Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°050
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°050



LIBÉREZ-LA D’ABORD !

Mis à jour le :15 novembre 2007. Auteur : La Rédaction.


JEUDI 25 OCTOBRE. Nous apprenons que notre amie Marie-Agnès Peleran, journaliste reporter d’image à France3 Méditerranée, fait partie des neuf Français détenus au Tchad dans l’affaire de l’Arche de Zoé. Hé oui, CQFD a une copine qui bosse pour le parti de la presse et de l’argent. Hé oui, elle barbotait dans une équipée quelque peu obscure. Hé oui, on a flippé notre race pour cézigue. Hé oui, on a appliqué le principe numéro un : quand un pote est au gnouf, on tente de le libérer d’abord, on discute ensuite…
Le samedi 27, alors que la presse se déchaîne à pleine page, parlant de « trafic d’enfants », de « mercenaires », de « séquestrations » et de « millions extorqués », nous rédigeons un communiqué où nous nous disons « révoltés par le traitement médiatique tendancieux et sensationnaliste de l’affaire ». Nous y demandons « la libération immédiate » de Marie-Agnès. Rien que ça… Par la suite, nous mouillerons la chemise au sein du comité de soutien monté par la famille et les amis de notre tête brûlée de copine, ce jusqu’au dimanche 4 novembre, jour de sa –alléluia !– libération. Voir CQFD monter au créneau dans un imbroglio diplomatico-humanitaire de cet acabit a de quoi surprendre.
On nous reprochera d’avoir défendu Marie-Agnès parce qu’elle est journaliste (infâmes corporatistes !). On nous en voudra parce qu’en réclamant sa libération, nous avons ajouté « et de ses camarades » (franchouillards condescendants !, blancs-becs néo-coloniaux !). De notre côté, nous avons surtout été effarés par la facilité qu’ont eu certains, du Quai d’Orsay jusqu’au bar du coin en passant par les médias, à s’improviser procureur et à hurler avec les loups. Nous ne défendrons pas l’expédition Children Rescue, mais nous voulions coûte que coûte tirer notre amie des geôles d’Idriss Déby. Bizarre de la voir descendre du zinc aux côtés de Sarkozy. Mais quel bonheur de la voir fouler le tarmac de Villacoublay !

Article publié dans CQFD n° 50, novembre 2007.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |