Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°059
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°059


À L’ARRACH’

NAZI UN JOUR…

Mis à jour le :15 septembre 2008. Auteur : Georges Broussaille.


Fin 1999, Steven Barry, un ancien commando de l’armée US, rêvait d’« organiser une infanterie skinhead » dans un article de la revue du groupe néonazi National Alliance. Sous le pseudo de Joachim Peiper (pas le sergent de la chanson des Beatles), l’obersturmbannführer de la panzerdivision Adolf-Hitler incitait ses camarades skins a s’engager dans l’infanterie, ou mieux dans les Waffen SS, pardon, dans les Forces Spéciales. Casser du bougnoule ou du pédé le samedi soir, c’est sympa mais ça ne fait pas beaucoup avancer la cause aryenne.
Optez donc pour l’infanterie, vous pourrez joindre l’utile à l’agréable. Vous pourrez tuer des sous-hommes à l’étranger et gagner en plus quelques breloques, moins classes que les insignes SS mais qui permettent quand même de frimer devant les bouseux du Midwest. Surtout vous apprendrez tout ce qu’il faut pour la guerre raciale à venir et le nettoyage ethnique qui suivra. Son message a été entendu. Au cours de ces dernières années, des milliers de skins, néonazis et autres suprématistes blancs ont revêtu l’uniforme de fantassins. Leur infiltration a été facilitée par les problèmes que rencontre le Pentagone pour recruter la chair à canon dont il a besoin en Irak et en Afghanistan. Aujourd’hui, les murs de Bagdad sont recouverts de graffiti d’Aryan Nations, sur des forums Internet comme Blood and Honour des soldats se vantent d’avoir tué des « nègres des sables », un des surnoms affectueux donnés par les GI aux Irakiens. De retour au pays, ces fêlés du IVe Reich forment leurs collègues à la guérilla urbaine ou à la fabrication des bombes. Si Barack Obama devient le prochain président des États-Unis, il devrait éviter d’aller à Dallas…

Article publié dans CQFD n°59, septembre 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |