Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°071
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°071


CINÉPHILIE

UN PEU D’HUMOUR DRÔLE

Mis à jour le :19 novembre 2009. Auteur : Anatole Istria.


ROIS HOMMES dans la force de l’âge se rencontrent aux thermes. Ils sont tous trois d’excellents modèles de réussite sociale – un pingouiste, un œnolopédiatre et un photographe de porcs pour Porc-Magazine –, pourtant ils ne sont pas heureux. La société marchande court à sa perte et ils en ont une conscience aiguë. Est-il vraiment trop tard ? De fil en aiguille « par la seule force de leur volonté », ils remontent ultrarapidement aux origines de cette catastrophe humaine : c’est de la faute à Socrate, ce fumier ! Soudaine aubaine, une porte spatio-temporelle s’ouvre à eux en toute simplicité et va leur permettre de défier le père de la philosophie occidentale sur son propre terrain –Athènes au Ve siècle av. J.-C. – afin de le faire dévier de sa carrière aux conséquences si funestes. Au passage, dans leur quête, les trois compères réinventent la démocratie antique… et l’esclavage par la même occasion.

Voilà l’intrigue de Mission Socrate, un moyen métrage (amphorette d’or au festival de Quend 2009) réalisé par Jackie Berroyer et Bertrand Lenclos avec la collaboration du trio comique du Cabaret philosophique. Quelques privilégiés connaissent sûrement les spectacles de ces phares de la pensée approximative qui animent de vrais faux débats-philo dans la cité, poussant le vulgum pecus à s’interroger sur « un monde un tout petit peu compliqué » sans exclure nullement le plaisir de l’expression en public, la convivialité et pourquoi pas, de belles rencontres,y compris dans un projet de fabrication de vaisseaux spatiaux en prévision du réchauffement climatique. C’est donc une plongée dans la fiction en toges et tongs que nous offrent ces trois histrions, également animateurs autodidactes de la revue imaginaire Il est déjà trop tard. Alors, cher lecteur, pars toi-même à la recherche de ce petit régal d’absurde au petit bonheur la chance. Un indice, c’est une production Chaya films.

http://cabaretphilo.lenomdutitre.com/

Article publié dans CQFD N°71, octobre 2009.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |