Accueil
Sommaire du N°039
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°039



COURRIER DES LECTEURS

Mis à jour le :15 novembre 2006. .


AZF : tout contre l’enquête

Votre article sur la contre-enquête [1] de Charlie Hebdo n’a pas fini de m’énerver… Bouledogue rouge, tu ne connais rien à l’affaire AZF. Ton article ne repose que sur des automatismes idéologiques et des moqueries faciles. Ainsi tu deviens l’allié inconscient d’une connivence justice-politique-police-médias. Une connivence que tu ne cesses de critiquer. […] Soulignons tes erreurs. AZF, ça n’a pas la même gueule que le World Trade Center, mais sa voisine c’est la SNPE : société nationale des poudres et explosifs. Ça te va pour le côté spectaculaire ? Peut-être préférais-tu ne pas l’indiquer… […] Non, ce n’est pas parce qu’il n’aimait pas la musique country que l’homme aux cinq slips est suspect : il a tenu des propos menaçants, et ces propos ont été rapportés par plusieurs témoins. Un jeune intérimaire qui travaillait avec le sur-slippé n’a pas cessé de dire à son père qu’ils disaient qu’ils allaient faire péter l’usine.[…] De plus, une bande de barbus est arrêtée à une heure et demie de l’usine, une heure et demie après l’explosion, [à bord d’une voiture] avec le pare-brise arrière éclaté. L’un d’eux porte le nom d’un leader islamiste connu, mentionné justement par les RG comme celui qui a converti notre homme aux slips à un islam peu orthodoxe. Cela doit être une coïncidence. Comme ce gendarme qui a interrogé ces hommes et qui écrit une lettre anonyme au juge pour lui indiquer qu’ils ont avoué leur implication et qu’on l’a rapidement dessaisi du dossier. D’autres coïncidences : un membre de la famille de l’homme aux slips, mentionné par les RG comme étant celui qui a mis en relation le surslippé avec les intégristes, avait garé sa voiture juste à côté de l’usine le matin du 21 septembre. Et les policiers qui l’interrogent deux ans plus tard oublient de lui demander ce qu’il foutait ce matin-là.[…] D’autres bizarreries ? On ne sait pas exactement combien de corps ont été retrouvés… Une première liste de vingt-trois noms est donnée, puis une autre ne comptant plus que vingt-et-un corps… Les corps disparus n’avaient sans doute rien à faire là. D’ailleurs, une témoin à qui la police a demandé de reconnaître les défunts a été surprise du malaise des policiers qui lui indiquaient que ce n’était « pas la peine » qu’elle reconnaisse les deux derniers cadavres… […] Ces dizaines de témoignages convergents, émanant de personnes qui ne se connaissent pas et qui mentionnent les mêmes faits… Il doivent tous être lepénistes, villiéristes ou actionnaires chez Total ! […] Le vrai rôle de la critique des médias serait d’analyser la connivence des étouffeurs. Intéresse-toi aux mutations et aux promotions des flics et des RG de Toulouse. Intéresse-toi à l’ascension fulgurante de Douste-Blazy… […] Moi, je pense à la tête que vous ferez quand vous découvrirez que vous étiez dans le camp des étouffeurs. Quand vous apprendrez la violence de cette affaire. J’espère que vous aurez honte. […] Vous vous comportez comme des gens de droite : nulle place au doute, à l’enquête, à la saine interrogation, au respect des faits et des lecteurs. C’est pas avec vous qu’on fera la révolution.

Briac, 23/10/06

AZF : tout contre nous

Ce Faux amis n’a jamais prétendu être exhaustif sur le dossier AZF. Il s’agissait pour nous d’épingler quelques tics complotistes. Mettons que les barbus aient fait le coup. Dans ce cas, pourquoi n’ont-ils pas revendiqué ? La finalité du terrorisme, c’est foutre la trouille aux gens et faire la réclame pour sa boutique. Dans le cas d’AZF, les islamistes auraient été sournois au point de faire porter le chapeau à Total ? Dans quel but ? Par ailleurs, à supposer que justice et police aient tout fait pour innocenter les barbus (mais pourquoi, bon dieu ?), quel intérêt avait Total de ne pas désigner les vrais coupables ? On résume : si c’est les islamistes, cela veut dire qu’un réseau occulte rassemble à la fois les institutions françaises (exécutif, police, justice…), le groupe Total et… les islamistes eux-mêmes. Remarque, hein, pourquoi pas… Mais avant de pendre CQFD à un réverbère, il faudrait au moins se les poser, ces questions, non ?

Article publié dans CQFD n° 39, novembre 2006.


[1] Voir chronique Faux amis, « La contre-enquête »,CQFD n°38





>Réagir<

COURRIER DES LECTEURS
KIRMANN Jean-Paul, 62 Ban Saint-Dié 88230 PLAINFAING | 27 novembre 2006 |

Discrimination négative

Suivant la délibération de la Haute Autorité de la Lutte contre les Discrimination et l’Exclusion (HALDE) n° 2005-48 du 17 octobre 2005 :

Elle décide qu’il n’y a pas discrimination si un Pupille de la Nation ne perçoit pas de réparation pécuniaire suivant le décret 2004-751 du 27 juillet 2004 parce que son père résistant a été tué par les Allemands, alors qu’un Pupille de la Nation dont le père résistant a été fusillé par les Allemands bénéficie de cette mesure.

Elle décide qu’il n’y a pas discrimination si un Pupille de la Nation ne perçoit pas de réparation pécuniaire suivant le décret 2004-751 du 27 juillet 2004 parce que son père est mort dans un stalag, alors qu’un Pupille de la Nation dont le père est mort en camp de concentration bénéficie de cette mesure.

Ceci en totale contradiction avec la définition même de la discrimination : Selon une jurisprudence classique des plus hautes juridictions françaises et européennes, le principe juridique d’égalité suppose de traiter de manière identique une personne par rapport à une autre lorsqu’elle se trouve dans une situation identique et à la traiter de manière différente lorsqu’elle se trouve dans une situation différente.

Alors que dans le même temps, le Conseil d’Etat saisi sur le même sujet depuis 2 ans et demi, ne s’est toujours pas prononcé. La HALDE serait-elle plus compétente que la plus haute juridiction de l’Etat ?

De plus ceci risque d’entraîner des dérives du genre :

Si vous ne voulez pas donner un appartement en location sous prétexte que le demandeur est noir, vous serez condamné par la HALDE pour discrimination.

Il vous suffira alors de ne pas vouloir donner un appartement en location sous prétexte que le père du demandeur est noir et vous ne serez pas condamné par la HALDE pour discrimination.

Cette autorité n’aurait-elle été mise en place que pour cautionner les discriminations de l’Etat ? A en croire cette décision nous sommes en droit de le croire.

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |