Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°067
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°067


À LA RAME

GWADLOUP : PÈYI EN GRÈV TINI RÉZON

Mis à jour le :15 mai 2009. Auteur : Nicolas Arraitz.


CHÉRÈQUE ET THIBAULT préfèrent sans doute regarder ailleurs, mais la Guadeloupe est toujours en effervescence. Le 6 mai, une manif du LKP (10000 personnes selon les organisateurs, 1 000 selon la police) a envahi le siège du conseil général. Le président PS du CG, Jacques Gillot, parle de « climat insurrectionnel » et s’inquiète de savoir si la Guadeloupe est toujours « en démocratie ou en révolution » (en direct au JT de 13 h sur RFO). On comprend l’amertume du bonhomme, que la grève générale de février a largement désavoué. « Le mouvement social a invalidé les élus locaux », affirmait Raymond Gama, porteparole du LKP lors de son passage à Marseille. Et de rappeler que, prémices de la grande grève, une journée d’action contre la vie chère (et surtout le prix de l’essence) avait été convoquée le 16 décembre 2008. Pour calmer le jeu, le Collectif des entrepreneurs de Guadeloupe et les élus entreprirent alors de négocier avec la SARA, qui détient le monopole de la distribution de carburants dans les Antilles françaises (et dont le capital est détenu à 50 % par Total). Après quelques conciliabules, Gillot et ses compères sortirent de leur chapeau une légère baisse des tarifs. Mais le LKP dénonça l’entourloupe : cette baisse des prix était financée par les collectivités locales à hauteur de 3 millions d’euros ! « Ils nous prenaient l’argent dans une poche pour faire mine de nous le fourrer dans l’autre. » Mise à nu, l’arnaque contribua à mettre le feu aux poudres. Et à empoisonner un peu plus l’existence de M. Gillot.

Article publié dans CQFD n°67, mai 2009.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |