Accueil
Sommaire du N°063
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°063



LES BRÈVES DU N°63

Mis à jour le :15 janvier 2009. .

COMME À OAKLAND ET COMME PARTOUT
La nuit de la Saint-Sylvestre, Oscar Grant, un jeune Noir, est abattu par un flic alors qu’il est déjà plaqué au sol sur un quai de gare. Des vidéos prises par des portables circule sur YouTube, mais le policier est laissé libre et sans charge. Le 7 janvier, après les funérailles, plus de mille jeunes agressent la police. La presse évoquera des tensions raciales (l’agent est latino), ce qui diffère de l’avis des protestataires, Blancs et Noirs mélangés, qui crient : « Oscar assassiné ! Tout le système est coupable ! » Une émeutière livre à chaud son sentiment : « Nous vivons quotidiennement dans la crainte, alors ce soir nous voulons que ce soient eux qui aient peur ! » À Clichy-sous-Bois, Villiers-le-Bel, Athènes ou Oakland : mêmes causes, même cause.

TROP TRISTE
Le Premier ministre François Fillon et le ministre du Budget Éric Woerth ont allégé la Défense et la gendarmerie de 9,2 millions d’euros par un décret signé en catimini le 12 décembre dernier. Le brouzouf a été refourgué au budget de la présidence de la République. Ceinture,les assassins en treillis ! Merci qui ? Merci la crise !


COMME À OAKLAND ET COMME PARTOUT
La nuit de la Saint-Sylvestre, Oscar Grant, un jeune Noir, est abattu par un flic alors qu’il est déjà plaqué au sol sur un quai de gare. Des vidéos prises par des portables circule sur YouTube, mais le policier est laissé libre et sans charge. Le 7 janvier, après les funérailles, plus de mille jeunes agressent la police. La presse évoquera des tensions raciales (l’agent est latino), ce qui diffère de l’avis des protestataires, Blancs et Noirs mélangés, qui crient : « Oscar assassiné ! Tout le système est coupable ! » Une émeutière livre à chaud son sentiment : « Nous vivons quotidiennement dans la crainte, alors ce soir nous voulons que ce soient eux qui aient peur ! » À Clichy-sous-Bois, Villiers-le-Bel, Athènes ou Oakland : mêmes causes, même cause.

TROP TRISTE
Le Premier ministre François Fillon et le ministre du Budget Éric Woerth ont allégé la Défense et la gendarmerie de 9,2 millions d’euros par un décret signé en catimini le 12 décembre dernier. Le brouzouf a été refourgué au budget de la présidence de la République. Ceinture,les assassins en treillis ! Merci qui ? Merci la crise !

PEINES CAPITALES
L’année 2009 commence fort dans les taules françaises : sept suicides ou morts suspectes en six jours. Décès d’un prisonnier par empoisonnement médicamenteux, le 1er janvier à la maison d’arrêt (MA) de Laon. Le lendemain, deux pendaisons:un détenu de 27 ans dans le quartier disciplinaire de la MA de Rouen et un autre de 23 ans à la MA de Rennes. Le 3 janvier, aux Baumettes, un taulard âgé de 38 ans est retrouvé pendu. Le 4, à la MA de Saint-Paul/Saint-Joseph, à Lyon, un homme de 38 ans se pend au quartier des arrivants. Le 6, au centre pénitentiaire d’Aiton, un enchristé de 48 ans, en détention provisoire, est retrouvé lui aussi pendu. Le même jour, à la MA Villepinte, Samir, 22 ans, est mort dans des circonstances encore non élucidées. Aucun d’entre eux n’est mort guillotiné.

AUBAINE
Trois balles dans le corps d’un gamin de dix-neuf ans qui venait de braquer une poste, le 31 décembre, dans un quartier au nord de Marseille. Il menaçait une otage, affirment les tireurs. Ils ont été six à ouvrir le feu. Six ! Trois balles ! Et les autres bastos, elles sont passées où ? À voir ces simples chiffres, on comprend que l’otage revient de loin et que sa survie ne tient qu’à la maladresse des gunmen. C’est vrai que l’occasion était trop belle, pour ces champions de la gâchette, sûrement lassés par le traintrain des stands de tir, de faire un carton en toute tranquillité…

TROP TRISTE (II)
D’ici 2011, 4800 emplois vont être supprimés dans la police. Merci qui ? Merci la crise !

DIVIN BLOCUS
Aéroport et réseaux routiers paralysés, écoles et boutiques fermées, 6000 foyers privés d’électricité… Et pas une trace de sel sur la chaussée. Voilà le bilan de ce beau et blanc 7 janvier à Marseille. Une main facétieuse a écrit sur un mur : « Les flux s’arrêtent, la neige est d’ultra-gauche ! » C’est sans doute pour ça que MAM et Bussereau ont diligenté une « mission d’inspection » pour « évaluer » la gestion locale de cette crise climatique. Alors, pour ce silence surnaturel, pour les minots lugeant au milieu des avenues, pour le visage réjoui des piétons, pour la silhouette immaculée des arbres, pour la mer qui fume et pour cette grève sauvagement naturelle qui nous est tombée du ciel…, merci de tout coeur à l’incurie municipale, et surtout, surtout, merci à la Bonne Mère !

TROP TRISTE (III)
Le festival « Fanfares sans frontières » de Mazamet (Tarn) est mis en sommeil faute de subventions. Merci qui ? Merci la crise !

MONSANTO= KILLER Le jardinage est déconseillé aux nourrissons depuis que le Comité de recherche d’informations indépendantes sur le génie génétique (Crii-gen) a publié une étude sur le désherbant Roundup et ses effets sur les jeunes pousses humaines. Même à des doses 100000 fois inférieures à celles utilisées par mamie pour sécuriser ses rosiers, « les différents types de Roundup programment la mort des cellules de nouveau-nés en quelques heures ». Le célèbre herbicide « total », que la firme Montanso présentait mensongèrement comme « biodégradable », rapporte plus de 1,9 milliard de dollars annuels aux vendeurs de mort qui ne connaissent pas la crise.

SUS AUX CHIMÈRES
« Dieu n’existe probablement pas. Arrête de t’inquiéter et profite de la vie. » Les associations de mécréants espagnols ont récolté des fonds pour financer une campagne d’affichage sur les bus des grandes villes. De quoi faire jaser au pays d’Isabelle la supercatholique et de José María Escrivá de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei. C’est bien, mais à quand une campagne contre la très sainte Économie : « L’argent ne fait pas le bonheur, arrête de bosser comme un bœuf et profite de la vie avec tes ami(e)s » ?

TOUT AUGMENTE
On compte plus de 64 000 nouveaux chômeurs inscrits en novembre dernier. Pendant ce temps, l’ANPE et les Assedic fusionnent dans la douleur. Enfin, dans la douleur…, pas pour tout le monde : Christian Charpy profiterait de sa nomination au poste de directeur général du tout nouveau Pôle Emploi pour empocher une augmentation de 20 %, passant de 230 à 275 000 euros par an. Brut. C’est encore raisonnable puisque ça ne fait même pas un euro par nouveau chômeur.

LA RÉVOLUTION
Trente sangliers pour cent hectares contre les trois cents têtes actuelles, c’est ce que réclament les Robins des champs, groupe de paysans très énervés de la région de Commercy, en Alsace. Sabotage de tracteurs, abattages sauvages, épandage de poison, le conflit est tendu entre les puissantes sociétés du « sanglier business » et les agriculteurs, qui voient leurs terres régulièrement ravagées. « Si la situation n’a pas été rétablie en avril, quand on sème, ce sera la révolution. On sortira les fourches, même si en face il y a des fusils », affirment-ils. Merci qui ? Merci la crise !

Brèves parues dans CQFD n°63, janvier 2009, actuellement en kiosque






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |