Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°005
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°005



HERSANT RACHÈTE LA SUISSE

Mis à jour le :15 octobre 2003. Auteur : Eric Dourel.


Philippe Hersant aime beaucoup la Suisse. Depuis cet été, le rejeton de Robert, fondateur de la Socpresse et PDG de France-Antilles s’est exilé définitivement au pays des secrets bancaires. Non content d’y faire la nique au fisc français, il y mène une guerre sans merci contre le groupe de presse dominant : Edipresse, à Lausanne. Douze titres ont déjà été avalés en deux ans. Trois par Hersant, neuf par Edipresse. Il n’y a plus que quatre journaux à rester encore indépendants. Dans la foulée, le fils du « papivore » a installé sa holding à Fribourg et racheté une imprimerie à Neuchâtel, investissant 5,3 millions d’euros en travaux pour booster ses rotatives. C’est là qu’il usine ses journaux suisses, mais aussi une vingtaine de ses canards français. Que du bénef : en Suisse, le coût salarial de l’impression est moins cher qu’en France. De quoi dégager quelques économies pour se loger correctement. Le 7 juillet dernier, le proprio du Figaro a ainsi acheté, près de Genève, trois villas dispersées sur des terrains d’une superficie totale de 37 000 mètres carrés, le tout pour 11,6 millions de francs suisses, soit 7,3 millions d’euros. Trois maisons au lieu d’une : ça doit être ça, le pluralisme de la presse.

Publié dans CQFD n°5, octobre 2003






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |