°008
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°008


Lille 2004 vue à Roubaix

La « culture européenne » en dame patronnesse

Mis à jour le :15 janvier 2004. Auteur : Laurence Dudek.

A Roubaix aussi on a célébré en grande pompe l’inauguration de « Lille 2004, capitale européenne de la culture » : par un pince-fesses à vingt euros dans une ancienne usine textile reconvertie en centre culturel doré sur tranche. Son nom : la Condition Publique. Entre les festivités et les habitants, une rangée de flics municipaux. Joyeuse condition !

L’ouverture de « Lille 2004 », c’est l’évènement de l’année dans le Nord. « Capitale européenne de la culture », la métropole a fait un grand battage médiatique sur les différents lieux de réjouissance : Lille partage le gâteau avec Roubaix, Tourcoing et quelques villes du coin. L’inauguration, retransmise sur France 3, fut un vrai scandale : un million de personnes dans les rues, bravant le froid, prêts à tout pour faire la fête et s’apercevant qu’il n’y avait rien dans le paquet cadeau. Les artistes d’ici sont exclus, les pontes du socio-cul s’en mettent plein les fouilles. Meuh, les nordistes, contentez-vous de boire de la bière en mangeant des frites ! L’élite veille sur votre image… Immuable. Tranche de vie : Une famille : un papa, une maman, deux enfants un peu grands. Roubaisiens… Ha… les images vous viennent en tête : Roubaix la pauvre, la violente, la cosmopolite, la pluvieuse, la chômeuse… La nôtre. Parmi les vestiges de l’« époque florissante » ( !) de Roubaix, il est un lieu qui fait actuellement écho sur les radios et dans les journaux nationaux : on l’appelle « la Condition Publique ». C’est son nom d’origine, conservé par les culturels exploitants actuels… Par snobisme ? par manque d’imagination ? Ou parce qu’ils n’auraient pu débaptiser ce lieu mythique (prout, ma chère) ? La Condition, comme l’appellent encore les familiers, c’était une usine de conditionnement du textile, à la grande époque des patrons patronnant, paternant, bedonnants… La Condition, c’est à nous, à nous les Roubaisiens ; pas en tant qu’imbéciles heureux qui seraient nés quelque part, non, comme descendants de ceux et celles qui s’y sont cassés le dos, flingués les poumons, usés leur dignité (quand la délocalisation les a jetés dehors). La Condition, c’est à nous, tu m’entends ?

Une famille, banale… Le papa, il est pas pareil que la maman, bien sûr. Lui, il aime bien sortir, faire la fête, c’est ça qui plaît aux enfants. Elle, elle préfère rester à la maison, s’inquiéter, préparer le retour ; elle dit qu’elle sait d’avance que ça va pas être intéressant, elle paresse, c’est ça qui plaît aux enfants. Mais ce soir, c’est différent, c’est un consensus, c’est pas discutable, c’est une affaire de famille : ce soir, samedi 13 décembre, la Condition Publique rouvre ses portes. Dans un quartier dont la pauvreté ne se raconte pas (il faut la voir et la vivre), 11 000 m2 entièrement rénovés pour 8 millions d’euros financés par la ville, la région et l’Europe afin de devenir « un centre culturel d’envergure » de gestion municipale et à « vocation locale » clamée haut et fort, si haut, si fort… Librairie, restos, bar, espaces de spectacle, résidence d’artistes, tout le monde en parle : la radio, les journaux, et même nos voisins ! Ce soir : concerts et expositions, de 21 heures à l’aube, on pourra y retourner et y changer de regard. On pourra se la réapproprier, mais comme un endroit de plaisir : c’est bien fini d’y trimer grand-père, on va y danser ! Alors on y va tous. Dans la petite bagnole, on arrive, excités. On marche vers l’entrée, croisant foule de gens qu’on connaît pas : ben c’est qu’on connaît pas tout le monde dans une ville de presque 100 000 habitants. Mais c’est bizarre, pas un Noir, pas un Arabe, pas une famille, personne du quartier… Que des jeunes gens bien proprement déglingués, des quadras branchés… Plutôt parisienne comme ambiance (oui, on est une famille roubaisienne, mais faut pas nous prendre pour des miaous, on sait reconnaître le fric là où il est, même quand il s’encanaille !). En réalité, c’est l’ambiance qui est parisienne, le public est lillois. Et alors, t’as quelque chose contre les Lillois ? Les Roubaisiens n’ont qu’à venir, merdre quoi !

« Bonsoir Mademoiselle dans l’Algeco devant la porte, c’est combien l’entrée pour quatre personnes ? » (rien n’est indiqué, impossible de savoir sans faire la queue et demander, c’est louche) « C’est vingt euros par personne, ça vous fera donc quatre-vingt. » Quatre-vingt euros ? Chérie, ça fait bien 500 balles ? Un plein de courses pour une semaine ? Ouais ! Bon, c’est trop cher, on peut pas (on n’a pas demandé les tarifs réduits vu qu’on n’est pas chômeurs, pas handicapés, pas étudiants et pas intermittents du spectacle ; de toute façon, je crois pas qu’il y en avait, des tarifs réduits, parce que la fille, elle a bien vu qu’on pouvait pas, et elle a rien dit). Désolés les mômes, on rentre à la maison. En repartant, on flâne, moins excités bien sûr ; on observe, c’est gratuit ! C’est bourré de flics qui gardent les entrées, les parkings etc… On regarde sur leurs manches : « Police municipale », c’est écrit. Mais c’est nos flics à nous, les Roubaisiens ! Nous qui les payons avec nos impôts locaux, malgré le RMI, la CMU, la RDTP (la Retourne-Dans-Ton-Pays). Et puis, la Condition Publique, elle aussi elle est municipale, financée avec la CPTQD (la C’est-Pas-Toi-Qui-Décide). Alors on se souvient avoir entendu Manu Barron, nouveau patron du lieu (en vrai, il s’appelle sûrement Emmanuel…) sur France Inter vanter l’histoire du lieu depuis sa réhabilitation, sans parler de nous bien sûr ; rappeler que Manu Chao (lui aussi il s’appelle Emmanuel…) nous fera l’honneur de venir résider dans notre Condition durant trois semaines ; et dire « je ne suis pas une friche industrielle » en parlant de notre Condition… La Condition, elle est à nous, tu m’entends Manu ? Elle est à nous et elle t’emmerde !

Laurence Dudek

Publié dans le n°8 de CQFD, janvier 2004.






>Réagir<

louis vuitton handbags uk
| 2 octobre 2013 |

http://www.joewentworth.co.uk/christian-louboutin.html
http://www.joewentworth.co.uk/christian-louboutin.html

test70215427895474232
http://bbs.ausgood.com/forum.php ?mod=viewthread&tid=2097568
| 28 mai 2013 |

http://bbs.zmdmbl.com/read.php ?tid=3616384&displayMode=1
http://sjlm.host.sk/forum.php ?mod=viewthread&tid=344447
http://www.gzmaya.net/bbs/forum.php ?mod=viewthread&tid=3689302
http://ops.helppanda.org/home/space.php ?uid=10538&do=blog&id=1149736
http://bct40.com/home.php ?mod=space&uid=48152

test70215428965456
ferragamo outlet wrentham
| 22 mai 2013 |

http://dsfdfsasd.webnode.fr/
http://www.dsfdfsasd.350.com/

test70215427895474232
louis vuitton
| 21 février 2013 |

http://forum.sciana.by/viewtopic.php ?f=10&t=957631
http://forum.photogipermarket.com/viewtopic.php ?f=10&t=545528
http://forum.eve-gerki.de/viewtopic.php ?f=3&t=320771
http://217.77.72.114/sites-ext/fhngabon/forum/viewtopic.php ?f=4&t=1229350
http://217.77.72.114/sites-ext/fhngabon/forum/viewtopic.php ?f=3&t=1229159
http://www.motosklad.ru/forum/profile.php ?mode=viewprofile&u=851898
http://wpmagicstore.com/forum/viewtopic.php ?f=4&t=159030
http://forum.impuls-perm.ru/profile.php ?mode=viewprofile&u=259754
http://www.itwpa.com/memberforum/profile.php ?mode=viewprofile&u=895161
http://www.doktorjo.at/forum/viewtopic.php ?f=7&t=689152

test7098856729
ghd hair straightener
| 21 février 2013 |

http://217.77.72.114/sites-ext/fhngabon/forum/viewtopic.php ?f=3&t=1150212&p=1434904#p1434904
http://www.californiakidscloset.com/forum/viewtopic.php ?f=16&t=1072980
http://starlink.cn.ua/forum/viewtopic.php ?f=15&t=2923
http://mdsto.pp.ua/forum/viewtopic.php ?f=15&t=65002
http://217.77.72.114/sites-ext/fhngabon/forum/viewtopic.php ?f=3&t=1221813

test70988785643
sac louis vuitton
| 19 février 2013 |

http://freetech-mould.com/freeshare/viewtopic.php ?f=27&t=451634
http://taopro.ru/threads/ox2byr-sac-louis-vuitton-louis-vuitton-sac-sacs-louis-vuitton-pw7zec.160596/
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=183815
http://kentuckyshame.com/viewtopic.php ?f=5&t=703580
http://www.tuknight.com/phpBB3/viewtopic.php ?f=47&t=21797
http://xn—l1adgmc.xn----7sbbsrahbcdqne5cfn4cyc.xn—p1ai/viewtopic.php ?f=5&t=179982
http://www.boatgab.com/showthread.php ?355075-ve8ilx-sac-louis-vuitton-louis-vuitton-sac-sacs-louis-vuitton-qx6fda&p=1089399#post1089399
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=183924
http://jesosymamonjy.net/forum/viewtopic.php ?f=2&t=86740
http://hireelite.com/forum/viewtopic.php ?f=5&t=338458

test7098854222
La « culture européenne » en dame patronnesse
| 22 mars 2006 |

http://www.toleg.com/gallery/thumbnails.php ?album=78

C’est pas tout de cracher, il faut savoir faire un bilan mec. Du bobo y’en a pas à la condition, copie a revoir.

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |