Accueil
Sommaire du N°008
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°008



Les brèves du n°8

Mis à jour le :15 janvier 2004. .


Karaoké en tenue de combat

Adieu rollers, Bains-Douches et top-models : l’avocat Arno Klarsfeld, qui, jusqu’à présent, ne quittait la jet-set que pour montrer son brushing à la télé et y jouer les tribuns d’opérette, s’est mis en congé de la république pour revêtir l’uniforme de Tsahal. Fier comme un coq, il s’exprime dans les colonnes de Guysen Israël News* (04/12/03) : « En tant que citoyen ayant la double nationalité, française et israélienne, je tenais par cet engagement à accomplir mon devoir. […] Aujourd’hui je peux témoigner et affirmer qu’à tous les instants la démocratie, le respect de l’autre et de la vie sont des objectifs essentiels. La haine est un sentiment banni des rangs de Tsahal. Oui, je suis fier de servir au sein de l’armée d’Israël. » Toute la question est de savoir si l’armée d’Israël est fière de servir Arno Klarsfeld. Alors que le « respect de l’autre » a emmuré la Cisjordanie, multiplié les colonies et fait 2 769 morts dans les territoires occupés depuis le début de la deuxième intifada (septembre 2000), certains militaires commencent à douter eux-mêmes des vertus de leur « démocratie ». Le 22 décembre, treize flingueurs d’élite de la « Sayeret Matcal », unité spécialisée dans les opérations commando, ont envoyé à Sharon un courrier courageux annonçant qu’ils ne participeraient plus à « l’oppression » des Palestiniens ni à la défense des colonies. « Nous ne corromprons pas plus longtemps l’humanité que nous avons en nous en menant les missions d’une armée d’occupation », déclarent ces réfractaires, qui attendent de passer en cour martiale. Plus grave : ils risquent de ne plus être invités aux soirées-mousse d’Arno Klarsfeld.


Soleil vert

Les sportifs ont droit à des produits dopants, pourquoi pas les SDF ? Mi-décembre, la Direction générale de la santé adressait un mailing à sept cents associations humanitaires pour leur vanter la solution miracle à l’exclusion : des barres survitaminées pour les pauvres qui couchent dehors. « Discret, non périssable, cet aliment se glisse facilement dans la poche et peut être consommé à tout moment et n’importe où », précise l’administration, dans le style d’un pubard faisant de la retape pour Smarties. Vendu 21 centimes (« cinq fois moins cher que les barres chocolatées classiques » !), conçu pour ne pas couler sur les doigts, l’ingénieux « sachet Vitapoche » - survivez malin ! - contient une pâte fondante « au goût cacao » bourrée de substances censées redonner la pêche. La société Nutriset devait démarrer la production ce mois-ci. Ses actionnaires se frottent les mains. Seul inconvénient : avec des pauvres dopés aux vitamines, les flics lancés à leurs trousses devront courir plus vite.


Halls d’HLM

Neuf habitants de La Chapelle-Saint-Luc, une cité HLM de Troyes, ont été condamnés le 6 janvier à de la prison ferme (entre six et vingt-quatre mois, de quoi prendre le temps de méditer l’énormité de leur crime) pour « entrave délibérée » à la circulation dans un hall d’immeuble, en application de la loi Sarkozy du 18 mars 2003. Les magistrats ont bien pigé le truc : les lois, même les plus crétines, ça ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Et tant qu’à en user, autant en abuser tout de suite.


Rétention

Cumulés à l’injonction de faire du chiffre, les effets de l’entrée en vigueur de la loi Sarkozy sur l’immigration (passage de douze à trente-deux jours maximum de la durée de rétention des étrangers en partance forcée) commencent à se faire sentir. Les centres de rétention sont pleins. Au point que « la préfecture doit libérer du monde pour faire de la place », explique Birgit Breton, de la Cimade de Marseille. Du coup, les étrangers arrêtés hors du département restent verrouillés dans les commissariats. En 2001, déjà, un décret prévoyait que près de cent cinquante commissariats servent à entasser les indésirables au tout début de leur procédure de reconduite. Ils vont désormais tourner à plein régime et couvrir la France de lieux permanents d’internement administratif. La France commence à ressembler bigrement à ses DOM-TOM (voir CQFD n°7).


Rance Télécom

De même qu’un bon citoyen n’a rien à cacher à son gouvernement, un bon salarié n’a aucun secret pour son entreprise. Le 9 janvier, le syndicat SUD-PTT de Nantes révélait l’existence d’un fichier informatique émanant de France Télécom, dans lequel la direction consignait toutes sortes de détails piquants sur la vie privée du personnel. Le fichage touche une trentaine de salariés, listés en fonction de critères comme le « PB santé » (problème de santé), l’insomnie, la distance entre l’habitation et le lieu de travail ou encore (mais qui oserait ?) les activités syndicales. La direction régionale de France Télécom annonce une « enquête disciplinaire » : pour s’en laver les pognes, c’est le savon le plus commode. On n’aura qu’à sanctionner le lampiste. Pour SUD, le fichier nantais n’est qu’un « nouvel aspect de la pression permanente à laquelle est soumise le personnel ». La filiale suisse d’Orange, l’opérateur de téléphonie mobile de France Télécom, aurait exploité un fichier similaire pour préparer un plan social qui a abouti à deux cents suppressions d’emplois en mars 2003. Et alors ! Pour sélectionner les rebuts, le fichage est une méthode moins injuste que les chaises musicales.


Sauve qui peut

La nouvelle armée afghane (ANA) devait servir de fer de lance à la démocratie, forcément « nouvelle » et « afghane » elle aussi. C’est mal barré. Depuis la création de l’ANA en mai 2002 sous le patronage bienveillant de Washington, déjà trois mille bidasses ont déserté - soit un tiers des effectifs. C’est un porte-parole du ministère afghan de la Défense qui a annoncé cette désolante nouvelle le 11 janvier dernier. Selon le général Mohammed Zahir Azimi, cette vague de bras d’honneur s’expliquerait entre autres par les conditions d’entraînement et la pingrerie des salaires (de 50 à 70 dollars par mois). « Les déserteurs ont ordre de rejoindre leur poste au sein de l’ANA, ou ils devront rembourser le coût de leur formation », a menacé sans rire le général. Supervisée par l’armée américaine, cette formation est assurée conjointement par les Etats-Unis (qui éduquent les simples soldats), la Grande-Bretagne (qui instruit les sous-off’) et la France (qui s’occupe des officiers, cocorico). Manifestement, leur œuvre civilisatrice reste encore largement incomprise.


Voyage de noces

Samir et sa copine voulaient se marier. Mais la copine est française, pas Samir. Convoqué le 6 janvier au commissariat de Tours pour « enquête martimoniale », il tombe dans le piège : arrêté pour défaut de papiers sur dénonciation de la mairie de Saint-Pierre-des-Corps, il est collé en rétention pour être expulsé. On espère que la Croix-Rouge lui aura offert des roses.


Prosélytisme

La cour martiale américaine serait-elle mauvaise patriote ? Le 5 janvier, elle a viré de l’armée trois GI’s coupables d’avoir trop bien fait leur métier. C’était en mai dernier, juste après la chute de Bagdad. Avec l’enthousiasme du vainqueur, la sergente-chef Lisa Girman tabasse un prisonnier à terre « en lui donnant des coups dans les parties génitales, le ventre et la tête », avant d’« encourager ses subordonnés à l’imiter ». Le sergent Scott McKenzie, lui, traîne un Irakien « par les aisselles » et incite « d’autres soldats à le frapper » pendant qu’il le tient immobile. Quant au soldat Timothy Canjar, il « fait mettre un prisonnier jambes écartées pour que d’autres soldats puissent le frapper dans les parties génitales ». On notera qu’à chaque fois, il s’agit, primo : de taper dans les couilles, deuxio : de s’assurer que les copains fassent pareil. Ce prosélytisme était, semble-t-il, suffisamment courant pour que l’état-major se sente tenu de faire un exemple. Que de sacrifices pour amadouer les indigènes…

Publié dans le n°8 de CQFD, janvier 2004.






>Réagir<

> Les brèves du n°8
| 8 janvier 2006 |

desolé, mais je crois que celui que tu critiques n’a pas dilapidé une seule connerie. Ce n’est pas la faute aux palestiniens si ils ont ete chassés de leur terre, et si ils vivent dans le desert entre des colonies et des camps militaires depuis cinquante ans. Prend en toi plutot a l autorité israelienne s’il y a des attentats, comme l’ont fait ce groupe de militaires israeliens (courageux) qui passent en cour martiale pour refuser de continuer ce colonialisme immonde. Tu demandes si « on pense que cela amuse les israeliens de prendre les armes ? » je te demande :« tu pense que ca amuse les palestiniens d’etre obliger de se suicider pour defendre leur peuple et leurs droits ? sache qu il y a 50 fois plus de palestiniens que d’israeliens qui sont morts depuis le debut de cette histoire.Et qu’ il y a BEAUCOUP de peuples qui ont souffert depuis 5000 ans, et dont tout le monde s’en fout comme tu dis, il n’y a pas que les juifs qui portent tous les malheurs du monde. Ceux qui ont ecrit cet article en connaissent visiblement plus long que toi sur ce conflit,car ils relatent des faits precis au moins. De toute facon, quand on voit un helico qui balance un missile sur un groupe de gosses avec des frondes, on sait qui c est qui souffre. Quand a Martin Luther King, il a ecrit ce texte avant de voir de quel facon le »sionisme" allait etre executé. S’il avait vu les palestiniens chassés de leur maisons manu militari et leurs terres annexées, il aurait surment eu otre chose a dire. La plupart des gens en france n’ont rien contre les juifs, reconnaissent la shoa, et sont pres a vivre avec eux comme avec toutes les autre minorités. Mais d’un otre coté ce qu on sait c que aller chez les gens et les chasser de leur pays par la force c’est pas trop permi. Alors reflechis y et essaye de penser a la souffrance des otre au lieu de ne regarder que la tienne , ou reste un paquet de merde et va te faire toi meme enculer reverentieusement.

PS : Pour notre ami Arno Klarsfeld, il a dit un jour sur le plateau de Fogiel qu il fallait expulser tous les palestiniens vers d’autres pays arabes. Meme Fogiel, pourtant c est pas son genre, a pete un plomb et a dit que c etait de la deportation.Notre Arno tient depuis un discours moins radical, mais au moins, on sait ce qu il pense vraiment…

> Les brèves du n°8
pierre | 13 juin 2005 |

vous n’ etes qu une bande de glands ignorants et obstinés.vous etes aveuglés par votre connerie et vous vous sentez obligé de dilapider de la merde des que vous en avez l occasion.j aimerais vous rappeler votre incappacité a juger un conflit que vous ne connaissez pas car le proche orient et principalement israel ou la palestine sont loin des endroits ou vous prenez la plupart du tant congé.peut etre veriez vous votre frere etallé sur le sol le corps dechicté le visage criblé de clous (placés dans les explosifs ou la bombe par les terroristes pour faire le plus de morts possible) tout cela parce qu il est juif et qu il avait envi d une pizza…alors vous comprendriez que nous ne pouvons rester sans agir.sachez que ce n est pas l occupation qui provoque les attentats mais bien les attentats qui nous forcent a faire ce que l autorité palestinienne se refuse a faire.peut etre imaginez vous que nous aimons faire ca que nous nous plaisons des l age de 18ans a faire un boulot qui n est pas le notre mais qui le devient par le fait d une incompetance mais surtout d une volonté de l autorité palestinienne a ne rien foutre !moi personnelement ca me saoul et pourtant je le fait parce que je ne veut pas voir mon frere mort comme tant l on deja vu.je doute que ces mots n effacent votre idiotie j espere tout au moins qu’il feront appel a votre mauvaise fois.un petit message aux antisémites et antisionistes qui pensent comme 16% des francais que les juifs ont trop de pouvoir en France:allez vous faire enculer bien profondement.Oui tout cela est un probleme d habitude en effet des juifs qui meurent ce n est pas grave ca fait 5000ans que ca dure mais des juifs qui se defendent ca c est etrange et pourtant c est vrai.que cela soit bien clair vous etes jaloux et il n y a pas d autres mots.j aimerais par ailleurs vous joindre ce petit texte de martin luther king que vous pronez ainsi que moi pour sa tolérance et son idéal d egalité et de fraternité sans oublier la liberté:Extrait de « Letter to an Anti-Zionist Friend », de Martin Luther King. [1]

Tiré de la Lettre de L.D.J (05/2005).

"(…) Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement anti-sioniste. A cela je dis que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu. L’antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l’âme de l’humanité. Nous sommes pleinement d’accord sur ce point. Alors, sache aussi cela : antisionisme signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi.

Pourquoi en est-il ainsi ? Tu sais que le sionisme que le sionisme n’est rien moins que le rêve et l’idéal du peuple Juif de retourner vivre sur sa propre terre. Le peuple Juif, nous disent les Ecritures, vécut en union florissante sur la Terre sainte, sa patrie. Ils en furent expulsés par le tyran de Rome, les mêmes Romains qui assassinèrent si cruellement Notre Seigneur. Chassé de sa patrie, sa nation en cendres, le peuple Juif fut forcé d’errer sur le globe. Encore et encore, le peuple Juif souffrit aux mains de chaque tyran qui vint à régner sur lui. Le Peuple Noir sait, mon ami, ce que signifie souffrir les tourments de la tyrannie, sous un joug que l’on n’a pas choisi. Nos frères en Afrique ont supplié, plaidé, demandé, exigé la reconnaissance et la réalisation de leur droit naturel à vivre en paix sous leur propre souveraineté, dans leur propre pays. Pour quiconque chérit ce droit inaliénable de toute l’humanité, il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du peuple Juif à vivre sur l’antique terre d’Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de Dieu, que son peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C’est cela le sionisme, rien de plus, rien de moins.

Et qu’est l’anti-sionisme ? C’est le déni au peuple Juif d’un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d’Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C’est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu’ils sont Juifs. En un mot, c’est de l’antisémitisme. L’antisémite se réjouit de chaque occasion qui lui est donnée d’exprimer sa malveillance. L’époque a rendu impopulaire, à l’Ouest, de proclamer ouvertement sa haine des Juifs. Ceci étant le cas, l’antisémite doit à chaque fois inventer de nouvelles formes et de nouveaux forums pour son poison. Combien il doit se réjouir de la nouvelle mascarade ! Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste. Mon ami, je ne t’accuse pas d’antisémitisme délibéré. Je sais que tu ressens, comme je le fais, un profond amour pour la vérité et la justice, et une révulsion envers le racisme, les préjugés, la discrimination. Mais je sais qu’on t’a trompé, comme d’autres l’ont été, en te faisant croire que tu pouvais être antisioniste tout en restant fidèle aux principes que nous partageons, toi et moi, du fond du coeur. Que mes paroles sonnent dans les profondeurs de ton âme : quand les gens critiquent le sionisme, ne te trompe pas, ils pensent les Juifs."

Martin Luther King


[1] Saturday Review - XLVII (août 1967), p. 76 Rééd. In M.L.King Jr, This I believe : selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.

> Les brèves du n°8
| 8 juin 2005 |
C’ est facile de critiquer Arno Klarsfeld ; qui apparemment vit sans le besoin.Mais n’ oubliez pas d’ ou vient sa famille et ce que les juifs ont subit par la faute de Hitler..Je ne peux que approuver un chasseur de nazis et sius entiè rement de son côté. Je ne sius pas juive moi-m^eme mais ai une amie qui a subi cela
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |