Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°010
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°010



Témoignage d’un refuznik du terrorisme

Mis à jour le :15 mars 2004. Auteur : Mathieu Bouchard.


Alors que l’Association pour le bien-être du soldat israélien (sic) préparait son gala annuel, que le responsable de ce groupuscule fanatique, Jocelyn Zeitoun, candidat PS en PACA, claironnait que « Tsahal n’est pas une armée d’occupation, mais un instrument à disposition de la démocratie » (L’Humanité, 04/03/04), et alors que l’agence Publicis se chargeait de rendre le « mur » de Cisjordanie plus présentable à l’opinion internationale, le refuznik israélien Elik Elhanan remettait les pendules à l’heure au cours d’une rencontre avec CQFD. Avant de risquer la prison pour insoumission à l’armée, Elik a d’abord eu un parcours classique : « Quand j’avais 18 ans, je me suis engagé dans l’armée. En Israël, c’est la plus haute marque du succès. Comme chez vous les grandes écoles. » En septembre 1997, c’est le choc : « Malgré une armée équipée des meilleures armes que les USA puissent lui fournir, un kamikaze s’est fait exploser à deux pas de ma maison, tuant ma sœur. » Depuis, Elik voit les gouvernements successifs de son pays surenchérir dans la répression, le verrouillage et le démantèlement de la société palestinienne. Alors il constate : « On récolte les fruits de la haine que l’on a semée dans les barrages et au long du mur. Tsahal est devenu une armée terroriste. » En France, pareil jugement l’exposerait à une bronca de piaillements scandalisés. Et en Israël ? Elik dit se sentir de moins en moins seul à penser ainsi. Mais « cette prise de conscience est difficile et douloureuse, car elle implique la perte de la foi en tout ce que nous avons connu et aimé. » Le plan de paix, ce serait d’apprendre à aimer autre chose.

Mathieu Bouchard

Publié dans CQFD n°10, mars 2004.






>Réagir<

> Témoignage d’un refuznik du terrorisme
| 2 mai 2005 | Témoignage d’un refuznik du terrorisme

je voudrais faire remarquer à « cqfd » et aux lecteurs que le terme

de « refuznik » est un terme trompeur.

- historiquement, un « refuznik » était un juif d’Urss à qui les

autorités soviétiques avaient refusé qu’il s’installe en Palestine.

C’est de là que provient le terme « refuznik ». Donc ces soldats n’ont

pas choisi ce terme par hasard. Ne tombez pas dans leur piège !

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |