Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°050
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°050


À LA RAME

LES PIEDS DANS LE TAPIS

Mis à jour le :15 novembre 2007. Auteur : Gilles Lucas.


« Mise en oeuvre immédiate d’une exonération totale des cotisations patronales et salariales pour aider les marinspêcheurs et les navires sur une durée de six mois pour commencer », a lâché Nicolas Sarkozy, entre deux menaces de coup de boule, au Guilvinec, le 6 novembre. Ce qui représente, entre autres, un coût de vingt et un millions d’euros, chaque trimestre, pour la Sécu. Aussitôt, le Conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance vieillesse a rappelé, quelque peu choqué, que « les cotisations sociales ne doivent pas servir […] au règlement des conflits sociaux ». Cela dit, l’État n’est pas à ça près : il doit déjà pas loin de neuf milliards d’euros à l’organisme de protection sociale, et ce ne sont pas ceux qui ont démocratiquement gagné qui vont se plaindre de devoir payer pour être soigné puisqu’il faut faire « quek’chose pour boucher l’trou d’la Sécu » et « régler leur compte à tous les profiteurs et autres assistés… » Mais les largesses accordées aux marins risquent de faire long feu. La Commission européenne vient de les déclarer incompatibles avec les règles communautaires. Selon elle, il s’agit là « d’une intervention des politiques dans le champ de l’économie » absolument contraire au « principe fondamental de la concurrence libre et non faussée ». Et cela, juste au moment où il est question d’escamoter le Non du 29 mai 2005 en se le passant par le Parlement… Misère ! « Font vraiment chier tous ces gugusses ! Je vais tous les niquer ! », aurait une nouvelle fois confié le petit homme à son entourage.

Article publié dans CQFD n° 50, novembre 2007.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |