Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°074
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°074


MA CABANE PAS AU CANADA

YOURTE AVEC COUR

Mis à jour le :17 février 2010. Auteur : Marie Nennès.

Bilan environnemental positif, soutien de la population et de la municipalité, rien n’y fait : un couple ayant choisi de vivre dans une yourte, en Ariège, passera en correctionnelle pour une bien hypothétique entorse au Code de l’urbanisme.

e 9 février, Léa et Tom seront jugés devant le tribunal de grande instance de Foix. Leur crime ? Habiter dans une yourte [1]. Dans leur village d’Arrout, en Ariège, ils ne dérangent pourtant personne. Sur leur terrain, ils ont défriché, remonté les terrasses et créé un potager. Une source leur permet d’être autonomes en eau et des panneaux solaires fournissent l’électricité nécessaire.Ils utilisent des toilettes sèches et traitent leurs eaux grises par phytoépuration. Bref, un modèle du genre. À tel point que, depuis leur installation il y a deux ans, le propriétaire de leur terrain, le conseil municipal, la population, tous les ont toujours soutenus. À croire que c’est cette unanimité qui défrise la DDEA (direction départementale de l’Équipement et de l’Agriculture).
Laquelle brandit le Code de l’urbanisme et les accuse de ne pas avoir demandé de permis de construire, alors que les yourtes n’y sont pas assujetties. Au téléphone, la voix de Léa est douce, posée et légèrement ironique : « C’est assez…euh…désappointant. Non, en vrai, je suis sidérée de me retrouver en correctionnelle, traitée comme une grande criminelle, simplement parce que nous avons choisi d’habiter autrement. Devant le tribunal administratif, passe encore,mais en correctionnelle ! C’est pour le moins disproportionné.  »

En juillet 2009, Léa et Tom sont rentrés d’un an de voyage au bout du monde. En leur absence, les pandores étaient déjà passés deux fois avec un agent territorial pour exiger le démontage de la yourte, mais le propriétaire du terrain avait refusé d’y toucher. Las, cette fois la gendarmerie a auditionné tout le monde : Léa et Tom bien sûr, mais aussi le propriétaire, l’ancien et le nouveau maire. Puis le juge a renvoyé le jeune couple devant le tribunal.

« Au début, j’étais très abattue, raconte Léa. Mais maintenant, ça va. Je suis prête à me battre, et pas seulement pour nous, mais pour que ça fasse jurisprudence, pour que les gens aient le droit de choisir leur habitat. Notre bilan environnemental est positif, c’est quand même incroyable qu’on ne nous laisse pas vivre comme ça. » Pour lutter, Léa et Tom peuvent compter sur le peuple des yourtes, cabanes, mobil-homes et autres habitats hors normes. Face à la multiplication des procès et des expulsions arbitraires, ces derniers se sont regroupés en associations, dont l’Halem (Habitants de logements éphémères ou mobiles), membre de la fédération Droit au logement, ou la toute récente Cheyenne (Coordination des habitants en yourte et en espace naturel) fondée par Sylvie Barbe [2]]. « Elle est passée plusieurs fois en procès et elle nous aide beaucoup à développer notre argumentaire, elle nous donne des infos juridiques et nous aide à préparer notre défense. Heureusement, car nous n’avons toujours pas d’avocat. En trouver un compétent en la matière et qui accepte l’aide juridictionnelle est très difficile. »

Tom et Léa ne sont pas riches mais ne se sentent pas précaires pour autant. Leur mode de vie, ils l’ont choisi et l’assument. Tom est cordiste et travaille en intérim. Léa est titulaire d’un brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole et veut faire du maraîchage bio. Quand elle ne prépare pas le procès, elle cherche activement un terrain. Et c’est presque aussi difficile à trouver qu’un avocat spécialiste des yourtes.

Article publié dans CQFD n°74, janvier 2010.


[1] Lire CQFD n° 62.

[2] Pour tout savoir sur la « voie de la yourte » : [www.yurtao.com->http://Pour tout savoir sur la « voie de la yourte » :www.yurtao.com





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |