Accueil
Sommaire du N°040
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°040



LES BREVES DU N°40

Mis à jour le :15 décembre 2006. .

Autonomie

Les Indiana Jones du métro, les crapahuteurs d’embouteillage, les baroudeurs d’autoroute et les têtes-brûlées du voyage organisé vont pouvoir s’en donner à cœur-joie. Fini le renseignement de hasard auprès d’inconnus approximatifs et le fourvoiement du mauvais raccourci. Selon l’institut GFK, le GPS sera l’un des cadeaux technologiques phare de cette fin d’année 2006. Les merde-chandizeurs lui ont trouvé un nom qui fait rêver : le « GPS autonome ». C’est-à-dire celui dont on est totalement dépendant. Les oxymores marchands, ça déboussole.


Climat

Ça jase autour du rapport de l’IGS sur la mort de Bouna Traoré et Zyed Benna, électrocutés l’an dernier dans un transformateur de Clichy-sous-bois. Les flics ont-ils fait preuve de « légèreté » et de « non-assistance à personne en danger » ? « Je veux dire à nos concitoyens que la police nationale est une des institutions les plus contrôlées », a rassuré le préfet de police de Paris, Pierre Mutz. Mais pour soutenir le moral des troupes, le ministre de l’Intérieur remet en cause l’interprétation médiatique du rapport : « On avait contesté la thèse du vol, elle est confirmée ». Ça justifierait presque une électrocution, non ? Dans le même temps, la loi sur la délinquance garantit un peu plus l’impunité de la police, avec notamment une augmentation des peines pour rébellion. Voilà la solution : légaliser la bavure.


Autonomie

Les Indiana Jones du métro, les crapahuteurs d’embouteillage, les baroudeurs d’autoroute et les têtes-brûlées du voyage organisé vont pouvoir s’en donner à cœur-joie. Fini le renseignement de hasard auprès d’inconnus approximatifs et le fourvoiement du mauvais raccourci. Selon l’institut GFK, le GPS sera l’un des cadeaux technologiques phare de cette fin d’année 2006. Les merde-chandizeurs lui ont trouvé un nom qui fait rêver : le « GPS autonome ». C’est-à-dire celui dont on est totalement dépendant. Les oxymores marchands, ça déboussole.


Climat

Ça jase autour du rapport de l’IGS sur la mort de Bouna Traoré et Zyed Benna, électrocutés l’an dernier dans un transformateur de Clichy-sous-bois. Les flics ont-ils fait preuve de « légèreté » et de « non-assistance à personne en danger » ? « Je veux dire à nos concitoyens que la police nationale est une des institutions les plus contrôlées », a rassuré le préfet de police de Paris, Pierre Mutz. Mais pour soutenir le moral des troupes, le ministre de l’Intérieur remet en cause l’interprétation médiatique du rapport : « On avait contesté la thèse du vol, elle est confirmée ». Ça justifierait presque une électrocution, non ? Dans le même temps, la loi sur la délinquance garantit un peu plus l’impunité de la police, avec notamment une augmentation des peines pour rébellion. Voilà la solution : légaliser la bavure.


Nano-harmonie

Dans un document de travail etouffé par nos potes de PMO, deux officines grenobloises chargées de la propagande pro-nanotechnologies font le bilan de leur cycle de conférence NanoViv. Les communicants sont tout dépités : la population bat froid les technologies de l’infiniment petit. Ils en concluent que « le développement harmonieux des nanotechnologies n’est donc possible que si nous nous dotons d’outils et de procédures. » Ils fourbissent, les bougres ! Rendez-vous à l’aube sur les bords de l’Isère, vous aurez le choix des armes.


L’axe du bien

La menace terroriste plane. Les parachutistes déambulent, le FAMAS sur la cuisse. Les jeeps patrouillent. Vigipirate veille. Les sacs à main sont fouillés. Aux 780 Rambos engagés en France dans la surveillance anti-terroriste, vont s’ajouter 250 militaires et une réserve d’intervention de mille hommes. Mais en attendant l’ennemi, on s’ennuie ferme. En Belgique, sur un serveur informatique réservé aux juges spécialisés anti-terroristes, on a découvert des images pornographiques. Le juge concerné a tenu à préciser : « Je ne fais aucun commentaire. Méfiez-vous des rumeurs. » Lesquelles ? Celles sur les armes de destruction massive ?


Guillotine sèche

20 % de la population carcérale « ne devrait pas être en prison ». C’est la conclusion d’un rapport rendu par le Comité consultatif national d’éthique le 8 décembre. « Près de 12 000 détenus sur les 60 000 incarcérés sont des malades psychiatriques », explique-t-on. Le scandale de la condition carcérale française, même s’il semble faire l’unanimité, est un pétard mouillé : s’indigner d’accord, mais surtout que rien ne change ! Les suspensions de peine pour état de santé incompatible avec la détention ne sont jamais appliquées, sauf pour Maurice Papon. Laurent Jacqua, qui a déjà passé vingt ans en prison, en sait quelque chose. Sa date de libération est fixée à janvier 2021 ! Atteint par le VIH, il réclame l’application de la loi Kouchner. Pour le soutenir : http://www.prison.eu.org


La guerre des mondes

Antonio Ferrara, braqueur multirécidiviste et roi de l’évasion façon John Woo, est jugé pour une énième tentative. Les gendarmes pilotant l’hélico d’escorte affirment avoir été frappés par deux mystérieux rayons verts. Si la belle n’a pas souri à Ferrara cette fois-là, ça n’a pas tari son sens de la repartie. Au cours du procès : « Je vois pas pourquoi on m’accuse d’une attaque de fourgon blindé si je peux me servir de martiens qui actionnent des lasers ! » En attendant, ses gardiens de science-fiction ne le transportent qu’en isolement sensoriel total, un casque vissé sur la tête et des lunettes de ski scotchées sur le visage.

Publié dans CQFD n°40, décembre 2006.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |