Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°062
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°062


TOUT DOIT DISPARAÎTRE

LA BÊTISE DE CASSANDRE

Mis à jour le :15 décembre 2008. Auteur : Arthur.


POUR 5000 MILLIARDS DE DOLLARS, on n’a plus rien ! C’est l’estimation des pertes de la crise financière mondiale selon un expert du sommet de Davos qui en connaît un rayon. De quoi alimenter les restos du Coeur pendant plusieurs siècles !

Résultat concret : les riches parlent aux pauvres de frugalité,de croissance verte, de serrons-nous la ceinture. Depuis que le monde est monde, depuis les fermiers généraux, la gabelle et autres impôts levés par les seigneurs, l’exemple vient d’en haut. Le but est de culpabiliser les manants en leur prouvant que leur appétit démesuré appauvrit la planète. Faites vos courses en vélo,le pétrole se fait rare ! C’est ainsi qu’aujourd’hui tous les médias parlent de « développement durable », le mot important étant « développement ». En gros : ne changeons rien d’important. Exemple récent : un nommé Nicolas Baverez,expert économique au Point (le journal de Pinault), écrit ces lignes vengeresses dans le numéro du 27 novembre : « L’écologie sert de faux nez à la critique radicale du capitalisme et de la démocratie libérale. » Je veux, mon neveu ! Ta fameuse démocratie libérale, c’est la loi de la jungle. Et ton capitalisme, ce sont les barbelés qui emprisonnent les damnés de la terre. Et « radicale » vient de « racine », faut donc aller à la base en matière de critique.
Tu peux pousser des cris d’orfraie, l’équilibre écologique de la planète passe par la disparition du capitalisme que tu défends chaque semaine dans ton journal bourré de pubs incitant à la consommation d’objets inutiles.

C’est un fait, rationnel. Pas de l’idéologie. Mais les Baverez de tout poil n’en ont rien à cirer. Leurs sermons médiatiques n’ont qu’un objectif : garder leur tribune bien payée. Dans tous les canards, nombreux sont ces augures à la Cassandre qui n’ont pas prédit la crise, l’ont même encouragée avec leurs conseils boursiers et qui,aujourd’hui, continuent à monter en chaire pour conseiller le populo. Soyez sages, mangez bio, roulez hybride, triez vos déchets, buvez l’eau du robinet, chauffez-vous au soleil, éclairez-vous au photovoltaïque ! Pendant que vous sauvez la planète, nous continuerons à bronzer à l’île Maurice et aux îles Caïmans où sont placés nos sous.

Le même Baverez râle contre l’esprit du Grenelle de l’environnement qui risque d’enfermer le pays dans le « non-développement durable ». Exemple : le carbone. Selon Baverez, la France est nickel dans ce domaine grâce au nucléaire qui assure « 90% de l’électricité » avec l’hydraulique. Et de prôner,dans la foulée,le nouveau réacteur EPR d’Areva « mamelle du développement durable ». Exact : le nucléaire va assurer le développement durable des déchets qui vont empoisonner des générations entières pendant des siècles si quelques fous d’Allah dûment manipulés n’ont pas, entre-temps, fabriqué une ou deux bombes avec le combustible. Mais cet avenir,Baverez s’en branle : il bouffera les pissenlits par la racine. Voilà qui sont ces experts qui se répandent dans toute la presse. Vivement un Grenelle de l’info qui recyclera ces prophètes en les mettant à la retraite !

Article paru dans CQFD n°62, décembre 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |