Accueil
Sommaire du N°043
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°043


ELECTIONS :

OUBLIEZ TOUT !

Mis à jour le :16 mars 2007. .


Où sont passés ceux et celles qui, en moins d’un an, ont administré trois retentissantes claques aux pouvoirs établis, avec le référendum du 29 mai 2005, les émeutes de banlieues de l’automne suivant et le mouvement anti-précarité du printemps 2006 ? Se sont-ils endormis sous les charmes putassiers de la campagne électorale ? Tout se résumerait-il maintenant à ce misérable tiercé perdant-perdant ? L’image du pouvoir viendra-t-elle toujours s’asseoir sur nos têtes pour se substituer à la société ? Le prochain roi républicain parlera-t-il encore impunément en notre nom, en précisant que même si le pays dit non ce sera oui quand même, car les décisions sont déjà prises à Bruxelles et à Davos ? Élu à 82 %, Chirac s’empressa d’appliquer, en plus de son programme, celui de l’extrême droite qu’il était censé avoir battue. Magistral cocufiage. Et aujourd’hui, tour d’écrou supplémentaire : après le vote républicain, le vote utile. Pour une société définitivement désarmée, à l’américaine ! À entendre les organisateurs de cette kermesse, et si on additionne mécaniquement les intentions de vote, on pourrait croire que 90 % des gens souhaitent que rien ne change. C’est de plus en plus clair : ce monde se fait sans nous et contre nous. On peut hausser les épaules en maugréant « élections piège à cons » ou, au vu de l’autoritarisme triomphant et de la violence des pouvoirs économiques, ne pas vouloir abandonner le terrain à l’ennemi, fût-ce le marécage électoral et médiatique. C’est la tentative Bové, la seule à ne pas venir des professionnels de la politique. Mais monter sur les tréteaux de cette pantomime, n’est-ce pas se fourvoyer un peu ? Si on lançait plutôt, à la façon des zapatistes au Mexique, une Autre campagne, non électorale ? « Invitation à organiser les fêtes du désastre politique, à déserter certaines campagnes et à en rejoindre d’autres », interpelle-t-on depuis le Tarn profond. « Vive le candidat Patate ! » [1] est un autre cri de ralliement pour les erroristes insatisfaits. Tant il est vrai que l’électeur est à la transformation sociale ce que le touriste est au voyage.

Publié dans CQFD n°43, mars 2007.


[1] www.patate2007.org





>Réagir<

OUBLIEZ TOUT !
Amazic | 3 avril 2007 |
Salut, c’est sympa de vous lire, la pensée juste, la pensée en faveur de la société, dénuée de tapinage pour les puissants, cette pensée est si rare de nos jours, je me demande comment les « intellectuels » ont pu passer de toute une littérature libertaire, sociale, engagée, poussée,… à cette sorte de sommeil résigné, une peur de l’ouvrir, une crainte d’ouvrir des brèches, il faut dire que je me met à leur place, la pieuvre du capital a tellement bien cerné le domaine de la pensée, en créant une police de la pensée, que toute ouverture sur l’imaginaire, sur d’autres façons d’envisager le monde, est systématiquement passée à tabac, en procès, pour ne laisser se pavaner que les modèles libérales, fachistes, omnipotence et omniprésence du marché, abonnements, télés, conso, m’as tu vu, diabolisation de l’islam, épouvantail terroriste soit disant menaçant le monde enchanté du super consommateur-piètre producteur, de l’homme et de la femme blancs occidentaux G8 « laïque » libertin anti intellectuel, matérialiste, dépolitisé, peu regardant sur ses libertés possibles, consensuel, aimant la police, les restos chics, numérisé, numéroté, administré, prélevé, malmené, déshumanisé, dépressif, stressé, en manque d’affection. En tout cas heureusement que vous êtes là, les CQFD. je suis nul donc présidentiable !
| 2 avril 2007 |
dans le style erroriste on devrait comptabiliser les votes nuls et si les nuls arrivent en tete, alors on choisit un nul comme président ! du coup on sera obligé de faire de la politique…on a le droit de rever… OUBLIEZ TOUT ! VIVEZ A POIL !
gatonegro | 18 mars 2007 |
Oubliez tout, car c’est bientôt le grand orgasme électoral ! Oubliez tout, par exemple la grève des dockers à Marseille. Que je sache, aucune radio n’en a causé : l’irrésistible ascension de Jean Lecanuet, pardon de François Bayrou, c’est plus intéressant que l’avenir de toute une profession, non ? Visiblement, oui pour les faiseurs d’opinion, ces grands pacifistes pour lesquels la paix vaut bien d’occulter les conflits d’un autre âge. Quel sens des responsabilités ! Chapeau ! Et les couleuvres, pas trop dur pour l’estomac ? Mais non, ça passe très bien flambé au cognac ! Mais au fait ,c’est la paix, ou le consensus que vous défendez ? Kif kif, mon ami. OUBLIEZ TOUT ! FAITES POUSSER VOS PATATES !
| 18 mars 2007 | jardins collectifs
A voir sur le site patate2007 : Pierre Carles qui présente son prochain film en cueillant des tomates dans des « jardins collectifs » autour de Nantes. Ca change des promos à la con, c’est simple et rigolo et on a l’impression que tout le monde pourrait en faire autant avec un peu de blé et beaucoup de temps ! On voit aussi des gens trimer à pousser leur soc, bonjour les ampoules dans les mains ! On espère que l’apéro leur est tranquille !
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |