Accueil
Sommaire du N°057
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°057



LES BRÈVES DU N°57

Mis à jour le :15 juin 2008. .

Haro sur la Dati
La pauv’ Rachida, on peut pas dire qu’elle soit à la noce en ce moment. On l’étrille sur tous les flancs. Faut dire que celle « qui visite les prisons comme on monte les marches du festival de Cannes » (dixit le député PS Vallini) le cherche un peu. C’est par une gaffe toute légère qu’elle a introduit son projet de loi de diminution de la surpopulation carcérale : elle estimait celle-ci à 6 % au lieu de… 63 %. Alors que la population pénitentiaire a augmenté de 25 % depuis 2002, la Garde des sceaux prétend faire de la place tout en prévoyant la construction de 63500 nouvelles places d’ici 2012. La prison française est la « honte de la République », entend-on régulièrement depuis de longues années. Et notre entauleuse en chef ne déméritera pas non plus du titre !
Un peu d’Eire frais
Le 12 juin 2008, l’Irlande s’exprimera par référendum, ainsi que l’exige sa Constitution, sur l’adoption du Traité de Lisbonne, censé remplacer le Traité constitutionnel européen rejeté il y a trois ans par les Français et les Néerlandais. Face à la montée sondagière du « non », la mobilisation est générale au sein des élites pour contrer le péril d’un peuple « populiste » et mal votant. Les médias qui mentent, les experts oui-ouistes et la fébrile classe politique européiste unissent leurs forces démocratiques pour rejouer le même refrain qu’il y a trois ans : « Il n’y a pas de plan B ! » Peuple irlandais, vote donc comme tu pisserais ta bière dans un violon : quel que soit le résultat, ils feront ce qu’ils ont prévu de faire.

Haro sur la Dati
La pauv’ Rachida, on peut pas dire qu’elle soit à la noce en ce moment. On l’étrille sur tous les flancs. Faut dire que celle « qui visite les prisons comme on monte les marches du festival de Cannes » (dixit le député PS Vallini) le cherche un peu. C’est par une gaffe toute légère qu’elle a introduit son projet de loi de diminution de la surpopulation carcérale : elle estimait celle-ci à 6 % au lieu de… 63 %. Alors que la population pénitentiaire a augmenté de 25 % depuis 2002, la Garde des sceaux prétend faire de la place tout en prévoyant la construction de 63500 nouvelles places d’ici 2012. La prison française est la « honte de la République », entend-on régulièrement depuis de longues années. Et notre entauleuse en chef ne déméritera pas non plus du titre !
Un peu d’Eire frais
Le 12 juin 2008, l’Irlande s’exprimera par référendum, ainsi que l’exige sa Constitution, sur l’adoption du Traité de Lisbonne, censé remplacer le Traité constitutionnel européen rejeté il y a trois ans par les Français et les Néerlandais. Face à la montée sondagière du « non », la mobilisation est générale au sein des élites pour contrer le péril d’un peuple « populiste » et mal votant. Les médias qui mentent, les experts oui-ouistes et la fébrile classe politique européiste unissent leurs forces démocratiques pour rejouer le même refrain qu’il y a trois ans : « Il n’y a pas de plan B ! » Peuple irlandais, vote donc comme tu pisserais ta bière dans un violon : quel que soit le résultat, ils feront ce qu’ils ont prévu de faire.
Pinocchio et l’émeute
D’après le tribunal administratif de Pontoise et son jugement du 21 mai dernier, Zyed Benna, 17 ans, et Bouna Traoré, 15 ans,morts électrocutés à Clichy-sous-Bois le 27 octobre 2005, n’avaient commis aucun délit. On répète : n’avaient commis aucun délit. À l’époque, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy déclarait sans sourciller : « Lors d’une tentative de cambriolage, lorsque la police est arrivée,un certain nombre de jeunes sont partis en courant. » On répète pour ceux qui avaientmal entendu : « Lors d’une tentative de cambriolage… »
Deux poids de bitume
Le ministre de l’Écologie Jean-Louis Borloo a décidé le 4 juin dernier,à quelques jours du blocage de la frontière franco-espagnole par des milliers de routiers aux abois,que les contournements autoroutiers de Bordeaux et de Toulouse seraient abandonnés car ils « privilégient la mobilité automobile dans un contexte de pétrole cher et non renouvelable ». Et le même jour, il validait sans sourciller le projet d’autoroute de 150 kilomètres devant rallier Pau à Langon, en Aquitaine. Il faut dire que le coin est très particulier… Dans ce biotope quasiment idéal, le pétrole est en vente libre à trente dollars le baril et des nuées de pétales multicolores s’échappent des pots d’échappement dans de joyeux frous-frous.
Harceler le Robert
Le tribunal de grande instance de Bordeaux vient de condamner Denis Robert, auteur de Révélation$ et de Clearstream, l’enquête, à 12 500 euros d’amende pour avoir diffamé dans une interview donnée à Sud-Ouest en juin 2006 la désormais célèbre banque d’affaires. Clearstream, qui est défendue par l’avocat de Charlie Hebdo Richard Malka, s’évertue à faire taire à grands coups de procès cet empêcheur de dissimuler des transactions financières. Hé, Denis, tu veux pas écrire des bouquins sur ta vie sexuelle au lieu de faire chier les banquiers ? Regarde Michel Houellebecq : à part sa mère, personne ne l’emmerde.
Alerte rouge
L’État mexicain pousse à la guerre. Les milliers de soldats placés sur l’échiquier géostratégique qu’est devenu le Chiapas sont entrés en mouvement. D’abord indirectement, à travers les paramilitaires. Puis directement, comme le 4 juin dans le municipe autonome Francisco-Gómez, où un imposant commando a fait irruption sous prétexte de chercher des plants de drogue. Femmes et enfants lui ont barré la route. « Nous reviendrons », ont menacé les militaires avant de battre en retraite. À Oxchuc aussi, ce sont les femmes qui ont fait front contre une intrusion similaire. Dans les Montes Azules, de pseudo-délits qu’ils auraient commis contre l’environnement autorisent l’armée à maltraiter les paysans… Même si la pipe de Marcos n’est plus à la mode chez les « de gôche », la solidarité est urgente.
Come back Tchernobyl
Le 25 juillet 2006, un incident classé de niveau 2 survenait dans la centrale nucléaire de Forsmark, en Suède. « C’est le hasard qui a évité qu’une fusion du coeur ne se produise », rassurait un des constructeurs. « C’est l’évènement le plus dangereux depuis Three Mile Island et Tchernobyl », précisa-t-il ensuite. Le 4 juin 2008, en Slovénie, le réacteur de la centrale de Krsko a été mis à l’arrêt suite à une défaillance du système de refroidissement. Bruxelles a déclenché le dispositif d’alerte européen sur les risques radioactifs, au cas où. Mais il n’y aurait pas eu de fuite radioactive. Ouf ! En matière d’accident nucléaire,le hasard fait bien les choses… Et ce, malgré la vétusté des sites, les risques liés aux séismes, la prolifération des déchets, etc. Continuons à prier,jusqu’ici ça marche !
Le bal des faux culs II
Chassée par la porte, la loi OGM est revenue par la fenêtre. Le réexamen du texte, le 20 mai dernier, a donné lieu à des débats de haute volée, notamment l’accusation lancée par un député Nouveau Centre, Philippe Vigier, contre les socialos à propos de leur gestion du… sida. Fallait-il comprendre que les OGM représenteraient un poison analogue au VIH ? Si la proposition d’organiser un référendum sur la question a été rejetée, les multiples décrets d’application nécessaires seront l’occasion de nouvelles passes d’armes. En passant, on apprenait que Devedjian, fervent défenseur de la loi, avait interdit les OGM dans les cantines de son département des Hauts-de-Seine. Quand la bassesse décomplexée confine à la bouffonnerie intégrale.

Publié dans CQFD n°57, juin 2008






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |