Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°040
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°040


À L’ARRACH’

GLOBAL COW-BOYS INCORPORATED

Mis à jour le :15 décembre 2006. Auteur : Georges Broussaille.


Bush Junior, Texan pur jus, veut construire un mur sur toute la frontière avec le Mexique. Il a pudiquement appelé ça « clôture de sécurité ». Au Texas comme ailleurs, une clôture sert à parquer le bétail. Quand elle est « de sécurité », c’est pour le bétail humain. Hier les Indiens récalcitrants, aujourd’hui les Mexicains et autres Latinos. Hier quelques barbelés, un cheval et un colt suffisaient, maintenant les cow-boys requièrent ce qui se fait de mieux dans le domaine du contrôle high-tech. Ils vont être gâtés : l’appel d’offres a sélectionné un consortium dont le maitre d’oeuvre est Boeing, deuxième groupe mondial de l’armement, acoquiné pour l’occasion avec Kollsman, une filiale d’Elbit Systems, grand spécialiste de la clôture. Au catalogue de ce caïd israélien de la sécurité, on trouve des systèmes électro-optiques et autres gadgets militaro-sécuritaires déjà incorporés dans le mur que construit Israël pour parquer le bétail palestinien. Un pedigree qui a impressionné favorablement le département US en charge du projet. Bientôt plus de 300 miradors électroniques, certains équipés de caméras conçues par Elbit, traqueront les basanés qui viennent voler leurs jobs aux bons Américains. Tranquillement assis dans leurs salles de contrôle climatisées, les cow-boys pourront surveiller leur ligne Maginot une canette de Coca dans une main, un triple cheese dans l’autre. Mais au Mexique comme en Palestine, le bétail mal domestiqué se rebiffe…

Article publié dans CQFD n° 40, décembre 2006.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |