Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°061
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°061


À L’ARRACH’

AUSTRALIE : LA LIBIDO MILITAIRE AU PLUS BAS

Mis à jour le :15 novembre 2008. Auteur : Georges Broussaille.


POUR FÊTER LES 90 ANS de la fin de la première boucherie mondiale, les autorités australiennes ont eu l’idée géniale d’organiser un Salon de l’armement du 11 au 13 novembre.Les dirigeants de l’Australie méridionale et sa capitale Adélaïde en ont marre de l’image ringarde de paradis hédoniste pour surfeurs qui leur colle à la peau, ils ont l’ambition d’en faire le Walhalla des marchands de canon.Le Asia-Pacific Defense and Security Exhibition [APDSE] devait permettre à Adélaïde de se placer en pole position sur un marché en très forte croissance dans la région. C’était compter sans les pacifistes du cru,qui trouvent plus indécentes les exhibitions d’obus turgescents que les seins nus sur les plages. Leur riposte prévoyait un large éventail d’évènements (concerts, contre-salon, lobbying, blocages) laissant chaque mouvance libre de choisir sa façon de dire non au commerce de la mort.Mais la bataille d’Adélaïde n’aura pas lieu : le 7 septembre le Salon a été annulé, officiellement pour des raisons de sécurité.Tout ça à cause de la crainte inspirés par les anars qui foutent le bordel pour « leur propre plaisir pervers » d’après le travailliste Kevin Foley. Bras droit du chef du gouvernement d’Australie méridionale, il trouve plus sain de prendre son panard en se tripotant le lance-roquettes sur les champs de bataille, en Afghanistan ou ailleurs. Ce qui devait être une étape majeure de la glorieuse marche de l’Australie vers les sommets du bizness des armes s’est transformé en fiasco publicitaire pour ses promoteurs et en triomphe pour ses opposants.Au pays du boomerang, le lancement de braderies militaristes est un sport dangereux.

Article publié dansCQFD n°61, novembre 2008.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |