Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°052
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°052



LE SCANDALE DE LA « PARAPOLITIQUE »

Mis à jour le :15 janvier 2008. Auteur : Sara G. Mendeza.


FIN 2006, des relents immondes émanaient des travées du parlement colombien. Le scandale de la « parapolitique » [1] révèle les liaisons ultra-compromettantes qu’entretiennent avec les « paracos » (paramilitaires) certains hommes politiques de l’oligarchie. Près de soixante parlementaires et de nombreux gouverneurs et maires, et jusqu’au cousin d’Uribe, auraient bénéficié de l’appui des milices d’extrême droite. Les groupes paramilitaires existent depuis les années 1960. Créés pour mener à bien la politique contre-insurrectionnelle de l’État, ils « gèrent » de façon officieuse les conflits sociaux en assassinant des syndicalistes (dont des travailleurs de Chiquita Brands, Coca-Cola ou encore Occidental Petroleum). Au cours des années 1990, le moyen de financement qu’était le narcotrafic devient une finalité. D’énormes capitaux sont alors dégagés. Les Autodéfenses Unies de Colombie (AUC), rassemblant à partir de 1997 les différents groupes paramilitaires, prennent de plus en plus d’autonomie et créent au niveau régional de véritables seigneuries féodales, contrôlant médias, hôpitaux, municipalités, etc. Clientélisme aidant, les politiques des régions contrôlées par les « paras » sont achetés, puis portés au Parlement. Ils contribuent par deux fois à élire l’actuel président Álvaro Uribe Vélez, rejeton d’une famille connue pour avoir entretenu d’étroites relations avec le cartel de Medellín et les paramilitaires. Actuellement, un processus de démobilisation des AUC est en cours, dont on ne mettra évidemment pas en doute l’énergie et l’impartialité…

Publié dans CQFD n°52, janvier 2008.


[1] Pour plus d’informations : http://risal.collectifs.net (dossier Colombie, Paramilitarisme et parapolitique).





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |