Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°052
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°052


PETIT CYNISME ORDINAIRE

ET VOUS TROUVEZ ÇA DRONE ?

Mis à jour le :15 janvier 2008. Auteur : François Maliet.


Début janvier, une fuite de la préfecture du Bas-Rhin, confirmée par un reportage téloche, annonçait qu’un drone –un engin volant sans pilote mais équipé d’une caméra– survolait Strasbourg le soir de la Saint-Sylvestre afin de traquer les fêtards voiturophobes à l’allumette facile. Ils devaient avoir abusé de la kro, à la préf’, puisque, quelques heures plus tard, ils indiquaient qu’il ne s’agissait que « d’un avion de surveillance ». Mouais… Le Monde du 11 octobre rapporte que « des expérimentations [de drones] ont déjà eu lieu dans le département de Seine-Saint-Denis ». Rien n’empêche d’étendre l’expérience à la capitale alsacienne.
Si ce n’est pas encore un drone, ce le sera sous peu. Pour preuve, cet accord annoncé à Milipol, le supermarché des armes légères célébré à Paris en octobre dernier : un prototype « Elsa », pour « Engin léger pour la surveillance aérienne », élaboré à Nantes par la société Sirehna, devait être livré à la police nationale le 15 décembre dernier. Il était la star du salon avec ses soixante centimètres de long pour à peine 1,2 kg, caméra infrarouge comprise. « La livraison a été retardée, mais elle aura lieu fin janvier », nous confie Jean-Pierre Le Goff, le PDG de la boîte. « Les services de police vont le tester pendant cinq mois et définir leur “doctrine d’emploi” », complète-il. Qui se traduira éventuellement par une commande de plusieurs exemplaires de ces « petits oiseaux » afin d’équiper les commissariats. « Ce sont juste des jumelles modernes qui permettent de voir dans les coins, derrière les immeubles », tient à relativiser le patron. Vivement la prochaine Saint-Sylvestre…

Publié dans CQFD n°52, janvier 2008






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |