Accueil
Sommaire du N°041
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°041



LES BREVES DU N°41

Mis à jour le :15 janvier 2007. .

Rassurant

Vous aviez survécu au gaz moutarde, au Zyklon B, à la dioxine, à l’amiante, aux émissions de CO2, aux radiations de Tchernobyl, au syndrome de l’huile toxique, à l’encéphalopathie subaiguë spongiforme, au sang contaminé, à l’agent Orange, au chlorure de vinyle, à l’uranium appauvri, à la grippe aviaire ? Peut-être n’échapperez-vous pas aussi facilement au Polonium 210 ou à l’une des sources radionucléidiques qui se baladent sur la planète - près d’un million répertoriées - sans aucun contrôle, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique. Césium 137 et Américium 241 pour bombe sale ou pour radiothérapie, c’est au choix. 103 cas de trafic illicite de matériaux nucléaires et radioactifs ont été enregistrés en 2005 par l’AIEA. Rien qu’aux USA, plus de 1 500 matériaux radioactifs ont été égarés dans le pays en dix ans. Si, comme on nous dit, l’avenir est au nucléaire, une chose est encore plus certaine : le nucléaire est à l’avenir ce que le pétrole est à la mer.


Fort de France

Notre ambassade à Conakry, c’est « Fort-de-France ». Hautes grilles, caméras, sbires autochtones filtrant les entrées avec zèle. Bien avant l’aube, les candidats au voyage prennent leurs marques. Des petits malins louent des cailloux qu’ils ont placés sur le trottoir pour symboliser l’ordre dans la file d’attente. Arrivé au bout, il faut solliciter un dossier. Le remplir, rassembler les pièces. Refaire la queue à l’intempérie. Glisser le dossier entre les barreaux au garde qui le glissera sous le vasistas-guillotine à une fonctionnaire invisible qui… Puis attendre. Il faut payer pour voir : près de cent euros pour un visa étudiant. En cas de refus, l’ambassade garde l’argent. Pas besoin d’être fan de rap pour fredonner, alors qu’on retourne à la case départ, que la France est une chienne.


Rassurant

Vous aviez survécu au gaz moutarde, au Zyklon B, à la dioxine, à l’amiante, aux émissions de CO2, aux radiations de Tchernobyl, au syndrome de l’huile toxique, à l’encéphalopathie subaiguë spongiforme, au sang contaminé, à l’agent Orange, au chlorure de vinyle, à l’uranium appauvri, à la grippe aviaire ? Peut-être n’échapperez-vous pas aussi facilement au Polonium 210 ou à l’une des sources radionucléidiques qui se baladent sur la planète - près d’un million répertoriées - sans aucun contrôle, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique. Césium 137 et Américium 241 pour bombe sale ou pour radiothérapie, c’est au choix. 103 cas de trafic illicite de matériaux nucléaires et radioactifs ont été enregistrés en 2005 par l’AIEA. Rien qu’aux USA, plus de 1 500 matériaux radioactifs ont été égarés dans le pays en dix ans. Si, comme on nous dit, l’avenir est au nucléaire, une chose est encore plus certaine : le nucléaire est à l’avenir ce que le pétrole est à la mer.


Fort de France

Notre ambassade à Conakry, c’est « Fort-de-France ». Hautes grilles, caméras, sbires autochtones filtrant les entrées avec zèle. Bien avant l’aube, les candidats au voyage prennent leurs marques. Des petits malins louent des cailloux qu’ils ont placés sur le trottoir pour symboliser l’ordre dans la file d’attente. Arrivé au bout, il faut solliciter un dossier. Le remplir, rassembler les pièces. Refaire la queue à l’intempérie. Glisser le dossier entre les barreaux au garde qui le glissera sous le vasistas-guillotine à une fonctionnaire invisible qui… Puis attendre. Il faut payer pour voir : près de cent euros pour un visa étudiant. En cas de refus, l’ambassade garde l’argent. Pas besoin d’être fan de rap pour fredonner, alors qu’on retourne à la case départ, que la France est une chienne.


Mordu

Le 1er septembre 2006, à Dijon, après l’occupation du consulat du Mexique en solidarité avec les peuples d’Oaxaca insurgés, la police a encerclé les manifestants. Le consul est venu désigner ceux qu’il accuse aujourd’hui de l’avoir pris en otage, mordu et dépouillé d’un portable et d’un carnet d’adresse. Séquestration, violence et vol en réunion. Bigre ! La moutarde lui est montée, au bougre ! Il ne manque plus qu’une inculpation pour mutinerie et sédition et nous voilà ici comme là-bas.


Réforme

Peter Hartz, ancien DRH de Volkswagen et initiateur de la loi « Hartz 4 » qui a taillé en pièces les droits des chômeurs allemands, a des ennuis avec la justice. Pourtant, cet austère gestionnaire semblait au-dessus de tout soupçon : grâce à lui, l’enfant d’un sans-emploi ne dispose plus que de 2,62 euros par jour pour manger. Mais le 16 novembre dernier, ce visionnaire de la « réforme » a été mis en examen pour abus de confiance. Il aurait escamoté des millions d’euros pour se payer du bon temps, à lui et puis à ses copains de Volkswagen. Parmi les quarante-quatre chefs d’inculpation, une régalade de 780 000 euros offerte à des membres du conseil d’entreprise pour financer leurs frasques dans des bordels lors de voyages internationaux. La réforme, ça ne consiste pas seulement à inciter les pauvres à se serrer la ceinture : ça permet aussi aux riches de desserrer la leur.


Lagardère abolit le salariat

Créé en 1972 par Mandryka, Brétécher et Gotlib, L’Écho des Savanes fut le premier magazine de BD pour adultes, avec entre autres, Vuillemin, Solé, Druillet. Indépendant jusqu’à son rachat en 1982 par Albin Michel et Hachette (Lagardère), il s’oriente vers la presse « masculine ». Mais ce sont encore les planches de Manara ou Veyron qui font son succès. Fin 2006, Lagardère Active Media lance un missile sur le titre, jugé peu rentable. En fin tireur, il évite tout dommage collatéral sur la SEFAM, joint-venture entre Albin et Lagardère qui détient les droits juteux des Manara, Vuillemin et Pétillon… Alors que le numéro de janvier est bouclé, salariés et pigistes apprennent la « suspension » de la parution. Le taulier veut se recentrer sur Internet. Après l’entreprise sans usine, le journal sans papier.


Calme et dignité

L’usine Well du Vigan (Gard) va mettre à la rue plus de 300 ouvriers sur 400. En guise de protestation, les salariés ont posé vêtus de sous-vêtements féminins que produisait la boîte, pour en faire un calendrier. Le coup est rude pour les patrons ! Dans les commissariats, on tremble à l’idée d’un calendrier anti-flics. Janvier : marques de menottes. Février : tutoiements. Mars : jets de gaz. Avril : faux témoignages…

Publié dans CQFD n°41, janvier 2007.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |