Accueil
Sommaire du N°046
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°046



ANTHOLOGIE DES HUMEURS DEMOCRATIQUES

Mis à jour le :15 juin 2007. .


« L’aristocratie avait fait de tous les citoyens une longue chaîne qui remontait du paysan au roi ; la démocratie brise la chaîne et met chaque anneau à part.  »
Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, 1840

« Les mouvements d’humeur, ça s’exprime dans les urnes, ça ne s’exprime pas dans la rue.  »
François Baroin, ministre de l’Intérieur, 8 mai 2007

« …il n’y a pas de monarque si absolu qui puisse réunir dans sa main toutes les forces de la société et vaincre les résistances, comme peut le faire une majorité revêtue du droit de faire les lois et de les exécuter.  »
Tocqueville, Op. cit.

« Notre démocratie ne connaît qu’une loi, celle du suffrage universel.  »
François Hollande, 8 mai 2007

« Le règne de la majorité, l’empire absolu de l’opinion empêchent aussi que se manifestent des dissidents, que se forme une classe intellectuelle, qu’apparaissent de grands écrivains. Ce que n’avaient pu réussir en Europe les monarchies les plus absolues se trouve réalisé sans peine par la démocratie.  »
Tocqueville, Op. cit.

« Qu’elles sont mignonnes les mamans d’Antoine et de Lucas qui vont porter plainte à l’IGS pour brutalité de la police sur leur progéniture qui a “déplacé des poubelles” en période d’émeutes pour protester contre l’élection de Nicolas Sarkozy ! J’ai voté Ségolène Royal aux deux tours de cette élection et suis (pouah !) une ancienne soixante-huitarde non repentante, ni baba, ni bobo, ni Codevi. Mais quand je vois ces petits crétins défiler pleins de haine aux cris de « Sarko facho, le peuple aura ta peau » […] ou taguer des inepties du genre “Sarkozy 2007 = Hitler 1933”, c’est à vous, leurs parents, que j’en veux. Que ne leur avez-vous appris, en plus d’un peu d’histoire contemporaine, les règles de base de la démocratie : un choix électoral sans ambiguïté a été fait par une majorité, et ce choix doit être respecté.  »
Courrier des lecteurs, Télérama, 1er juin 2007

« Ainsi, non seulement la démocratie fait oublier à chaque homme ses aïeux, mais elle lui cache ses descendants et le sépare de ses contemporains ; elle le ramène sans cesse vers lui seul et menace de le renfermer enfin tout entier dans la solitude de son propre coeur.  »
Tocqueville, Op. cit.

« Nicolas Sarkozy est un démocrate, je lui concède ça, mais il est dangereux pour la démocratie.  »
Philippe Val, Chez FOG, France 5

« Nos contemporains sont incessamment travaillés par deux passions ennemies : ils sentent le besoin d’être conduits et l’envie de rester libres. Ne pouvant détruire ni l’un ni l’autre de ces instincts contraires, ils s’efforcent de les satisfaire à la fois tous les deux. Ils imaginent un pouvoir unique, tutélaire, tout-puissant, mais élu par les citoyens. Ils combinent la centralisation et la souveraineté du peuple. Cela leur donne quelque relâche. Ils se consolent d’être en tutelle, en songeant qu’ils ont eux-mêmes choisi leurs tuteurs. Chaque individu souffre qu’on l’attache, parce qu’il voit que ce n’est pas un homme ni une classe, mais le peuple lui-même, qui tient le bout de la chaîne.  »
Tocqueville, Op. cit.

Anthologie publiée dans CQFD n°46, juin 2007 et accompagant les articles PREMIERS JOURS DE LA SARKOZIE et SOIR DE MATCH.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |