Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°055
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°055


FAUX AMIS

LES GENTILS BOYCOTTEURS

Mis à jour le :15 avril 2008. Auteur : Le bouledogue rouge.


Finalement, on préfère les Chinois. Plus précisément, le Chinois. Celui qu’Arlette Chabot a invité sur le plateau de « À vous de juger » le 27 mars dernier. Il avait l’air sympathique, ce monsieur Qu Xing, avec sa tête de premier de la classe et son léger accent. Il a beau être ministre-conseiller de l’ambassade de Chine, on lui aurait donné les Jeux Olympiques sans concession.

Bien sûr, cet élan d’affection à l’égard de cet émissaire d’un régime honni est pour le moins irraisonné. Nous savons pertinemment que sa « république populaire » n’est pas le Pérou : la justice se rend d’une balle dans la nuque qu’on facture ensuite à la veuve ; les laogai sont clafis de plus de cinq millions d’asociaux ; les révoltes paysannes se font tancer dans le sang ; les ouvrières ont moins de droits qu’un hamster…, et les moines tibétains sont aussi tricards qu’un couple de SDF dans un magasin de meubles. Mais la responsable de notre sinophilie de mauvais aloi n’est autre qu’Arlette Chabot. Afin de mater cette brute communiste, la directrice de la rédaction de France 2 avait invité une palanquée de « démocrates » peu ragoûtants. « M. Qu Xing va être un peu seul contre tous », pouffe Arlette avant de sonner l’hallali. Et c’est parti ! « Ici, on peut s’exprimer librement à la télévision », pérore le barbichu Joffrin, PDG d’un quotidien de gôche inféodé au banquier Rothschild. « Il ne faut pas participer à la cérémonie d’inauguration des JO », renchérit l’expremier ministre Fabius. Et Rama Yade, secrétaire d’État aux droits de l’homme, en profite pour draguer : « Quand il est écrit des choses très désagréables sur le gouvernement dans le journal de M. Joffrin, on ne l’arrête pas ! » Le taulier de Libération en glousse de plaisir.

Ces hérauts de la liberté d’expression se régalent à faire les gros yeux à la Chine, mais vénèrent en loucedé son taux de croissance à faire pâlir Christine Lagarde. En novembre 2001, quand l’OMC réunie à Doha accueille Pékin en son sein, le très libéral ministre de l’Économie Fabius n’évoque nullement un boycott. Un peu plus tôt, à Shanghai, il a préféré disserter sur « la croissance de la production par l’ouverture aux échanges » plutôt que s’inquiéter du sort réservé aux prisonniers politiques. « Le commerce, c’est bien, il y a des idées qui passent avec les marchandises », ne peut se retenir Joffrin en fin d’émission. C’est sans doute parce qu’il partage cette analyse que Sarkozy s’est rendu en Chine en novembre dernier sans Rama Yade. L’absence de remarque désagréable permit au Président de refourguer deux réacteurs nucléaire EPR et cent soixante airbus, soit au total vingt milliards d’euros de contrats au bénéfice d’entreprises françaises. On s’interroge… Le boycott de la cérémonie d’ouverture des JO ne risquerait-il pas de provoquer un rude retour de bâton économique ? « Si commercialement nous sommes à la hauteur, ça marchera », rassure Laurent Fabius avant de rendre l’antenne. Ce cher monsieur Qu Xing… Les boycotteurs d’Arlette Chabot le trouvent si sympathique qu’ils lui vendraient le bon Dieu sans confession.

Article publié dans CQFD n° 55, avril 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |