Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°057
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°057



DES BOUCHERS, UNE BOUCHERIE

Mis à jour le :15 juin 2008. Auteur : Sébastien Dubost.

Éric Fournier, La Cité du sang, Les bouchers de La Villette contre Dreyfus, illustration de Gil, Libertalia, 2008.

À LA FIN DU XIXe SIÈCLE, l’esprit revanchard et nationaliste est à son comble. Dans ce contexte qui mènera à l’affaire Dreyfus, des agitateurs antisémites comme le marquis de Morès,aventurier sulfureux, ou Jules Guérin, chef de la Ligue antisémite française, cherchent une base populaire pour asseoir leur « mouvement  ». Ils la trouveront à La Villette, les grands abattoirs de Paris, la « Cité du Sang », dont les bouchers les plus abrutis formeront une sorte de garde prétorienne. Dans ce microcosme clos, s’est développé une culture particulière:le tutoiement est de rigueur entre ouvriers et patrons,les réseaux de solidarité très développés.Mais le paternalisme et la très forte hiérarchisation excluent l’action syndicale.Cette culture ouvrière authentique qui refuse toute lutte de classes, correspond à l’organisation socioéconomique rêvée par la droite révolutionnaire. La fascination exercée par cette activité – entre tuerie et régénerescence – et l’allure imposante des bouchers font de cette corporation le fer de lance de l’agitation droitière. Mais ces matamores de La Villette sombrent parfois dans le grotesque. En face, la détermination de Sébastien Faure entraîne les libertaires dans la bataille.Ils empêcheront les bandes patriotardes de tenir la rue.
Éric Fournier analyse avec rigueur la montée de cette agitation antisémite, décrite avec force anecdotes. Quatorze ans après les dernières émeutes, l’esprit revanchard est toujours là : la grande boucherie peut commencer.

Article publié dans CQFD n°57, juin 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |