Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°073
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°073


À LA RAME

ET ON N’OUBLIE PAS LES LYCÉES !

Mis à jour le :17 janvier 2010. Auteur : Gilles Lucas.


LE 19 NOVEMBRE, François Fillon, accompagné de Luc Chatel et Valérie Pécresse, passe par Reims pour faire un coup de pub sur la réforme des lycées. Une grosse centaine de lycéens se rassemblent devant leur bahut.Illico presto, la flicaille charge et gaze. Bilan,douze interpellations.Dans les jours qui suivent, trois jeunes se prendront trois mois de prison avec sursis. Curieusement, les autorités auront tenu les journalistes à distance de l’affaire. Pourtant, depuis le mois d’octobre,l’agitation lycéenne contre la réforme Chatel n’a cessé de s’étendre ici, s’éteignant là, pour repartir avec vigueur ailleurs, sans que les médias aux ordres ne fassent leurs titres sur le fait que « ces mobilisations lycéennes [sont] l’occasion de "stages de remise en forme" pour les forces de l’ordre », comme le dit gentiment, le 27 novembre, le leader de l’Union nationale lycéenne. Cinq lycéens arrêtés à Dijon et sept à Rouen le 19 novembre. Six à Nîmes le 26 novembre. Dix interpellations à Nantes le 1er décembre lors d’une nouvelle manif. C’est dans le plus total silence médiatique imposé par les autorités en train de se faire dessus à l’idée d’une agitation lycéenne, qu’un peu partout ont lieu manifs, blocages, débats en soutien aux jeunes interpellés, rassemblements avec des postiers en lutte, des parents d’élèves et des étudiants. En en oubliant sûrement quelques-uns, CQFD livre ici une liste de ces frémissements juvéniles : Rennes, Loudéac, Saint-Lô, Marcq-en-Baroeul, Toulouse, Saint-Brieuc, Libourne, Lormont, Coutances, Argentan, Douai, Quimper, Les Sables-d’Olonne, Gelos, Tours, Villeneuve-sur-Lot, Granville, Le Puy, Montreuil-sur-Mer, Colmar, Rodez, Bergerac… Mais que veulent ainsi occulter médias et politiciens ? « Un malaise plus profond plutôt qu’un simple “embarras pédagogique” [1] », répond le proviseur d’un lycée nîmois. Tu l’as dit, bouffi !

Article publié dans CQFD n°73, décembre 2009.


[1] Le Midi libre, le 2 décembre.





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |