Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°005
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°005



POUR SARKOZY, L’ISLAM A AUSSI DU BON

Mis à jour le :15 octobre 2003. Auteur : Olivier Cyran.


Et si le foulard n’était qu’un divertissement destiné à l’opinion ? Pendant qu’à droite et à gauche on s’excite à hauts cris sur quelques dizaines de fillettes, le ministre de l’Intérieur est au boulot. Et là, on cesse brusquement de diaboliser l’islam pour, cette fois, travailler avec. La tentative de Sarkozy de créer de toutes pièces un épiscopat musulman censé permettre un meilleur contrôle sur la communauté (le Conseil français du culte musulman, CFCM) a eu pour effet contre-indiqué l’émergence d’un islam revêche, incarné par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), pourtant peu représentatif de la majorité des musulmans d’ici. Le ministre voulait une structure à sa botte, il se retrouve avec un nid de problèmes. Dans une imitation un peu grotesque de la « démocratie » militaire algérienne, il impose alors à la présidence du CFCM le candidat qui venait de se prendre une râclée aux élections communautaires, marquées, il est vrai, par un fort taux d’absentéisme : le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, un « modéré » qui a surtout l’avantage d’entretenir d’excellentes relations avec la place Bauveau et la préfecture de police. Car c’était bien là l’enjeu de la manip’ : se garantir des « interlocuteurs » qui serviraient à la fois de relais, de collaborateurs et d’indics. L’affaire n’a peut-être échoué qu’en apparence. Déjà, on rapporte que le ministère de l’Intérieur « a engagé des relations de confiance » avec l’UOIF (L’Express, 18/09). Laquelle, en échange de cette « confiance » sûrement pas gratuite, pourrait bien appeler ses troupes à voter UMP aux prochaines élections (aux dernières, elle avait soutenu le PS). Si certains jeunes veulent croire en un « islam politique » et contestataire, on est, avec ces dignitaires-là, très loin de Malcolm X.

Les responsables musulmans, à la fois repoussoirs et supplétifs de police

Quoi qu’il en soit, l’utilisation des autorités religieuses locales comme supplétifs du pouvoir est déjà bien amorcée. Les militants de quartiers sont les premiers à en subir les conséquences : chaque fois qu’ils montent au front d’une injustice ou d’un crime policier, ils trouvent les « bu-bars » sur leur route. Exemple : en novembre 2001, des associatifs tentent de mobiliser les habitants du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, pour qu’ils viennent assister au procès à Versailles de Pascal Hiblot, le policier qui avait tué le jeune Youssef Khaïf d’une balle dans le dos dix ans plus tôt. « Des hommes proches de la mosquée sont venus nous dire qu’on avait tort d’être solidaire avec la famille Khaïf, témoigne un habitant du quartier, membre du MIB. Ils ont dit que si Youssef est mort, c’est parce que Dieu l’a voulu. Normal : la mosquée de Mantes appelle à voter Pierre Bédier [maire de Mantes et ministre des programmes immobiliers de la justice]. » Autre exemple, plus frappant encore : Dammarie-les-Lys. Durant l’été 2002, un habitant de cette cité de Seine-et-Marne, Mohammed Berrichi, meurt après sa prise en chasse par la brigade anti-criminalité (BAC). L’association de quartier « Bouge qui bouge » organise alors une manifestation pour réclamer justice. La manif est pacifique et rassemble plusieurs centaines d’habitants, dont beaucoup de jeunes. Créée après le décès en 1997 d’un autre de leurs voisins, abattu à 17 ans d’une balle policière dans la nuque, Bouge qui bouge s’emploie depuis à mener un « combat démocratique passant par la parole et l’écrit », comme dit l’un de ses fondateurs. Résultat, le 24 juin 2002 à l’aube, deux cents policiers déboulent sur le quartier pour perquisitionner les locaux de l’association, soupçonnée de « trouble à l’ordre public ». Bilan : destruction de la photocopieuse, matraquage d’un gamin de 12 ans et embarquement au poste de Kader Berrichi, le frère de la victime. Que font alors les autorités pour « apaiser les esprits » ? Elles dépêchent sur place les recteurs des mosquées d’Evry et de Dammarie, avec pour mission de convaincre les jeunes en colère de prier plutôt que de manifester. Comme si, dans nos banlieues déclassées, un conflit relevant de la chose publique ne pouvait être résolu que par la chefferie traditionnelle, comme au bon vieux temps des colonies. « En quoi un imam ou un recteur de mosquée sont-ils qualifiés pour régler la question politique qui est posée par les militants ? », s’interrogera le MIB. Les exemples de ce genre sont légion. Repoussoirs commodes lorsqu’il s’agit de désigner quelques gamines à la vindicte publique, les dignitaires musulmans sont aussi très appréciés pour le contrôle qu’ils exercent - ou projettent d’exercer - sur les « barbares » des quartiers. A la mosquée, au moins, les jeunes ne dérangeront personne. Et s’ils en ressortent un jour avec l’idée de faire porter le voile à leur frangine, il sera toujours temps de crier à l’intégrisme, de nommer une commission des sages et d’envoyer Alain Finkielkraut sur le plateau d’Arlette Chabot.

Publié dans CQFD n°5, octobre 2003






>Réagir<

POUR SARKOZY, L’ISLAM A AUSSI DU BON
goudron kabyle | 31 août 2007 |
Tu parles d’un scoop… la religion ça sert surtout à exercer un contrôle sur les braves gens quelles que soient leurs origines. L’oecuménisme, c’est le Davos ultime, celui qui fait que tu te prosternes devant Allah, le CAC 40, Jésus, les OGM et le 4x4. POUR SARKOZY, L’ISLAM A AUSSI DU BON
Une citoyenne qui en a marre du mensonge | 1er janvier 2007 |

J’ai lu un commentaire d’une citoyenne qui parle du voile mais à laquelle on peut voir qu’elle est complètement ignorante dans ce domaine. Nous vivons en France ou il est libre de pratiquer sa religion qu’elle quelle soit, les filles et les femmes qui décident de se voiler se n’est pas par soumission à l’Homme quel qu’il soit mari, frère ou père, c’est par soumission et adoration à Dieu le Tout Puissant. Je ne peux pas vous dire combien de femmes se coonvertissent à l’Islam et décide par la suite de se voiler, ces femmes n’ont aucun contact avec comme vous aimez le dire « les barbus », elles se sont voilées car elles savent au fond d’elle même et veulent montrer qu’elles sont musulmanes et fières de l’être.

Vous parlez de barbus mais je tiens à vous dire que dans la religion catholique est juif, la barbe est aussi d’actualité, vous les regarderez ils sont pour la plupart barbus je parle des pratiquants.

Qu’est ce que vous avez contre un simple tissu qu’on nomme le voile, les jeunes filles qui ont à peine 13 ans portent des micros jupes et des décoletés et ont plusieurs relations sexuelles, et ça vous ne trouvez pas ça choquant. Elles sont presque nus que les violeurs sont à l’afus et ne se gène pas pour violer ses filles… beaucoup de couples sont en crise car la ’fidèlité" est devenu un mot rare chez nous, les hommes sont tellement tentés qu’ils oublient qu’ils ont une femme avec qui ils sont mariés.

Pour ce qui est du ministre Sarkozy il a agit de manière à avoir l’electorat des musulmans, alors qu’ils fait tous pour que les musulmans vivent mal leur religion, ils leurs retirent les mosquées, ils interdit la création des écoles, établissement scolaires musulmans, donc il exclu les jeunes filles voilées qui refusent de retirer le voile pour aller à l’école, allez faire un tour en Angleterre ou en Allemagne ils nous donnerons des leçons de savoir vivre. Il incite au racisme et à la haine de l’autre pour se faire élire. Ils demandent à ceux qui sont issus de l’immigration de s’intégrer, alors que c’est lui, le gouvernement qui ne veulent pas nous intégrer.

je peux dire que Mr Sarkozy agit que pour ses intérêts personnels et que s’il est élue les citoyens qui sont au chômage, les Rmistes, ceux qui sont au contrat précaire, les sans-abris, ceux qui attendent 10 ans pour avoir un appart….leurs situation ne fera que s’aggraver, et la misère sera encore plus présente.

Voter pour Sarkozy c’est aller droit au sucide.

POUR SARKOZY, L’ISLAM A AUSSI DU BON
Une citoyenne qui en a marre du mensonge | 1er janvier 2007 |

J’ai lu un commentaire d’une citoyenne qui parle du voile mais à laquelle on peut voir qu’elle est complètement ignorante dans ce domaine. Nous vivons en France ou il est libre de pratiquer sa religion qu’elle quelle soit, les filles et les femmes qui décident de se voiler se n’est pas par soumission à l’Homme quel qu’il soit mari, frère ou père, c’est par soumission et adoration à Dieu le Tout Puissant. Je ne peux pas vous dire combien de femmes se coonvertissent à l’Islam et décide par la suite de se voiler, ces femmes n’ont aucun contact avec comme vous aimez le dire « les barbus », elles se sont voilées car elles savent au fond d’elle même et veulent montrer qu’elles sont musulmanes et fières de l’être.

Vous parlez de barbus mais je tiens à vous dire que dans la religion catholique est juif, la barbe est aussi d’actualité, vous les regarderez ils sont pour la plupart barbus je parle des pratiquants.

Qu’est ce que vous avez contre un simple tissu qu’on nomme le voile, les jeunes filles qui ont à peine 13 ans portent des micros jupes et des décoletés et ont plusieurs relations sexuelles, et ça vous ne trouvez pas ça choquant. Elles sont presque nus que les violeurs sont à l’afus et ne se gène pas pour violer ses filles… beaucoup de couples sont en crise car la ’fidèlité" est devenu un mot rare chez nous, les hommes sont tellement tentés qu’ils oublient qu’ils ont une femme avec qui ils sont mariés.

Pour ce qui est du ministre Sarkozy il a agit de manière à avoir l’electorat des musulmans, alors qu’ils fait tous pour que les musulmans vivent mal leur religion, ils leurs retirent les mosquées, ils interdit la création des écoles, établissement scolaires musulmans, donc il exclu les jeunes filles voilées qui refusent de retirer le voile pour aller à l’école, allez faire un tour en Angleterre ou en Allemagne ils nous donnerons des leçons de savoir vivre. Il incite au racisme et à la haine de l’autre pour se faire élire. Ils demandent à ceux qui sont issus de l’immigration de s’intégrer, alors que c’est lui, le gouvernement qui ne veulent pas nous intégrer.

je peux dire que Mr Sarkozy agit que pour ses intérêts personnels et que s’il est élue les citoyens qui sont au chômage, les Rmistes, ceux qui sont au contrat précaire, les sans-abris, ceux qui attendent 10 ans pour avoir un appart….leurs situation ne fera que s’aggraver, et la misère sera encore plus présente.

Voter pour Sarkozy c’est aller droit au sucide.

POUR SARKOZY, L’ISLAM A AUSSI DU BON sauvageones… réponse :
| 7 mars 2006 |
Je suis vraiment outrée des propos tenus. Une femme qui porte le foulard n’a pas systématiquement était contrainte par son mari ou sa famille de le mettre. En France beaucoup de femmes, de jeunes femmes le portent d’elle-même il ne faut pas généraliser. En Afghanistan on peut parler d’abus mais en France non. Certes je ne doutes pas que certaines sont forcées mais je suppose qu’aujourd’hui c’est une minorité. Et qu’est-ce que c’est que cette idée d’obliger le porc à la cantine c’est vraiment ridicule, de la pure provocation, de l’intolérance. La France est un mélange de différentes cultures, il faudra bien s’en rende compte un jour et s’y faire, dans certains lycées la majorité et dèsfois même presque la totalité des élèves sont musulmans et il faudrait obliger le porc. En ce qui concerne les tournantes il faudrait d’abord se renseigner d’avantages et ne pas gober tous ce que disent les médias. Lisez « Le scandale des tournantes » de Laurent Mucchielli, il est dit que les « tournantes » ou viols collectifs ne sont pas spécifiques aux jeunes de cités et que ce phénomène n’est pas nouveau et surtout je tiens à savoir où est le rapport avec la religion ! Il n’y en a aucun. Il ya 40ans des bandes de jeunes de type européen, blancs pratiquaient aussi ce soi disant nouveau phénomène donc ce n’est pas les « arabes », comme vous dites si bien, qu’ils l’ont inventé. Je n’ai que 16ans mais j’ai l’impression d’être mieux informé, moins naïve et plus ouverte que vous. J’ai encore beaucoup de choses à dire mais je m’arretrai là. > POUR SARKOZY, L’ISLAM A AUSSI DU BON
| 12 août 2004 | Sauvageonnes…

A droite comme à gauche on combat sans ambages le « lobby de l’immigration » qui, comme l’avait prédit le Front National dont les médias reprennent aujourd’hui les analyses, essaie partout de s’imposer.

Heureusement, nos élus viennent de réagir en votant, se montrant fermes et opposant à ces rétrogrades liberticides nos sacro-saintes valeurs républicaines : Nous avons malgré elles, et contre leur volonté (elles nous en remercieront plus tard) libéré les Maghrébines du joug totalitaire que leur imposent leurs hommes, fanatiques islamiques égorgeurs de moutons. Ouf, grâce à Dieu (le Dieu chrétien, le vrai, bien sûr), Créteil ne sera jamais Téhéran : La France est un pays formidable !

La vigilance des féministes françaises aura été nécessaire à cette prise de conscience salvatrice : Quittant un temps les plateaux télé où elles officient habituellement, remettant à plus tard leurs publi-reportages sur les lotions capillaires ou leurs articles sans concessions sur « la nouvelle mode du string » ou « la crème de jour à acheter pour exciter son amant », les néo-féministes ont défilé dans les rues parisiennes pour soutenir les banlieusardes.

Alors que l’on condamne (paraît-il) les promoteurs de propos ouvertement racistes, on peut en toute quiétude s’indigner dans les médias que dans nos zones péri-urbaines les immigrés, ces barbus basanés, obligent leurs femmes à se cacher sous des draps vulgaires, signe de leur incroyable archaïsme. Notre société démocratique, véritable modèle d’émancipation de la femme ne saurait tolérer en son sein ces mœurs arriérées issues du patriarcat le plus primitif.

Nous avons besoin de nuance, nous, les civilisés. Si les candidates du Bachelor peuvent côtoyer au quotidien sur les écrans des nymphettes nues neurasthéniques vendant des bagnoles qui permettront à nos hommes de séduire les ménagères émerveillées, nous ne pouvons endurer la franchise des us, fussent-ils ultra-minoritaires, de quelques illuminés du Coran. Pour le bien de toutes, quelques lycéennes ont été jetées en pâture à la vindicte populaire : Il fallait convaincre le peuple de la modernité de notre société démocratique.

L’imaginaire populaire se construit toujours par opposition à l’Autre barbare, la guerre, fut-elle médiatique et idéologique, est le ciment des nations. Enorgueilli d’ainsi appartenir à une société qui proclame rejeter en bloc l’asservissement de la femme, le prolo masculin peut continuer à ne pas s’occuper des tâches ménagères. « L’intellectuel », récemment entré en guerre pour « sauver l’intelligence [ !] », est trop content d’expliquer sur les écrans la nécessité de cette loi (et accessoirement de publier un livre ou un « papier ») : Il ira ce soir gentiment se faire sucer sur les boulevards. Les jeunes prostituées d’Europe de l’Est ont bien du mérite…

Celles qui aujourd’hui refusent de se dissoudre (pardon, de s’assimiler) dans la culture française (laquelle ? Celle de Maïté ou celle des technivals ?), de s’intégrer, celles qui refusent de renier la culture de leurs parents sont forcément manipulées par des barbus. En arborant un fichu, elles revendiquent leur allégeance au régime iranien, personne ne peut plus en douter.

C’est bien connu, en France, le sexisme est le seul fait des immigrés des quartiers populaires (excusez-moi, je me laisse aller, je voulais dire « des arabes »). Ces zones de non droit sont d’ailleurs les seuls endroits où se commettent les viols, ces fameuses « tournantes » généralisées dans toutes les caves des cités. Le reste de la société française est largement porteur de valeurs féministes et emprunt d’une égalité homme-femme qui rayonne du monde de l’entreprise, des médias, dans l’arène politique jusque dans les ménages des vrais français de souche française.

A ces auxiliaires islamistes enturbannées, on devrait imposer à l’école l’usage du string apparent : Ce serait à mon avis la seule preuve tangible qu’elles accèdent à la modernité de notre civilisation progressiste. Ou imposer le cochon dans les cantines scolaires, à l’exception du vendredi, bien sûr… Elles ont pas la télé ou quoi, ces sauvageonnes ? On les veut bronzées, maquillées et dociles, elles ont la prétention de vouloir se raccrocher à un look démodé reliquat de leurs us barbaresques. Oh, les filles, c’est fini, ça ! Maintenant, c’est piercing au nombril, gel « effet mouillé », strings et pantalons taille basse.

Si vous ne savez pas quel look choisir, il vous suffit de faire l’un des nombreux tests disponibles dans les magasines, vous connaîtrez alors votre profil et votre style : Pour plus d’info : http://www.aufeminin.com Vous pourrez par exemple savoir si vous êtes plutôt « sexy pulp » ou « sexy flamme », si vous êtes un « bombe des plages », « quelle star est en vous » ou tout simplement si vous « savez goûter au bonheur ».

C’est les féministes du PS qui vous le disent, vous pouvez les croire sur parole. Elles sont ni putes, ni soumises. Elles, elles sont émancipées, elles refusent de prêter leur 106 à leur mec, qu’est-ce que vous croyez ! On est dans un pays moderne, et à ce titre vous avez le choix entre différents looks, bordel, regardez donc les magasines, les pages « Tentations » du Nouvel Obs ou la rubrique « Société » du Monde. Ah bon ? On lit pas le Monde dans votre ghetto… Mais vous savez lire, non ?

Sinon. C’est pas grave : Il y a des conseils beauté sur M6 qui sont tout à fait valables. Un régime avant l’été, des crèmes auto-bronzantes, faudra passer chez le coiffeur, la nouvelle coupe de J-Lo fait un malheur. Vous aimez J-Lo, hein ? Un peu de chirurgie si vous n’avez pas vraiment le corps des protagonistes de l’Ile de la tentation : C’est la modernité, le progrès, tant de femmes se sont battues pour ça. Votre corps vous appartient, il vous appartient de le faire correspondre aux modèles imposés par l’industrie cosmétique.

Le fichu, c’est fini, on vous veut en « bottines lacées ou escarpins en satin, manteau en tartan, cardigan pailleté et jupe de tweed. » Le temps est au « chic luxurieux et impertinent », sachez-le, alors avec vos foulards ringards tout droit sortis du bled et vos manteaux de chez Tati, excusez du peu, mais c’est pas vraiment ça…

Quand même, toutes les néo-féministes le savent, « vous le valez bien » . Elles le valent bien, elles. Mais au fait, combien valent-elles ?

Bon, sinon, foulard, pas foulard, faîtes ce que vous voulez (sauf à l’école, bien sûr ! ). Si on vous l’impose, le fichu, battez-vous, mais je sais que vous ne m’avez pas attendu pour le faire… pas plus que vous n’avez attendu les frasques médiatiques des féministes liposuccées.

Libérez-vous de toutes les religions !!!

De New-Delhi :
Zamenhof | 11 août 2004 |
On annonce que le Premier Ministre BJP de la République Indienne, M. Atal Behari Vajpayee a fait voter une loi interdisant les écoles, lycées et collèges indiens aux filles qui ne laisseraient pas voir leur nombril. En effet porter un vêtement qui couvre la taille est un signe religieux ostentatoire chrétien. Or comme le christianisme n’est pas une religion autochtone en Inde, puisque, de même que l’Islam, elle est née au Moyen-Orient, sa présence apparente ne saurait donc être tolérée dans un état laïque comme l’est la République Indienne. La présidente de la principale association féministe indienne, a déclaré hier que la port de vêtements conçus pour cacher le nombril était un enfermement de la Femme et une marque d’asservissement de celles-ci, et qu’il fallait donc les libérer en leur interdisant d’en porter.
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |