Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°071
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°071


PETIT CYNISME ORDINAIRE

APRÈS LA SULFATEUSE, LA TONDEUSE !

Mis à jour le :17 novembre 2009. Auteur : Iffik Le Guen.


Vingt ans après le mur de Berlin, un autre mythe de la glorieuse épopée soviétique est en passe de s’effondrer. La firme russe Ijmach fabriquant les fusils Kalachnikov ou AK-47, outils de toutes les luttes anti-impérialistes, depuis les jungles du tiers-monde jusqu’aux fourgons de la Brinks, va mettre la culasse sous la porte. Dépassée par son propre succès – des seigneurs de la guerre surapprovisionnés se servent du reliquat de matériel pour se bâtir de petits trônes en Afrique –, lessivée par le petit artisan pakistanais aussi bien que par le gros fournisseur bulgare des croisades démocratiques de l’oncle Sam, Ijmach ne sort plus qu’une centaine de milliers d’AK-47 sur le million de flingots fourgués par an.Au temps de la théorie des dominos, la générosité du grand frère russe fut sans bornes et la sulfateuse produite sous licence finit par armer les troupes de 108 États. Passée à l’économie de marché, Ijmach tenta de récupérer ses billes mais, face à ses prétentions, les anciens alliés de l’Ogre rouge firent valoir sans peine la saine camaraderie prolétarienne très en vogue à l’époque et… une absence totale de brevets. Ajouté à cela, le fait que l’AK-47 a été spécialement conçu pour ne jamais s’enrayer, la success story se révèle être une très mauvaise affaire à l’heure du capitalisme mondialisé.
Le vieux Mikhaïl Kalachnikov (90 ans), héros le plus décoré de la défunte URSS, dit aujourd’hui qu’il aurait préféré inventer une tondeuse révolutionnaire tout en binant les patates du jardin ouvrier concédé à lui par Ijmach pour services rendus à la patrie. Micha, si tu nous lis…

Article publié dans CQFD N°71, octobre 2009.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |