Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°064
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°064


TOUT DOIT DISPARAÎTRE

LETTRE À BASILE ET AUX JEUNES GÉNÉRATIONS

Mis à jour le :18 février 2009. Auteur : Arthur.


u as 16 ans et j’ai pris ton prénom au hasard sur le calendrier des Postes car Basile vientdu grec basileus, qui veut dire le roi. Et tu seras le roi de ton avenir. Tu es né dans un monde que tu vas devoir refaire du sol au plafond car il est en santé précaire. Mais n’accuse pas tes parents :ils ontété eux-mêmes grugés par l’énergie cinétique de la consommation d’objets inutiles. La production de marchandises est la clé du système qui régit la vie des habitants de cette planète en danger.Vertige de la possession des objets censés faciliter la vie quotidienne mais qui, dans la réalité, nous enchaînent. Depuis disons un demi-siècle, la révolution technique a engendré un tas de conneries qui sont aujourd’hui à la portée de tous et dont la finalité est la manipulation mentale des masses laborieuses. Tu es né dans ce monde et ce monde te condamne. Dans un demi-siècle, tu vivras,si rien ne bouge,sur une Terre où les besoins vitaux, boire, manger, aimer, se chauffer, ferontl’objet d’une quête sanglante, crise écologique oblige. Les heurts de civilisation se seront multipliés. Les nababs serontparqués dans des ghettos sous cloche, protégés par des armées de vigiles, pendant que les pauvres, comme dans les livres d’Orwell et de Huxley, végéteront dans des zones inhabitables, un peu comme ces cochongliers que chassent les beaufs le dimanche en Sologne. La vraie richesse sera de posséder une source et un arbre.

Mais pas de panique : il revient à ta génération d’agir sans écouter, bien sûr, les imbéciles au pouvoir aujourd’hui qui veulent sauver le modèle dominant (le capitalisme) en relançant la consommation, c’est-à-dire en perpétuant le règne des actionnaires et des boursiers qui s’enrichissent en dormant pendant que les trois quarts de l’humanité vont chercher au puits une eau stagnante et mendient un bol de riz ou de manioc. Crois-en un vieux con qui va bientôt brouter les pissenlits par la racine : l’urgence est de te remplir la tête,de lire, de réfléchir, de rencontrer tes semblables et pas seulement sur un terrain de rugby. Tu peux et tu dois prendre en main ton existence, renoncer aux artefacts, t’orienter vers des boulots utiles, solidaires, sans impact sur l’environnement, où la qualité de la vie prévaudra sur la quantité des objets obsolètes qui encombrent aujourd’hui cuisines, salons et garages, de la télé au mixer en passant par la brosse à dents électrique et l’auto polluante. Gaffe surtout à l’information : elle est entièrement et servilement aux ordres de ceux qui veulent perpétuer ce système pourri. Tu as entre les mains un des rares journaux qui échappent à cette malédiction. Un jour peut-être, quand ta génération fleurira ma tombe, tu vivras dans un monde intelligent, paisible, économe en énergie, orienté vers la fabrication de marchandises non stupides et la satisfaction des besoins essentiels, un monde qui sera la négation du mien aujourd’hui.Une nouvelle Atlantide ! C’est tout le bien que je te souhaite.
À propos : pour ma tombe, pas de chrysanthèmes, SVP ! Un brin de mimosa suffira.

Article publié dans CQFD N°64, février 2009.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |