Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°067
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°067


NIOUZES DES GAZETTES

MENEUSES DE REVUES

Mis à jour le :15 mai 2009. Auteur : Anatole Istria.

Parmi les titres hors circuits qui jouent des coudes dans les bonnes librairies et infokiosques, voici une petite recension (en toute connivence) de trois revues au style très différent : Z, Chéribibi et Basse intensité.

Deux cow-boys galopent l’un à côté de l’autre :
« De quoi t’occupes-tu exactement ?
–De réification.
– Je vois, c’est un travail très sérieux, avec de gros livres et beaucoup de papiers sur une grande table.
– Non, je me promène. Principalement, je me promène.
 »
Reprenant à son compte cette idée de l’itinérance et de la rencontre à bord de Gigi, le camion-rédaction, la fraîche équipe de la revue Z se déplace avec lenteur du particulier vers le général, du local vers l’universel : « Nous croyons que s’immerger dans le cours des événements permet de mieux les raconter. » Fort de cette démarche originale – mais non missionnaire – nos zédistes ont campé dans le Tarn pour le premier numéro de leur trisannuel afin de traiter du puçage des bêtes et de la domestication technologique des hommes, des prisons pour mineurs ou de la naissance, sous et hors contrôle, d’une organisation en tontine contre les vampires du crédit agricole ; mais aussi des populistes russes contre le tsar-système du XIXe siècle, du karaté et de la biopolitique, d’une dérive nantaise, etc. L’objet est classieux, la maquette chiadée, belles photos, beau vermillon, 184 pages en papier épais pour dix zeuros. Le prochain numéro aura Marseille pour latitude. Infos : www.zite.fr

Autre genre, autres marottes, Chéribibi n’est pas l’organe officiel de la bisexualité, comme son nom pourrait le faire présager,mais un semestriel richement illustré dédié à la culture populaire plutôt virile – punk rock, rap, reggae, ciné de série Z, bédé, littérature popu – sans chichi bobo bien que chic et beau. Animé par des amateurs de reggae-roots aux cheveux très courts et en bretelles, Chéribibi transcende le genre du zine de puriste obtus pour offrir un cocktail transversal pour les yeux et les oreilles « collectivives et subversistes ». Ce quatrième opus est largement dévoué à l’univers culturel « Black Panthers », dont notamment une réjouissante causerie avec le cinéaste Melvin Van Peebles. En vente chez ton charcutier pour cinq neuros : www.cheribibi.net

Également à compulser avec intérêt, quoique dans un ton radicalement plus frontal et quelque peu neurasthénique, la brochure Basse intensité compile les rigoureux et vindicatifs dossiers de l’émission marseillaise du même nom sur Radio Galère. Au sommaire : Euromed et l’urbanisme vorace à Marseille, feue l’association Os Cangaceiros, une ode à la vasectomie, une critique anarchiste du chavisme, le cauchemar nucléaire, des révoltes d’ici et d’ailleurs (Bangladesh, Dubaï, Kurdistan, Maroc), etc. Pour ceux qui brûlent de tout brûler dans ce monde de meeerde… Et c’est zéro roro (http://basseintensite.internetdown.org/).

Publié dans CQFD n°67, mai 2009.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |