Accueil
Sommaire du N°066
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°066



LES BRÈVES DU N°66

Mis à jour le :16 avril 2009. .

ON N’OUBLIE PAS
Triste anniversaire : dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2007, au cœur d’une campagne électorale pourrie, où les borborygmes patriotards venus de droite et de gauche empoisonnaient l’air ambiant,Ibrahima Sylla, étudiant guinéen, était massacré sur la route de la cité U de Luminy, à la périphérie de Marseille. Un promeneur le retrouva lardé de coups de couteau, la tête défoncée à coups de pierre et son passeport délicatement posé sur son corps calciné.Deux ans après, l’enquête piétine. Une marche a été organisée sur les lieux du crime. Marseille, capitale européenne de la culture de l’impunité ?

INGRATITUDE
Forcément, ça fout un peu les jetons. Le « grand public » était invité par les services de l’État à débattre avec les « représentants des forces de l’ordre » sur « les libertés et la sécurité des citoyens ». C’était le 8 avril, à la Maison des syndicats de Châlons-en- Champagne. Pour préserver leurs libertés et leur sécurité, lesdits citoyens ont préféré décliner. Résultat, une petite vingtaine d’élus locaux venus se montrer dans la salle à toutes fins utiles et, sur la scène, un gros contingent de bleus de tout acabit pour assurer l’ambiance. On ne sait pas encore si les représentants de l’ordre ont engagé des poursuites pour « outrage à l’uniforme » contre la population absente.

SALES GOSSES
Les « désobéisseurs » s’accrochent. Ils sont plus de 2500 enseignants à s’être déclarés réfractaires aux mesures Darcos (notamment le fichier Base Élèves). À Paris, l’inspecteur d’académie joue au surgé tape-dur en annonçant à plusieurs d’entre eux, fin mars, une retenue sur le salaire d’avril. Retenue atteignant pour certains plus de 850 euros ! Du coup, ils cherchent une petite rallonge. Une collecte est prévue le 1er mai. Pas radins, ils claqueront le pèze ainsi engrangé pour monter une fête de soutien dans la semaine du 11 (mai, aussi).


ON N’OUBLIE PAS
Triste anniversaire : dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2007, au cœur d’une campagne électorale pourrie, où les borborygmes patriotards venus de droite et de gauche empoisonnaient l’air ambiant,Ibrahima Sylla, étudiant guinéen, était massacré sur la route de la cité U de Luminy, à la périphérie de Marseille. Un promeneur le retrouva lardé de coups de couteau, la tête défoncée à coups de pierre et son passeport délicatement posé sur son corps calciné.Deux ans après, l’enquête piétine. Une marche a été organisée sur les lieux du crime. Marseille, capitale européenne de la culture de l’impunité ?

INGRATITUDE
Forcément, ça fout un peu les jetons. Le « grand public » était invité par les services de l’État à débattre avec les « représentants des forces de l’ordre » sur « les libertés et la sécurité des citoyens ». C’était le 8 avril, à la Maison des syndicats de Châlons-en- Champagne. Pour préserver leurs libertés et leur sécurité, lesdits citoyens ont préféré décliner. Résultat, une petite vingtaine d’élus locaux venus se montrer dans la salle à toutes fins utiles et, sur la scène, un gros contingent de bleus de tout acabit pour assurer l’ambiance. On ne sait pas encore si les représentants de l’ordre ont engagé des poursuites pour « outrage à l’uniforme » contre la population absente.

SALES GOSSES
Les « désobéisseurs » s’accrochent. Ils sont plus de 2500 enseignants à s’être déclarés réfractaires aux mesures Darcos (notamment le fichier Base Élèves). À Paris, l’inspecteur d’académie joue au surgé tape-dur en annonçant à plusieurs d’entre eux, fin mars, une retenue sur le salaire d’avril. Retenue atteignant pour certains plus de 850 euros ! Du coup, ils cherchent une petite rallonge. Une collecte est prévue le 1er mai. Pas radins, ils claqueront le pèze ainsi engrangé pour monter une fête de soutien dans la semaine du 11 (mai, aussi).

NE PAS AVALER
« J’ai l’honneur de déposer plainte contre personne non dénommée pour les faits suivants… » Suivent dix pages bien chiadées (juridiquement s’entend), car la plainte, proposée par le collectif Stop Fichage 13, est rédigée par le Syndicat des avocats de France et le collectif national de résistance à Base élèves, histoire que les parents qui ont le fichier en travers de la gorge puissent le signifier au procureur de la République. Généralisé dans toutes les académies depuis 2007, Base Elèves 1erdegré regroupe des données sur les gamins depuis la maternelle jusqu’à l’entrée au collège. Le 24 mars, 244 plaintes contre le flicage éhonté de nos marmots ont été déposées à Millau et onzeà Grenoble. De nouveaux dépôts étaient annoncés, notamment à Marseille le 15 avril.

UMPS
Manuel Valls déclare dans Le Monde du 11 avril : « Aujourd’hui, le PS doit être incarné par une nouvelle génération qui porte d’autres idées, d’autres pratiques. » Sachant qu’il est au PS une sorte d’Éric Besson qui ne s’assume pas, ses « autres idées », ça doit méchamment ressembler au programme de Sarkozy.

LETTRE OUVERTE
« Je vis avec Belkheir depuis trois ans, il venait d’avoir 24 ans […]. C’est la personne la plus vivante et la plus généreuse que j’aie rencontrée, malheureusement il a dérapé le 8 août 2008 et a été condamné à 18 mois de prison. […] Il a tenu le coup […], on voulait se marier et avoir des enfants. Mais les pressions […] se sont accumulées. Il est mort en cellule d’isolement [à la prison des Baumettes, à Marseille] vendredi 3 avril, après un passage en commission de discipline. […] On nous parle de suicide, mais nous n’y croyons pas. […] Nous voulons connaître toute la vérité et faire savoir ce qui se passe en prison, l’arbitraire auquel ils sont tous soumis […] qui les pousse à envisager l’irréparable, dans un moment de désespoir. Nous voulons la justice et l’humanité. » Typhenn.

ON ARRÊTE LE PROGRÈS ?
Un employé de Google chassé sans ménagement par des villageois. Ces irascibles habitants de Broughton, dans le Sud de l’Angleterre, n’avaient pas trop apprécié de le voir débarquer au volant d’une voiture équipée d’une caméra rotative, qui canardait tout sur son passage. Car au Royaume-Uni, dans sa quête marchande du fichage universel, Google développe depuis fin mars un logiciel en ligne, Street View, offrant des « photos interactives » à 360 degrés des rues des principales villes. Et comme on n’arrête pas le progrès, le voyeur mondial n°1 commence aussi à baliser les campagnes. Au risque de voir ses mouchards se faire envoyer paître.

JANN-MARC
Les enquêteurs en blouse blanche de l’hôpital Nord, à Marseille, où est interné Jann-Marc Rouillan, auraient trouvé le coupable. Chester, qu’il s’appelle : c’est le nom d’une maladie dégénérative qui s’en prend aux os. Il serait donc question de ne pas éloigner le détenu n° 147575 de la région : les cas sont rares et le sujet devra rester à proximité des chercheurs. Thérapie ? Pour l’heure, elle est livrée à un débat entre partisans des corticoïdes et de l’interféron. En attendant une hypothétique suspension de peine pour raison médicale, prévue par la loi Kouchner, et dont avait bénéficié le fringant criminel d’État Maurice Papon, c’est toujours entravé et escorté par huit policiers surarmés que Jann- Marc se rend à ses examens médicaux…

BOBO BATEAU
La France vient de réintégrer le commandement militaire intégré de l’Otan. Espérons que le ministère de la Défense y dénichera un mécano capable de réparer not’ porte-avions Charles-de-Gaulle, en rade depuis deux ans. L’avarie « est plus compliquée que prévu », se lamente l’état-major de la marine. Les pirates somaliens se gondolent.

ANTITERRORISME Interrogé pour avoir publié un bouquin… Convoqué le 9 avril à la Sous-Direction de l’antiterrorisme, Éric Hazan, éditeur de L’Insurrection qui vient, signé par le désormais célèbre Comité invisible, a confirmé aux protecteurs de la société qu’il n’avait pas été présent aux pieds des caténaires SNCF le soir du sabotage qui justifie, sans preuve et depuis plus de quatre mois, l’incarcération de Julien Coupat. Clou de la garde à vue, les experts policiers ont regardé avec Éric l’émission de Thierry Ardisson du 14 février, à laquelle été invité le père de Coupat. Ils en ont même fait un procès-verbal. Ce qui en dit long sur l’épaisseur du dossier. Rien n’a encore filtré à propos du visionnage de la « Nouvelle Star » par nos fins limiers.

Articles publiés dans CQFD n°66, avril 2009, actuellement en kiosque.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |