Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°066
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°066


PETIT CYNISME ORDINAIRE

UNE GROSSE BARBOUZE NOMMÉE EDF

Mis à jour le :16 avril 2009. Auteur : François Maliet.


« Nous allons nous constituer partie civile pour avoir accès au dossier. Et nous voulons surtout que toute cette affaire fasse reparler du fond », commente Stéphane Lhomme, le porte-parole du Réseau Sortir du nucléaire. La forme, elle est limpide : EDF a passé un contrat avec la société Securewyse afin de mettre Stéphane sous surveillance. Le fond, c’est la révélation par le Réseau, en novembre 2003, d’un document confidentiel-défense d’EDF où il est reconnu que le réacteur nucléaire EPR n’est pas conçu pour résister à un crash d’avion de ligne. Souhaitant identifier la taupe qui a exfiltré ces papelards, la DST a placé Stéphane en garde à vue par deux fois. « Comme je n’ai rien dit, EDF cherche à savoir par ses propres moyens », analyse le porte-parole. « Je savais que j’étais écouté par les flics. Pendant mes gardes à vue, ils avaient fait de lourdes allusions à ma vie privée. » Mais il n’imaginait pas être espionné par des privés : « Je ne tombe pas des nues non plus : nous sommes militants antinucléaires, nous savons à qui nous avons affaire. » Et effectivement, cette barbouzerie permet de méchamment remettre sous les feux de la rampe ce nouveau réacteur EPR que le riquiqui Sarkozy cherche à refourguer en Chine comme en Inde en passant par la sismique Italie. Un allié inattendu vient même de faire son apparition : l’Autorité de sûreté nucléaire américaine a récemment déclaré que « toute nouvelle centrale doit pouvoir résister à un crash d’avion de ligne ». Alors, EDF, vous allez envoyer un commando aux States ?

Article publié dans CQFD n°66, avril 2009.





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |