Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°051
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°051


PETIT CYNISME ORDINAIRE

LES BONNES RADIATIONS FRANCO-ALGÉRIENNES

Mis à jour le :15 décembre 2007. Auteur : François Maliet.


Quel talent ! Début décembre, notre camelot de choc Nicolas Sarkozy reconnaît dare-dare le côté « profondément injuste » du colonialisme. Et zou, il signe illico un accord de coopération nucléaire avec Abdelaziz Bouteflika. Ce faisant, ces deux-là n’ont fait que rallonger une vieille chorba radioactive, où flotte encore des bouts de ferrailles irradiées. Entre 1960 et 1961, le Sahara algérien fut le théâtre des premiers essais atomiques français. Certaines de ces sauteries de plein air eurent lieu à Reggane, où Bruno Barillot, du Centre de documentation et de recherche sur la paix et les conflits (CDRPC-Lyon), s’est rendu à la mi-novembre.
La France était censée démanteler ses installations –centres d’essais, tours, blokhaus– avant de mettre les bouts, mais le ménage fut fait à la va-vite. Sur le site, le chercheur découvre des ferrailles tordues et contaminées, dont les plus beaux morceaux ont été, selon des témoins, récupérés et recyclés. Du sable vitrifié, plus ou moins érodé et dispersé au fil des ans, craque sous le pied : « À peine posé sur [ce] sable, le compteur Geiger crache le maximum ! », écrit Bruno Barillot. À quelques mètres, des ouvriers construisent une barrière qui, un jour, empêchera l’accès à l’ancien champ de tir. Un peu tard, si l’on en croit le témoignage d’un médecin de l’hôpital de Reggane, recueilli par notre enquêteur. « Nous découvrons, depuis quelque temps, un surnombre d’infections thyroïdiennes », déclare le toubib. « Profondément injuste », avouera le successeur de Sarkozy dans quarante ans.

P.S. : Le CDRPC, un des rares centres de recherches indépendants sur le nucléaire et les transferts d’armements, est dans la dèche. Pour le soutenir, infos sur : www.obsarm.org

Publié dans CQFD n°51, décembre 2007.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |