Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°073
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°073


FAUX AMIS

LES VENGEURS MASQUÉS

Mis à jour le :15 décembre 2009. Auteur : Le bouledogue rouge.


L’humoriste de France Inter Stéphane Guillon nous a bien fait marrer avec la « braguette rapide » de DSK et sa stagiaire du Fonds monétaire international. Et puis il a même énervé Éric Besson en soulignant que le ministre identitaire fustige d’une main les « arnaques » du « mariage gris » – imagine ces gros blacks mariant nos filles et nos compagnes rien que pour obtenir des papiers alors que ces c… sont, elles, réellement amoureuses –, en même temps qu’il caresserait de l’autre une petite Tunisienne de vingt-deux balais. La saillie est risquée, mais elle alimente le buzz. Et DSK conspuant à l’antenne la chronique qu’il lui avait dédiée, cela valut au trublion une méchante notoriété. Même Sarkozy, pourtant féru de caricature, qualifia le laïus de Guillon d’« injurieux, vulgaire et méchant »…

« Guy Carlier nous définit comme des vengeurs masqués ; c’est une belle définition », se pavanait le rigolo de la radio dans l’émission Mots Croisés du 2 mars 2009. Mais le hic, avec ce statut autoproclamé de vengeur radiophonique épinglant les puissants pour le compte d’une plèbe muselée, c’est qu’il faut l’assumer. Et là, le bât blesse plus que le Guillon. C’est couillon, mais à rire de tout, il nous importe de savoir avec qui.

À propos de « l’affaire » DSK, Stéphane Guillon n’eut de cesse de se justifier à grands coups de « J’ai fait un truc de potache, pour déconner ». Vraiment ? Étriller un ponte PS, patron du FMI et futur présidentiable de surcroît, peut difficilement n’être qu’un « truc de potache » quand on connaît les dégâts causés par la politique de son parti et de son officine internationale. On peut en rigoler,mais pas pour l’oublier. L’humour serait-il l’opium du peuple ? Dans une interview publiée dans le Paris Match du 6 mars 2009, Guillon confirme nos craintes : « J’ai un côté vengeur masqué qui défend les gens des petites humiliations et des petits tracas du quotidien ». Hmm… L’expulsion d’Afghans vers leur pays en guerre, ce ne serait qu’un « petit tracas du quotidien  » ? Dans la même interview, le bouffon du PAF se dévoile encore davantage : « Quand Besancenot soutient Jean-Marc Rouillan, qui a mis deux balles dans la tête de Georges Besse, je ne tolère pas. Donc j’y suis allé à l’arme lourde. » Ha ? C’est vrai qu’il mérite, le petit facteur ! Filer la main à un gars qui a fait plus de vingt ans de cabane…

Mais, si nous abordons ce sujet trop pipole pour être vrai, c’est surtout à cause de l’autre vengeur, Guy Carlier, qui vient de se démasquer tout seul. Son dernier ouvrage s’intitule, sans rire, Nadine Morano, une chanson populaire  [1]. Un gag ? Même pas. L’ex-pourfendeur des préjugés les plus imbéciles y déclare son amour pour la secrétaire d’État à la Famille, tenante d’une droite plutôt extrême. Pour Carlier, cette égérie du sarkozisme « touche au cœur et sa sincérité fait résonner en nous des émotions que l’on croyait perdues ». L’excomique va même jusqu’à mettre en scène la meilleure copine black – Solange – connue à l’école primaire. Adulte, la tendre Nadine a retrouvé son amie – toujours black : « Je pleurais sur nos retrouvailles et depuis, nous ne nous sommes plus jamais quittées », geint-elle pour les besoins du bouquin… Carlier, qui a vraisemblablement viré béchamel, verse une larme.

Selon Didier Porte, « Guillon dit : “Je ne veux pas voir [mes victimes], sinon je vais me déballonner, je vais faire comme Carlier” ». Résiste à la tentation, Stéphane, résiste…

Article publié dans CQFD N°73, décembre 2009.


[1] Éditions Michel Lafon.





>Réagir<

LES VENGEURS MASQUÉS
jules denis | 28 avril 2010 |
On présente ces « humoristes » comme critiques. Mais critiques de quoi ? Du physique des politiciens qu’ils attaquent. Quel courage !! A quand le foutage de la gueule du ministre untel parce qu’il a une petite bite ? LES VENGEURS MASQUÉS
Stéphan | 29 janvier 2010 |
SALUT,webaddict depuis seulement 3 mois,et cherchant à m’informer sur ce qui c’est vraiment passé entre Daniel Mermet et une partie de son équipe en 2003, je découvre votre journal et votre site. Intéressant. Un peu inquisitoire parfois, plus à gauche que moi tu meurt. Je ne trouve pas Stéphan guillon drôle, ni fin ni pertinent, mais si il est un vengeur « masqué », qui donc se cache derrière le bouledogue rouge ?
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |