Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°005
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°005



DURS À CUIR

Mis à jour le :15 octobre 2003. Auteur : Pascal Renaux.
Queer : 1 - adj (a) étrange, singulier, bizarre (b) suspect, louche © mal fichu, patraque (d) homosexuel
Queer : 1 - adj (a) étrange, singulier, bizarre (b) suspect, louche © mal fichu, patraque (d) homosexuel

Dans Bang Bang 8, le fanzine du pédé radical, Anal Kiste s’interroge : « Les femmes ont-elles besoin d’avoir lu Monique Wittig pour être féministes ? ». Les vrai(e)s acteur(e)s de la scène queer rigolent en douce lorsque la presse et l’Université tentent de légitimer théoriquement leurs pratiques politiques. Reprenant le projet dadaïste à grand renfort de perruques, l’avant-garde du moment fait toujours passer la vie avant l’art. Le Sissy’s, squat pédé non-mixte toulousain, en a fait les frais, puisqu’il a été fermé par la municipalité. Non sans déposer quelques déjections dans les charentaises de la pédale bourgeoise : pour repolitiser la Gay Pride 2003, nos punks préférés s’opposèrent à la participation de la gente commerçante et de l’association des tapioles et goudous flics. Pas mal, pour une poignée d’irréductibles qu’ACT-UP n’a pas daigné aider lors de leurs démêlées avec la justice. Mais la meute s’organise et la révolte gronde : Allemagne (Queeruption-Berlin), Pologne (QueerFest-Varsovie), Italie (PornflakesQueerCrew-Milan), France (La Croisière- dans les Alpes). Ces festivals, outre les habituelles performances S/M et lancers de sacs à main, proposent des ateliers qui tentent de répondre à LA question qui obsède le milieu anarcho-libertaire : malgré nos promesses, nos amitiés, bref, « nos idéaux de néant » (Lacan), pourquoi sommes nous condamnés à entretenir des relations de pouvoir ? Question sérieuse qui se pose à la belle âme gauchiste, imbue de ses capacités de tolérance : le squatteur hétéro et alter-mondialiste pourra-t-il supporter la folle végétalienne et travelotée qui pénètre son intimité ? Incarner l’insupportable est une position très difficile à tenir. Il s’agit, en se déclarant anti-tout, de tester systématiquement les limites de l’autre tout en se remettant constamment en question - puisque je est un autre. Cette extrême tension intellectuelle nous oblige à rendre hommage au courage queer, qui prend toujours le parti de ceux qui - prostitué(e)s, transgenres, junkies, pédés avec une petite bite - sont parlés - meilleure porte de sortie vers la folie - plus qu’ils ne parlent. Parler, c’est prendre de la distance avec ce que je pense être pour me rendre compte que je ne le suis pas. S’il fallait résumer l’incroyable créativité queer, nous la reconnaîtrions donc dans cette interrogation incessante des limites - « ce qui est à la fois son principal mérite, et, si l’on ose dire, sa limite. » (Todorov)

Publié dans CQFD n° 5






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |