Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°048
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°048


PETIT CYNISME ORDINAIRE

FLÛTE, UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE…

Mis à jour le :15 septembre 2007. Auteur : François Maliet.


Les colossaux budgets « Défense » du temps de la guerre froide font pâle figure face aux dernières dépenses militaires mondiales. Le compteur affiche 1 000 milliards de dollars pour 2005, avec une relance de 1 204 milliards l’année suivante. Soit 184 dollars dépensés par habitant de la planète en 2006 pour équiper confortablement une tripotée de gugusses en uniforme prêts à défourailler. Pas rassurant… Naïvement, on pourrait penser que le risque est moindre lorsque la guerre est loin. N’apprennent-ils pas, nos tendres bidasses, à se trimballer avec des flingots farcis de bastos ou des sous-marins armés à l’atome sans se blesser ? Même pas ! Malgré l’absence d’un quelconque ennemi dans leur ligne de mire, les militaires restent nuisibles : selon Le Figaro du 5 septembre, un bombardier B52 de l’armée américaine a survolé les États-Unis avec, sous ses ailes, six missiles nucléaires… non neutralisés ! Considérant que chacun de ces joujoux bourrés de plutonium peut déclencher jusqu’à dix fois l’explosion d’Hiroshima, le manuel du parfait troufion déconseille fortement d’effectuer une telle manoeuvre. L’Internationale erroriste, quant à elle, tient à faire savoir qu’elle se désolidarise de ses militaires incompétents : il ne faut pas confondre erreur salvatrice et grosse connerie. L’info dévoilée, un porte-parole de l’Air Force s’est empressé d’annoncer que « le public n’a pas été un seul instant en danger  ». Il doit plaisanter, le pingouin à casquette ! Le risque est permanent avec leur matériel imbécile qui met l’humanité à la merci de la moindre bourde. Quand elle n’est pas délibérément mise en joue.

Article publié dans CQFD n° 48, septembre 2007.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |