Accueil
Sommaire du N°067
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°067



LES BRÈVES DU N°67

Mis à jour le :20 mai 2009. .

SANS COMMENTAIRE
JT de France 2, mardi 21 avril, jour où la sous-préfecture de Compiègne a subi les foudres des ouvriers de Continental : David Pujadas : « Xavier Mathieu, on entend votre colère, mais est-ce que vous lancez un appel au calme ce soir ? » Xavier Mathieu [délégué syndical CGT Continental] : « Je lance rien du tout. J’ai pas d’appel au calme à lancer. Les gens sont en colère et la colère il faut qu’elle s’exprime. Il y a un proverbe des dernières manifestations qui dit “Qui sème la misère récolte la colère.” C’est ce qu’ils ont aujourd’hui. Il y a plus de 1000 familles qui vont être à la rue, qui vont crever dans vingt-trois mois avec plus rien, qui vont être obligées de vendre leur baraque. Il faut que tous vous compreniez ça. On ne veut pas crever… » David Pujadas : « Merci, monsieur Mathieu, d’avoir été en direct avec nous. »

CONSEIL CONSO
Posté à Paris le jeudi en Chronopost, un manuscrit corrigé n’est arrivé au journal… que le mercredi suivant. Le guichetier de La Poste aurait pu prévenir l’envoyeur que ce courrier à plus de 20 euros pièce n’allait pas pouvoir être livré dans une boîte postale. Quand on le fait remarquer à la demoiselle du service « Suivi de vos envois », elle rétorque tout de go : « Vous savez, à La Poste, ils ne connaissent pas toutes les conditions de Chronopost, ce sont des fonctionnaires… » Celle-là, si elle a un emploi précaire de merde, elle l’a bien mérité…

CONTRE-VÉLORUTION
Suite à une décision de justice, l’entrée des pistes cyclables sur une des artères principales de Marseille vient d’être agrémentée d’un panneau d’interdiction… aux vélos ! Avec toutefois une dérogation pour les « moins de 8 ans roulant au pas » ! Pour bien faire, il aurait fallu l’étendre aux cycles sans roues auxquels il manque la selle.

HADOPIRE TO PIRE
Un rapide micro-couloirs réalisé à l’Assemblée nationale par des journalistes de Bakchich.info a montré que la plupart des gugusses interrogés ignoraient tout des joies du téléchargement de fichiers sur Internet. Un peu navrant pour des représentants du peuple qui s’apprêtent à voter la mise en place d’un système de surveillance des échanges privés qui aurait fait saliver de jalousie la défunte Stasi est-allemande. En effet,le contrôle imaginé dans le projet de loi se fera sous la tutelle d’une autorité purement administrative,sans aucun risque qu’un petit juge vienne y fourrer son nez. Le flicage du réseau des réseaux se verra encore un peu plus renforcé, même si les parades des pirates existent déjà. À l’abordage !

ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR
Suite aux plaintes d’éleveurs installés à proximité de lignes THT –baisse de production,mortalité des veaux inexpliquée…– le Réseau de transport électrique, chargé de la nouvelle ligne Cotentin et Maine, propose,en association avec la chambre et le ministère de l’Agriculture, un protocole d’analyse des fermes concernées. Conditions ? L’accord contient une « clause de confidentialité ». Les éleveurs, une fois informés,devront se taire afin de ne pas fournir d’argument au mouvement de protestation qui enfle contre un nouveau projet de THT de 400000 volts. Trop tard ! Alors que la très démocratique enquête publique doit s’ouvrir début juin, une quarantaine de communes ont d’ores et déjà voté des arrêtés contre cette ligne.


SANS COMMENTAIRE
JT de France 2, mardi 21 avril, jour où la sous-préfecture de Compiègne a subi les foudres des ouvriers de Continental : David Pujadas : « Xavier Mathieu, on entend votre colère, mais est-ce que vous lancez un appel au calme ce soir ? » Xavier Mathieu [délégué syndical CGT Continental] : « Je lance rien du tout. J’ai pas d’appel au calme à lancer. Les gens sont en colère et la colère il faut qu’elle s’exprime. Il y a un proverbe des dernières manifestations qui dit “Qui sème la misère récolte la colère.” C’est ce qu’ils ont aujourd’hui. Il y a plus de 1000 familles qui vont être à la rue, qui vont crever dans vingt-trois mois avec plus rien, qui vont être obligées de vendre leur baraque. Il faut que tous vous compreniez ça. On ne veut pas crever… » David Pujadas : « Merci, monsieur Mathieu, d’avoir été en direct avec nous. »

CONSEIL CONSO
Posté à Paris le jeudi en Chronopost, un manuscrit corrigé n’est arrivé au journal… que le mercredi suivant. Le guichetier de La Poste aurait pu prévenir l’envoyeur que ce courrier à plus de 20 euros pièce n’allait pas pouvoir être livré dans une boîte postale. Quand on le fait remarquer à la demoiselle du service « Suivi de vos envois », elle rétorque tout de go : « Vous savez, à La Poste, ils ne connaissent pas toutes les conditions de Chronopost, ce sont des fonctionnaires… » Celle-là, si elle a un emploi précaire de merde, elle l’a bien mérité…

CONTRE-VÉLORUTION
Suite à une décision de justice, l’entrée des pistes cyclables sur une des artères principales de Marseille vient d’être agrémentée d’un panneau d’interdiction… aux vélos ! Avec toutefois une dérogation pour les « moins de 8 ans roulant au pas » ! Pour bien faire, il aurait fallu l’étendre aux cycles sans roues auxquels il manque la selle.

HADOPIRE TO PIRE
Un rapide micro-couloirs réalisé à l’Assemblée nationale par des journalistes de Bakchich.info a montré que la plupart des gugusses interrogés ignoraient tout des joies du téléchargement de fichiers sur Internet. Un peu navrant pour des représentants du peuple qui s’apprêtent à voter la mise en place d’un système de surveillance des échanges privés qui aurait fait saliver de jalousie la défunte Stasi est-allemande. En effet,le contrôle imaginé dans le projet de loi se fera sous la tutelle d’une autorité purement administrative,sans aucun risque qu’un petit juge vienne y fourrer son nez. Le flicage du réseau des réseaux se verra encore un peu plus renforcé, même si les parades des pirates existent déjà. À l’abordage !

ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR
Suite aux plaintes d’éleveurs installés à proximité de lignes THT –baisse de production,mortalité des veaux inexpliquée…– le Réseau de transport électrique, chargé de la nouvelle ligne Cotentin et Maine, propose,en association avec la chambre et le ministère de l’Agriculture, un protocole d’analyse des fermes concernées. Conditions ? L’accord contient une « clause de confidentialité ». Les éleveurs, une fois informés,devront se taire afin de ne pas fournir d’argument au mouvement de protestation qui enfle contre un nouveau projet de THT de 400000 volts. Trop tard ! Alors que la très démocratique enquête publique doit s’ouvrir début juin, une quarantaine de communes ont d’ores et déjà voté des arrêtés contre cette ligne.

L’ARMÉE L’A TOUTE PETITE
Les problèmes techniques du porte avions français Charles-de-Gaulle ont été identifiés par les experts. Selon Jean- Dominique Merchet, le monsieur Défense de Libé, il s’agirait d’un « “problème d’usinage de quelques dixièmes de millimètres”sur une pièce d’accouplement entre une turbine et un réducteur. » Hihihi…

JANN-MARC ROUILLAN
« Par cette obligation de silence, on empêche aussi notre expérience de tirer son vrai bilan critique », déclarait Jann-Marc dans L’Express du 2 octobre 2008, ce qui lui valut sa réincarcération immédiate. En fait de bilan, il sera médical. IRM, découpage en lamelles du cœur, du cerveau, des poumons, des os… C’est ce qu’il subit, hospitalisé dans une chambre-cellule. Depuis plus de deux mois, il n’a pu sortir une seule fois à l’air libre, sinon pour se rendre enchaîné et escorté dans divers services hospitaliers. La communauté scientifique est affirmative : il s’agit bien de la maladie de Chester. Une aubaine pour les aréopages de toubibs:une maladie rare, là, sous la main, sans craindre que l’impatient ne signe une décharge pour s’arracher à leurs bienveillantes griffes.

VALEURS MONTANTES
« En 2009, nous avons analysé vingt-trois cas significatifs d’entreprise [en liquidation et connaissant un conflit du travail]. Avant les conflits, les indemnités proposées se situaient en moyenne autour de 10 ou 12 000 euros. Après conflit avec séquestration et/ou occupation et médiatisation, les indemnités sont passées à 40 ou 45 000 euros en moyenne, auxquelles ils faut ajouter un mois de salaire par année d’ancienneté », rapporte dans sa note n°67 le cabinet Epsy, agent d’information auprès des dirigeants. Une augmentation de 400%… Des parachutes dorés pour les prolos ? Manquait plus que ça !

¡ VAYA EN PAZ, ABEL !
Diego Camacho, mieux connu sous le nom d’Abel Paz, a éteint son dernier mégot début avril à Barcelone, à 88 piges. Jeune libertaire sur les barricades de 1936, il était devenu historien de la guerre d’Espagne et biographe incontournable de Durruti. Sur son faire-part de décès, on pouvait lire ce propos, tiré d’un de ses livres : « Dis donc, dis donc, si nous avons détruit les églises et si nous voulons en finir avec la religion catholique, ce n’est pas pour faire des athénées de nouvelles églises et de l’anarchie une religion. L’anarchisme est la poésie de la vie, et l’amour en est sa meilleure expression. »

Publiées dans CQFD n°67, mai 2009, actuellement en kiosque.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |