Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°052
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°052


FAUX-AMIS

LA SANTÉ

Mis à jour le :15 janvier 2008. Auteur : Le bouledogue rouge.


Un matin de janvier, an II de l’âge de fer sarkozique. Une pluie diluvienne cisaille l’asphalte arlésien tandis qu’on s’engouffre dans L’Idéal, le bar-tabac du coin. Devant l’entrée, un habitué courbé sous les intempéries tente de se griller une cigarette. Le temps d’échanger un regard complice et ploc !, une goutte d’eau, huileuse comme une Roselyne Bachelot tombée du ciel, s’écrase sur son mégot, qui expire dans un grésillement résigné. À l’intérieur, Pascal, le taulier, résume l’état d’esprit général. « Ils pouvaient pas attendre l’été pour faire passer leur putain de loi, non, fallait que ce soit en plein hiver. Heureusement qu’on a tous un couteau sous la gorge, parce que sinon on deviendrait méchant. » Les clients opinent en silence. Depuis le 1er janvier, radios et télés entassent les micro-trottoirs au bistrot de Trifouillis-les-Oies pour sonder l’âme noircie des fumeurs frappés d’assainissement. Épiloguer sur la loi anti-tabac, c’est faire de la figuration dans un show multidiffusé que personne n’a envie de se retaper encore une fois, alors on se tait. Séparé de sa sœur nicotine, le café a un goût d’orphelinat. « On s’en sort bien », finit par lâcher Marwan, un paquet et demi par jour. « Ils nous ont pas encore interdit le sucre, alors que c’est très mauvais pour la santé, le sucre. » Le matin même, la radio vient d’annoncer que le Guide suprême désire l’élimination automatique des chômeurs ayant décliné deux offres d’emploi « acceptables » (de merde, en français pré-sarkozique). Pendant que l’État ventile de force nos poumons, il creuse un ulcère dans nos estomacs comprimés. Démolition du code du travail, suppression des 35 heures : le stress, les accidents du travail et les revenus défiscalisés du CAC 40 vont péter la forme. En attendant, la taxation des malades (que les tartufes appellent « franchise », dans la novlangue du régime) est en vigueur depuis deux jours : elle dissuadera un peu plus les tubards d’aller se faire soigner. Mais puisqu’on réprime le tabagisme passif, de quoi se plaindraient-ils ?

Au comptoir de L’Idéal, la sortie de Marwan a fendu la déprime. « Le sel aussi », renchérit son voisin, déjà à l’apéro. « Les cacahuètes, qu’est-ce qu’ils attendent pour nous les interdire ? Et puis les olives, qui sont pas aux normes européennes ? » Paco, lui, est le grand absent du comptoir. Atteint d’une grippe carabinée, il a préféré aller au taf plutôt que chez le toubib. « Avec deux jours de carence et une paie à 80 %, j’ai pas les moyens de me mettre en arrêt maladie », expliquera-t-il à la fin de sa journée. Paco est chauffeur d’un car de ramassage scolaire. Levé à cinq heures du matin six jours sur sept, à temps partiel mais rompu à des horaires infumables, il gagne sept cents euros nets par mois. Prié de cloper dehors, pour la santé. Celle de Saïd Mouhcine a reçu les soins du ministère de l’Identité nationale. Arrivé à Arles il y a quatre ans, pour rejoindre son père qui travaille en France depuis 1974, ce lycéen de dix-neuf ans a été expulsé vers le Maroc après un contrôle de routine en gare de Nîmes. Fumeur ou pas, il ne risque plus de faire tousser la France qui gagne. Purification de l’air national et, bizarrement, sensation d’asphyxie. Dehors, l’averse refuse de se calmer. « Demain, j’arrête de fumer », annonce le rouleur de cibiches mouillées. « Et après-demain, j’arrête de vivre. »

Publié dans CQFD n°52, janvier 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |