Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°045
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°045


TOURISME DE MASSE

BABYLONES

Mis à jour le :15 mai 2007. Auteur : Sébastien Dubost.


ARRAS, TEMPLE DU SCANDALE. À l’ombre d’un beffroi turgescent, le populo en famille foule, sans s’en douter, les pavés de l’enfer. Le 1er mai depuis six ans, « Colères du présent », salon du livre populaire et de la critique sociale, maintient les feux sous la marmite nordiste. Ses dangereux organisateurs attirent jusqu’à 20 000 visiteurs et mettent en place toute l’année ateliers d’écriture et rencontres, résidences et publications. L’assistance hypnotisée qui assistait la veille à la projection de La Nouvelle Babylone (fresque bolchevique sur la Commune de Paris, produite en 1929 et scandaleusement mise en musique live par le Surnatural Orchestra) oscille encore entre bruitage et free jazz, et, du stand CQFD à la cantine de la Conf’, traque J.-B. Pouy ou Babouse. Les pires agitateurs sont présents : Rémi dédicace sans vergogne [1], pendant que Lindingre feint d’ignorer les turpitudes qui l’assaillent. On esquive de justesse La Brique, (bimestriel local d’info et d’enquête [2]), lancée par des furieux contre les logiques carcérales ou de genre. Genre. Le soir, un Corse décroissant osera même narrer son expérience collective au sein de L’Acellu de l’isula  [3] !

Paris sera toujours Paris. Auparavant, sur une butte défiant Montmartre, l’émigré Jean-Michel Perchet présentait ses ignobles dessins [4] dénigrant nos courageux entrepreneurs, entouré de créatures et d’alcooliques. À quelques encablures, Le Monte-en-l’air, sinistre boutique faisant commerce de livres et offrant du vin, donnait asile aux graphistes érotomanes publiés par une bande de jean-foutre bordelais [5] avant d’accueillir Placid et nombre de ses comparses, pour faire la réclame d’un pavé de taille à déstabiliser plus d’un ministre de la police [6]. Dans l’arrière-cour de l’échoppe, les conciliabules subversifs des conspirateurs allaient bon train. Il était temps que ça change !

Article publié dans CQFD n° 45, mai 2007.


[1] Entre autres, Blasphème au paradis, (Les Requins marteaux) et Sexy World (chez L’Impubliable. Introuvable aussi : adressez-vous au journal qui transmettra).

[2] http://labrique.lille.free.fr

[3] L’oiseau de l’île, journal indépendant autogéré. Atelier de création L’Aliva, 20160 Vico.

[4] Tirés de Paroles de maîtres du monde, aux Éditions libertaires.

[5] Grand Hôtel Orbis, Orbis Pictus Club.

[6] Tous coupables ! Collectif, éditions du Faciès-Les Cochons enragés (collectif d’éditeurs).





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |