Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°052
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°052



SE FAIRE EXPLOITER PLUS

Mis à jour le :15 janvier 2008. Auteur : Anatole Istria.


« Je peux rentrer avé le chien ? » Un dimanche de bouclage, un gaillard avec les paluches comme des gants de boxe s’annonce dans le local de CQFD, accompagné de son minot et d’un pitbull. Il s’immobilise au milieu de la pièce, l’œil hagard, et entame un récit désordonné : « Je suis soudeur depuis six mois pour l’entreprise Solifer, dans la ZI de Gignac-la-Nerthe… C’est pas normal là-bas. Les gars sont tous en dépression. Les sanitaires sont délabrés, on peut même pas se laver les mains, les chiottes grouillent de vers. Le plafond de la cantine menace de s’écrouler. On nous fournit ni gants ni chaussures de sécurité. Une giclée d’acier à 1 500 degrés sur le pied, vous imaginez le résultat ? » À entendre ce récit digne d’une usine à la Zola (comme on dit au café Le Flore), on se pince. Hé, quoi ? Pas de délégué du personnel ? Pas de syndicat ? « Non. Le patron a des méthodes de mafieux. Y a un copain, Rachid, qui a gueulé quand ils ont doublé le rendement (on est passé de 700 kg à 1,5 tonne par jour). Viré illico, il était intérimaire. Là, y a quinze Roumains qui sont arrivés du jour au lendemain. À 6 h du matin, ils sont déjà au boulot ; quand je repars à 19 h ; ils y sont encore. Ils doivent dormir sur place. On comprend pas ce qu’ils disent, ils travaillent pas comme nous. On sent qu’ils ont la pression, ils font augmenter la cadence ; ils se mettent en danger et nous avec. Qu’est-ce qu’il faut que je fasse ? » On lui conseille d’en parler à un syndicat, à l’Inspection du travail… Puis on lui demande comment il a connu le journal, il répond les yeux embués : « Quel journal ? »

Publié dans CQFD n°52, janvier 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |