Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°055
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°055


PETIT CYNISME ORDINAIRE

DES INNOCENTS MIS EN CAUSE PAR LE RÉSEAU SORTIR DU NUCLÉAIRE

Mis à jour le :15 avril 2008. Auteur : François Maliet.


Imaginez, vous êtes tranquilou chez vous en calecif, et ça sonne à la porte. Bonjour, c’est la DST. La DST…, Direction de la sécurité du territoire ! C’est ce qui est arrivé le 16 mai 2006 à Stéphane Lhomme, le porte-parole du réseau Sortir du nucléaire. Il serait détenteur d’un document « confidentiel défense » provenant d’EDF. Sur ce document, il est écrit que, contrairement à la thèse officielle, le réacteur nucléaire EPR n’est pas conçu pour résister au crash d’un avion de ligne. La DST, souhaitant identifier la gorgeprofonde d’EDF, a cuisiné le porte-parole pendant quatorze heures en garde à vue. Sans succès, le bougre en caleçon n’a pas lâché le morceau. Mal lui en prit puisque, le 25 mars dernier, il est convoqué au siège de la DST. Il s’y rend et, surprise, il lui est spécifié que sa garde à vue reprend… après une pause de deux ans ! Sur les vingt-quatre heures réglementaires, il lui en restait dix à tirer. Les antiterroristes étant au point mort, ils ne lésinent pas sur les bonnes vieilles méthodes pour que Stéphane se mette à table. Il lui est spécifié que s’il « consent à donner des informations sur la “taupe”, le tribunal saura “en tenir compte”. » Notre erroriste précise qu’il a « éludé la proposition d’un bâillement distrait… Mes interlocuteurs ont alors tenté autre chose : “À cause de vous, des gens innocents chez EDF vont être mis en cause”. » Fidèle à sa réputation de cœur de pierre, il est resté de marbre. Peut-être craquera-t-il la prochaine fois, puisqu’il lui reste encore une heure quinze sur son compte épargne garde à vue.

Article publié dans CQFD n° 55, avril 2008






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |