Accueil
Sommaire du N°075
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°075



LES BRÈVES DU N°75

Mis à jour le :15 février 2010. .

DÉONTOLOGIE
Dénonçons, avec Pujadas, « le journalisme des bons sentiments », qui veut que, « par définition, le faible a toujours raison contre le fort, le salarié contre l’entreprise, l’administré contre l’État » (Arte, 09/02/10) et rétablissons la vérité : la direction d’ERDF a bien eu raison de mettre à pied un de ses salariés, coupable d’avoir rétabli le courant à des Rmistes. Il s’agit en effet « de procédures illégales, qui peuvent s’avérer dangereuses si elles sont réalisées dans de mauvaises conditions » (Libé, 22/01/10). Par conséquent, 21 jours au chômage technique, c’est pas cher payé pour avoir mis en danger un couple (et sa petite fille de 2 ans) ayant oublié d’honorer ses factures. Balançons donc Dominique Liot, cet infâme agent et membre du collectif CGT « Robin des Bois ». Le journalisme des bons sentiments ne passera pas.

« PUISSANTE, SÛRE ET PERFORMANTE »
Non, il ne s’agit pas d’une grosse berline pour blaireaux mais de l’énergie nucléaire vue par son promoteur, EDF. Qui a oublié (parmi d’autres) l’adjectif « chérot » : ainsi, l’arrêt pendant près de cinq mois du réacteur1 de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche), pour divers pépins, a coûté plus de 22 millions d’euros, a indiqué la direction, début février. Le réacteur EPR en construction au même endroit est estimé à 4milliards d’euros et la commercialisation de l’électricité produite a été repoussée à 2013 au lieu de 2012. RMistes, pensez à payer vos factures, va falloir renflouer les caisses !

HUMANISME
À Calais, Éric Besson, ministre du Débat sur l’identité nationale, a identifié dans le hangar évacué par la police le 7 février « un lieu qui servirait de base arrière aux filières mafieuses de l’immigration clandestine ». De plus, les normes sanitaires n’y étaient pas respectées… Les migrants qui y étaient accueillis ont donc été invités à aller se laver les dents ailleurs et douze militants de NoBorder ont été interpellés. Sud Éducation note que le hangar a été loué par l’association SOS soutien ô sans papiers, en lien avec le réseau No Border, afin d’en faire «  un lieu de débats, de lutte, de résistance, de solidarité, de création… » En toute bonne foi, Besson avait cru lire « un nouveau Sangatte ». Dont acte.

REMEMBER
Philippe (Séguin), tu nous manques.


DÉONTOLOGIE
Dénonçons, avec Pujadas, « le journalisme des bons sentiments », qui veut que, « par définition, le faible a toujours raison contre le fort, le salarié contre l’entreprise, l’administré contre l’État » (Arte, 09/02/10) et rétablissons la vérité : la direction d’ERDF a bien eu raison de mettre à pied un de ses salariés, coupable d’avoir rétabli le courant à des Rmistes. Il s’agit en effet « de procédures illégales, qui peuvent s’avérer dangereuses si elles sont réalisées dans de mauvaises conditions » (Libé, 22/01/10). Par conséquent, 21 jours au chômage technique, c’est pas cher payé pour avoir mis en danger un couple (et sa petite fille de 2 ans) ayant oublié d’honorer ses factures. Balançons donc Dominique Liot, cet infâme agent et membre du collectif CGT « Robin des Bois ». Le journalisme des bons sentiments ne passera pas.

« PUISSANTE, SÛRE ET PERFORMANTE »
Non, il ne s’agit pas d’une grosse berline pour blaireaux mais de l’énergie nucléaire vue par son promoteur, EDF. Qui a oublié (parmi d’autres) l’adjectif « chérot » : ainsi, l’arrêt pendant près de cinq mois du réacteur1 de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche), pour divers pépins, a coûté plus de 22 millions d’euros, a indiqué la direction, début février. Le réacteur EPR en construction au même endroit est estimé à 4milliards d’euros et la commercialisation de l’électricité produite a été repoussée à 2013 au lieu de 2012. RMistes, pensez à payer vos factures, va falloir renflouer les caisses !

HUMANISME
À Calais, Éric Besson, ministre du Débat sur l’identité nationale, a identifié dans le hangar évacué par la police le 7 février « un lieu qui servirait de base arrière aux filières mafieuses de l’immigration clandestine ». De plus, les normes sanitaires n’y étaient pas respectées… Les migrants qui y étaient accueillis ont donc été invités à aller se laver les dents ailleurs et douze militants de NoBorder ont été interpellés. Sud Éducation note que le hangar a été loué par l’association SOS soutien ô sans papiers, en lien avec le réseau No Border, afin d’en faire «  un lieu de débats, de lutte, de résistance, de solidarité, de création… » En toute bonne foi, Besson avait cru lire « un nouveau Sangatte ». Dont acte.

REMEMBER
Philippe (Séguin), tu nous manques.

CYBER-ÉTIQUE
Il n’y a pas que les écrans d’iPhone qui explosent. Les ouvriers chinois qui les fabriquent aussi, et ce coup-là, en vandalisant leur usine. Le mouvement de colère a duré trois jours, du 18 au 21 janvier, dans l’usine Wintek de Suzhou (Est de la Chine pop), où sont fabriqués les écrans tactiles des mobiles high tech d’Apple. La direction n’a même pas mis une semaine pour céder aux demandes des salariés,passablement énervés par l’utilisation de produits hautement toxiques, la maigreur des salaires et le non-paiement des heures supplémentaires. Exauçant le rêve des cybernéticiens, voilà des humains devenus, au moins autant que les gadgets qu’ils fabriquent, ultrasensibles.

TESTA DI MERDA
En substance et en VF, ça donne ça : « L’étranger entré illégalement sur le territoire sera condamné à une amende allant de 5000 à 10000 euros. Il pourra être détenu jusqu’à six mois dans les Centres d’identification et d’expulsion (CIE). L’obtention du permis de séjour sera soumise à une taxe de 80 à 200 euros. Les enfants nés en Italie d’une mère clandestine ne pourront pas être inscrits à l’état civil. Sans passeport, la mère ne pourra pas reconnaître son enfant qui deviendra donc adoptable. Celui qui louera un bien immobilier à un clandestin encourra de 6 mois à 3 ans de prison. Un registre national des sans-abri est créé. Les patrouilles de citoyens sont légalisées. » Voilà, dans les grandes lignes, le texte adopté le 15 juillet 2009 par le Sénat italien, soutenu par plus de 50% de Macaronis amnésiques, dont les ancêtres ont émigré par millions pour aller se faire maltraiter ailleurs. Courageuse vengeance !

AUTOGESTION PATRONALE
La direction de l’usine Cezus Areva à Montreuil-Juigné, près d’Angers, n’était prête à concéder que 25 euros d’augmentation sur les 75 que réclament la plupart des salariés. Qu’à cela ne tienne ! À l’aube du 3 février,ces derniers bloquent l’entrée des voitures sur le site, tout en laissant passer les non-grévistes. Deux membres de la direction décident alors de ne plus sortir de leurs bureaux et s’y installent pour une durée illimitée. Dans sa livraison du 4 février, Ouest-France rapporte les propos des grévistes : « Ils ont inventé un nouveau concept : l’autoséquestration. […] Entre nous, ils gâchent le métier ! » Camarades patrons, à quand un feu de joie spontané et festif avec vos stock-options et autres parachutes dorés ?

IDENTITÉ SPORTIVE
>Quelques supporters algériens, dépités par la défaite de leur équipe face à l’Égypte, traînent sur la place Arnaud-Bernard, à Toulouse, en cette soirée du 28 janvier. Il pleut. On boit un coup,on fume une clope. Un tel climat d’insécurité appelle une réaction énergique de la loi : une dizaine de cars de CRS et cinq voitures de la BAC déboulent, d’où s’extraient robocops casqués-cagoulés et faux jeunes encapuchés, le flashball fébrile. À travers un ciel serein,où tourne un hélico,vole une canette de bière, qui éclate loin des condés. Ruée de civils sur un jeune, aussitôt embarqué. Dix des onze joueurs de l’équipe algérienne ont été formés en France, mais ça ne change rien : rentrez chez vous ! Pour beugler et vomir dans la rue, faudra attendre que le Stade Toulousaingue gagne, con !

L’EXTRÊME GAUCHE DÉRAILLE ? La police s’interroge : est-ce le coup de sang de deux membres de la fameuse mission parlementaire qui s’est prononcée pour l’interdiction du voile intégral dans les services publics ? En tout cas, deux hommes vêtus d’une burqa se sont attaqués, le 6 février, à la Poste de la cité du Noyer-Renard, à Athis-Mons (Essonne), emportant 4 500 euros. Une autre piste mériterait d’être explorée : celle d’un parti politique qui s’est fait remarquer en présentant une candidate portant le hijab pour les régionales et dont le leader émarge, troublante coïncidence…, à la Poste.

Publiées dans CQFD n°75, février 2010, actuellement en kiosques.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |