Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°042
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°042


MA CABANE PAS AU CANADA

DES LIVRES ET DU HASARD

Mis à jour le :15 février 2007. Auteur : Anatole Istria.

Scrupule. Drôle d’enseigne pour une librairie. Le latin scrupulus renvoie au petit caillou pointu qui se glissait dans la sandale du fantassin romain et, par allégorie, dans la conscience pour produire un « sentiment d’inquiétude, d’embarras, de souci  ».

En plein coeur du faubourg Figuerolles, à Montpellier, là où se frottent et cohabitent Gitans, Marocains, Kurdes, Zazas…, survit une librairie à l’étage d’une petite maison. Le projet, impulsé il y a plus de neuf ans, dépasse le simple infokiosk pour constituer rapidement un catalogue de fonds ainsi qu’une bibliothèque et une vidéothèque avec des thématiques bien senties : géopolitique (quasiment tous les continents !), les mouvements révolutionnaires (anars, ultra-gauche, situs…), pratiques écologiques, urbanisme, corps, littérature, art et manière…

Passons rapidement sur la « première vie » mouvementée de l’association qui sut aménager de superbes locaux (avec de très belles étagères en bois d’arbre), créer un lieu de rencontre et de débats, mais n’évita ni les embrouilles internes et de voisinage avec les commerçants alentour, ni les difficultés financières.

Un héritage compliqué qu’une douzaine de bénévoles a su reprendre en douceur. Parmi lesquels Annette, pour qui « la condition pour contre balancer l’ancienne formule est de travailler tranquillement, sans forcing ni prise de pouvoir, dans un esprit de partage.  » Une partie de l’équipe remaniée s’est rencontrée autour de l’opuscule périodique Rue coupe-jambe, qui oriente sa critique sur la politique libérale appliquée à l’urbanisme ou la culture en partant de l’exemple mégalomaniaque de l’agglo montpelliéraine. Certains se connaissent depuis le milieu des années 90, à l’époque où l’idée de librairie et de bibliothèque était apparue au squat du Cac, rue Lallemand.

« Cette librairie peut constituer un lieu fabuleux, loin de la frénésie commerciale, dans un des derniers quartiers populaires pas totalement remanié par la mairie », ajoute la piquante brune. Dans cet endroit peuvent se croiser des militants (voire pire), des diandians, des néoruraux de passage à la ville, des squatteurs de toute l’Europe, des exilés du Dersim [1] ou « des gens qui viennent par hasard…  »

« Dans un premier temps, il s’agit de régler les soucis financiers par un appel à souscription ou à des dons en nature (papier toilette, livres, châteaux en Dordogne ou en Espagne selon les moyens), annonce Vincent. On ne réclame pas de subvention, on tient à notre indépendance et au but non lucratif. On va également expérimenter une librairie volante pour promener les bouquins dans des endroits improbables… »

Au programme, des activités publiques en chantier : un catalogue numérisé du fonds, des lectures à haute-voix de textes « tant aimés » (prochainement Le Maître et Marguerite de Boulgakov), des projections avé buffet, des échanges de langue et plus si affinités, un espace de réunion où complotent déjà le Croac (collectif de résistance et d’offensive anticapitaliste) et d’autres groupes (Amap, Décroissance). « On reste ouvert à d’autres initiatives, l’important c’est que ça bourdonne », conclue Annette.

Article publié dans CQFD n° 42, février 2006.


[1] La librairie abrite un centre de ressources sur cette région méconnue à la source de l’Euphrate et du Tigre. Longtemps autonome, elle est occupée militairement par la Turquie depuis 1938. www.dersimsite.org
Contact : librairie Scrupule, 26, rue du Fbg-Figuerolles, Montpellier, 04 67 92 24 18, librairiescrupule[AT]no-log.org





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |